Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Des courses NASCAR à Long Beach et St-Pete en 2021; à Miami et Montréal en 2022 ?

Des courses NASCAR à Long Beach et St-Pete en 2021; à Miami et Montréal en 2022 ?

Lundi 11 mai 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Rusty Jarrette / LAT Images

Crédit photo: Rusty Jarrette / LAT Images

Les responsables de NASCAR ont annoncé vendredi que les trois événements présentés la semaine prochaine au Darlington Raceway (Caroline du Sud) puis au Charlotte Motor Speedway (Caroline du Nord) prendront la place de trois épreuves prévues sur d’autres sites ce printemps, dans le calendrier de la série NASCAR Cup. Cela concerne les épreuves initialement prévues au Chicagoland Speedway, à Richmond et sur le circuit routier de Sonoma. Ces trois courses n’auront donc pas lieu sur ces sites afin de limiter les déplacements des équipes.

Les pistes de Darlington et Charlotte leur ont été préférées pour présenter des événements à huis clos et du côté de NASCAR on indique, « qu’elles ont été choisies pour le retour à la compétition en partie en raison de leur proximité avec le centre névralgique des activités des équipes qui sont presque toutes basées dans la région de Charlotte, alors que les officiels tentent de minimiser les voyages et de limiter la quantité de personnel sur les sites avec des événements d'une journée ».

Concrètement, cela signifie que la course NASCAR Cup de Chicagoland, initialement prévue le 21 juin, devient celle qui sera courue à Darlington ce dimanche, et la course Xfinity de Chicagoland (20 juin) devient celle de Darlington du 19 mai. Chicagoland devait également accueillir les séries Gander RV & Outdoors Truck (19 juin) et ARCA Menards (18 juin). Les officiels ont indiqué que ces courses seront réattribuées à une date ultérieure.

L'événement printanier de la NASCAR Cup à Richmond (19 avril) devient la course du 20 mai à Darlington. Richmond garde toutefois son épreuve du 12 septembre prochain. Quant à la course du 14 juin à Sonoma, elle devient celle de Charlotte le 27 mai. Le site californien de Sonoma (photo de la course Cup 2019 ci-dessus) ne présentera pas de NASCAR cette année.

Les nombreuses modifications au calendrier 2020 retardent évidemment les projets de retravailler complètement le calendrier 2021, à un point tel qu’il semble plus réaliste d’envisager 2022 pour voir arriver de nouvelles épreuves, en même temps que la voiture de nouvelle génération en série Cup (initialement prévue l’an prochain mais repoussée d’une saison).

Ce qui ressort des discussions qui avait été entamées à propos de nouvelles courses, c’est que c’est une véritable révolution qui se prépare au niveau des sites visités. Ainsi, on sait désormais que NASCAR veut s’associer à d’autres séries pour présenter des événements conjoints. Ce sera déjà le cas cette année avec l’IndyCar au Texas Motor Speedway, le mois prochain, mais pour 2021 ou 2022, ce sont ni plus ni moins que deux événements IndyCar de plus qui pourraient intégrer une ou des séries NASCAR à leur programme : St-Petersburg et… Long Beach ! Imaginer la NASCAR Cup au Grand Prix de Long Beach serait assurément inédit. Jamais en effet, la série vedette de NASCAR ne s’est produite sur un circuit urbain !

L’idée de présenter une épreuve NASCAR en soutien du futur Grand Prix de Miami de Formule 1 fait également son chemin. Rumeur farfelue ? Le Grand Prix d’Australie fait bien rouler les V8 Supercar en soutien de son événement de F1, alors imaginer une épreuve d’une série comme l’Xfinity dans ce contexte n’est pas utopique. Précisons toutefois que rien n’est encore très concret pour ce futur Grand Prix de Miami.

Enfin, sachez qu’un retour sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal est aussi dans le viseur de NASCAR. À ce sujet, le promoteur du Grand Prix du Canada François Dumontier nous a indiqué : « mon intérêt à présenter une épreuve de la série NASCAR Cup demeure très présent mais il n’y a pas eu de récentes discussions avec les dirigeants de NASCAR ». Rappelons qu’une des éditions de la course Nationwide présentée à Montréal avait permis la plus grosse cote d’écoute de cette série à la télévision américaine il y a quelques années et que deux hauts dirigeants de NASCAR étaient présents au Grand Prix du Canada 2019.

Au bureau de la direction de la compétition chez NASCAR aux États-Unis, on est évidemment resté très vague face à ce dossier de la refonte des calendriers : « NASCAR ne commente jamais les rumeurs entourant ses calendriers avant publication et celui des saisons 2021 ou 2022 n’est pas une priorité actuellement. Toutefois, nous voulons pouvoir présenter des épreuves qui seront les plus spectaculaires du monde pour les fans et pour les réseaux de télévision, et évoluer sur davantage de circuits routiers, permanents ou urbains, est une option » nous a-t-on spécifié.

Il est vrai que refaire le calendrier 2020 est déjà assez compliqué comme ça ! Mais il y a seulement 3 ou 4 ans, imaginer St-Petersburg, Miami, Long Beach ou Montréal au calendrier de la série Cup semblait impossible. Rien que le fait que cela fasse aujourd’hui partie des options discutées dans les bureaux dirigeants de NASCAR est un changement de cap important.