Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Un grand moment de sport automobile à revivre : La trop courte histoire des rallyes mondiaux au Canada (+ vidéos)

Un grand moment de sport automobile à revivre : La trop courte histoire des rallyes mondiaux au Canada (+ vidéos)

Mercredi 29 avril 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Archives Paul Bourgeoys

Crédit photo: Archives Paul Bourgeoys

Depuis un peu moins de deux ans, un groupe tente de ramener le Championnat du monde des rallyes (WRC) au Canada. Nous disons bien ramener car cette série a déjà présenté 4 épreuves au pays, dans les années 1970. Les plus vieux, tantôt concurrents, organisateurs ou bénévoles à l’événement, s’en souviennent avec beaucoup de plaisir et d’émotion.

Deux événements canadiens distincts ont compté pour le WRC. Le premier fut le Rideau Lakes, en 1974. L’épreuve n’a eu lieu qu’une seule fois au calendrier du Championnat du monde et l’équipage italien composé de Sandro Munari et Mario Mannucci (Lancia Stratos HF) l’avait emporté avec 2 minutes 18 secondes d’avance sur le Finlandais Simo Lampinen, co-piloté par l’Anglais John Davenport sur Lancia Beta Coupé.

Le premier canadien classé était Walter Boyce. Co-piloté par l’Anglais Gray Stuart, il avait mené sa Toyota Celica 1600 au 3ème rang, à un peu plus de 13 minutes du vainqueur. À noter aussi la 7ème place des Québécois Jacques Racine et Michel Poirier-Defoy (Datsun 510 SSS) et la 15ème de Lawrence Partington (co-piloté par Simon Adler sur Volkswagen Beetle), qui deviendra plus tard producteur d’émissions de télévision, dont des rallyes ! La liste des équipages ayant abandonné était tout aussi impressionnante que ceux ayant complété le rallye. 32 équipages sur 51 n’avaient pas vu l’arrivée. Parmi eux celui qui allait devenir double champion canadien quelques années plus tard, Jean-Paul Pérusse (co-piloté par John Bellefleur sur Fiat 124 Abarth).

L’unique édition du Rideau Lakes Rally inscrite au WRC était basée en Ontario, à Smith Falls. Mais 3 ans plus tard, la seconde tentative pour inclure une épreuve au Canada au calendrier du Championnat du monde dura plus longtemps. 3 ans, et au Québec ! Trois éditions commanditées par la brasserie Molson qui, une fois le contrat terminé, arrêta cependant son implication et la caravane du WRC quitta le Canada pour découvrir l’Amérique du Sud. Rallye du Brésil d’abord (1980) puis d’Argentine depuis 1981.

En 1977, l’épreuve, créée 4 ans plus tôt, avait fière allure, alors que tous les grands noms du rallye mondial de l’époque étaient inscrits. Les 3 premières spéciales, disputées sur l’Île-des-Sœurs, près de Montréal, virent Ari Vatanen réaliser le meilleur chrono. C’était alors un parcours sur la terre et le Finlandais Vatanen, co-piloté par son compatriote Atso Aho sur Ford Escort RS 1800 MK2, survola ces trois petites étapes, réalisant le meilleur temps à 118, 122 et 121 km/h de moyenne !

Il y avait aussi des spéciales au Circuit Mont-Tremblant, remportées tour à tour par Markku Alen et Walter Röhrl, les champions de l’asphalte de l’époque et pilotes officiels Fiat !

Du 14 au 18 septembre 1977, les 51 concurrents inscrits ont évolué sur terre ou asphalte, disputant des étapes au Mont-Tremblant mais également sur le site du Grand Prix de Trois-Rivières ou encore le fameux Tour du Lac à Ste-Agathe. Röhrl mis hors course, la marque Fiat récolta néanmoins le doublé, avec le duo Timo Salonen/Jaakko Markkula devant Simo Lampinen/Sölve Andreasson. Le podium fut complété par les Britanniques Roger Clark/Jim Porter (Ford Escort RS 1800 MK2), devant les Américains John Buffum/"Vicki" (Triumph TR7) et les Canadiens Jean-Paul Pérusse/John Bellefleur (Saab 99 EMS). À noter aussi la 9ème place toutes-catégories et la victoire dans leur classe, des Québécois Paul Bourgeoys et Paul Normand, sur Datsun 510. Alen et Vatanen avaient vu leur moteur casser durant ce rallye. Seulement 15 équipages l’avaient terminé.

L’année suivante fut de nouveau marquée par un doublé des Fiat 131 Abarth, mais cette fois avec Walter Röhrl, co-piloté par Christian Geistdörfer, au sommet des feuilles de classement. Alen termina 2ème à plus de 8 minutes et le Suédois Anders Küllang (Opel Kaddett GTE) 3ème à 18 minutes et 23 secondes de Röhrl/Geistdörfer.

48 équipages avaient participé, 14 atteignant l’arrivée. Heinonen/Bellefleur (Toyota Celica 2000) et Pérusse, désormais co-piloté par Louis Bélanger sur Triumph TR7, avaient fait honneur au pays hôte en finissant 4ème et 5ème. Bourgeoys/Normand, toujours sur Datsun, étaient cette fois 11èmes.

Enfin, du 13 au 16 septembre 1979 eut lieu la troisième et dernière édition du Critérium du Québec. Pas la plus facile si l’on en croit les anciens qui l’ont vécue ! Le cyclone Frédéric avait en effet fait de gros dommages à plusieurs routes et l’interdiction d’utiliser les chemins dans les parcs provinciaux avaient rendu la tâche des organisateurs très ardue.

Au menu, 2006,5 km dont 387,3 km divisés en 25 étapes spéciales. L’Île-des-Sœurs était de nouveau utilisée, cette fois pour les deux premières et très courtes spéciales. Les Ford dominent alors la 1ère journée du rallye, Vatanen en tête.

Le lendemain, sous les trombes d’eau, le grand Ari voit ses chances de victoire anéanties, sa Ford Escort ayant très mal digéré le passage dans un immense trou d’eau dans la spéciale de la ZEC Tawachiche, en Mauricie. Son coéquipier Björn Waldegard, qui a réalisé les meilleurs chronos sur le tracé du GP de Trois-Rivières, en profite mais il est devancé au terme de la journée par Timo Salonen et sa Datsun 160J.

Le dernier jour voit les Ford dominer, Waldegard dépassant facilement Salonen au classement. Björn Waldegard et Hans Thorszelius (Ford Escort RS 1800 MK2) gagnent donc ce Critérium du Québec 1979, devant Salonen/Harjanne, qui échouent à seulement 38 secondes. Vatanen, co-piloté par David Richards, est 3ème. Les Québécois Nicole Ouimet/Yves Fontaine (Datsun 510) et Paul Bourgeoys/Robert Blouin (Mitsubishi Colt, photo ci-dessus) sont dans le Top 10, aux 9ème et 10ème places, respectivement. 13 des 39 inscrits ont rallié l’arrivée.

Si le Critérium du Québec a connu une existence assez courte et que le Championnat du monde des Rallyes n’est plus jamais revenu au Canada depuis 1979, il a tout de même marqué les esprits et il y aurait assurément beaucoup d'autres choses à écrire à son propos... Dans les deux vidéos ci-dessous, nous vous invitons à découvrir quelques images de cet événement. Des vidéos, sans le son hélas, qui montrent notamment les concurrents de l’édition 1979 à l’Île des Sœurs et passant sous la Porte Duplessis à Trois-Rivières !