Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Un grand moment de sport automobile à revivre : Le GP de France 1979 et le duel Villeneuve-Arnoux ! (+ vidéos)

Un grand moment de sport automobile à revivre : Le GP de France 1979 et le duel Villeneuve-Arnoux ! (+ vidéos)

Jeudi 23 avril 2020 par Julie Bouchard
Crédit photo: Archives Renault Sport

Crédit photo: Archives Renault Sport

C’est une épreuve qui est passée à l’histoire, pour deux raisons… bien que la première ait quelque peu été oubliée avec le temps : première victoire d’un moteur turbo en Formule 1, avec le pilote Renault Jean-Pierre Jabouille, et duel exceptionnel durant les derniers tours entre Gilles Villeneuve (Ferrari) et René Arnoux (sur la seconde Renault) pour la 2ème place. Un duel qui a marqué les esprits, à tel point que bien des fans pensent encore, plus de 40 ans plus tard, que c’est pour la 1ère place que cette bataille a eu lieu !

Disputé le 1er juillet 1979, après 5 semaines de pause en raison de l’annulation du Grand Prix de Suède prévu à la mi-juin, le Grand Prix de France de Formule 1 avait lieu cette année-là sur le circuit de Dijon-Prenois, comme le voulait l’alternance décrétée entre ce circuit, assez sinueux, et le très moderne Circuit Paul Ricard, au Castellet. C’était la 8ème des 15 épreuves que comptait la saison de Formule 1.

27 pilotes étaient inscrits, les 24 plus rapides étant admis au départ. Classé 23ème aux qualifs, Hans-Joachim Stuck déclara cependant forfait, bien malgré lui. En effet, le très talentueux pilote allemand perdit sa place sur la grille parce que son patron, Günther Schmidt, mécontent des pneus Goodyear fournis, décida le samedi soir de retirer son équipe nommée ATS de la course ! Cela permit au jeune Elio de Angelis (Shadow) de prendre part à l’épreuve. Les deux infortunés non-qualifiés étaient le Français Patrick Gaillard (Ensign) et l’Italien Arturo Mezario, qui tentait une bien périlleuse aventure avec une F1 de sa propre conception.

Aux avant-postes, le public français exultait : 1ère ligne 100% Renault avec Jabouille en pole position et Arnoux à ses côtés. Villeneuve était 3ème, à 46 centièmes de seconde de la pole, devant Nelson Piquet (Brabham-Alfa Romeo), Jody Scheckter (Ferrari) et Niki Lauda (Brabham-Alfa Romeo).

La course, disputée par un temps plutôt automnal (16 degrés et ciel gris) et devant 120 000 spectateurs massés le long du tracé vallonné de Dijon, voit Villeneuve ravir les commandes aux deux Renault sitôt le départ donné. Gilles va parvenir à demeurer en tête jusqu’au 47ème tour, avant que Jabouille ne profite du trafic des retardataires pour le dépasser et filer vers la victoire. Si Gilles n’eut pas d’autre choix que de laisser Jabouille le doubler, sa bataille avec Arnoux allait débuter un peu plus tard, pour durer du 76ème au 80ème et dernier tour de la course.

Au classement final de ce Grand Prix, Jabouille l’emporta avec 14 secondes et 59 centièmes d'avance sur Villeneuve, qui devançait au drapeau à damiers Arnoux de 24 centièmes de seconde. 4ème, Alan Jones (Williams) était relégué à 36 secondes. Jean-Pierre Jarier (Tyrrell) et Clay Regazzoni (Williams) étaient les deux derniers pilotes à finir sur le tour du vainqueur et les deux derniers à marquer des points (seuls les 6 premiers inscrivaient des points en F1 à cette époque). Coéquipier de Gilles chez Ferrari et futur champion du monde à l'issue de cette saison 1979, le Sud-Africain Jody Scheckter avait disputé une course très moyenne, finissant 7ème avec un tour de retard.

Dans le vidéo ci-dessous, nous vous proposons de découvrir un reportage du réseau français Canal + réalisé en 2018 sur le circuit de Dijon. René Arnoux explique à Jacques Villeneuve, le fils de Gilles, comment il a vécu de l’intérieur ce duel exceptionnel. C’est un document à découvrir ! Nous avons aussi ajouté en-dessous un autre vidéo, celui du résumé de la course par la télévision française.