Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Décès de Stirling Moss, celui que l'on surnommait le champion sans couronne !

Décès de Stirling Moss, celui que l'on surnommait le champion sans couronne !

Dimanche 12 avril 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Marie-Lyse Tremblay

Crédit photo: Marie-Lyse Tremblay

Né le 17 septembre 1929, le pilote britannique Stirling Moss est décédé aujourd’hui à son domicile. Issu d’une famille aussi passionnée qu’impliquée en sport automobile (ses parents et sa sœur ont eux aussi été pilotes), Stirling a démontré son talent dans une multitude de disciplines.

Pilote de F1, d’endurance, de rallye, de course de côte, entre autres, il fut coéquipier du légendaire Juan-Manuel Fangio dans les années 1950 et participa à des épreuves de voitures historiques, y compris en Endurance et notamment celles présentées sur le circuit du Mans, jusqu’en 2017. Il a participé à 10 éditions des 24 Heures du Mans, dont celle de 1953 où il termina 3ème et celle, tragique, de 1955 (abandon). Il remporta aussi les 12 Heures de Sebring en 1954.

Stirling Moss est aussi, et surtout, connu pour avoir été ce qu’on a appelé "le champion sans couronne" en Formule 1 puisqu’il n’a jamais remporté le titre mondial malgré 16 victoires, 16 pole positions et 24 podiums en 66 Grand Prix disputés, entre 1951 et 1961. Moss fut vice-champion du monde à 4 reprises entre 1955 et 1958; terminant aussi troisième en 1959, 60 et 61.

Connu pour son pilotage spectaculaire mais aussi sa courtoisie, cela a contribué à sa légende mais l’a aussi privé d’au moins un titre. C’est ainsi qu’en 1958, il plaida auprès des officiels contre la disqualification de son rival Mike Hawthorn, lors du dernier Grand Prix de la saison, au Portugal. Hawthorn était sous le coup d’une exclusion pour avoir fait une marche arrière sur la piste, ce qui aurait donné le titre à Moss, qui, considérant la sanction injuste, défendit la cause de Hawthorn et celui-ci remporta le championnat du monde avec un point d’avance sur Moss !

La carrière de Stirling Moss en Formule 1 se termina brutalement le 15 avril 1962, suite à un grave accident sur le circuit de Goodwood (le circuit britannique où le Québécois Bertrand Fabi trouva la mort 24 ans plus tard, sur une F3) aux commandes d’une Lotus F1 du Rob Walker Racing. Il reprit néanmoins le volant un an plus tard mais, constatant qu’il avait des problèmes de concentration, il préféra mettre un terme à sa carrière professionnelle. Il reprit néanmoins le volant une dizaine d’années plus tard et fut un participant occasionnel d’épreuves de voitures historiques jusqu’en 2011.

Selon les statistiques officielles, Stirling Moss a disputé 529 courses dans sa carrière et en a remportés 212. Pilote Mercedes dans les années 1950, il compte à son palmarès l’édition 1955 des Mille Miglia, la classique épreuve italienne, aux commandes d’une Mercedes-Benz 300 SLR. Avec son co-pilote Denis Jenkinson, Moss effectua les 1000 milles du parcours, composé de routes tortueuses et dangereuses, en 10 heures, 7 minutes et 48 secondes soit à la moyenne de 159 km/h ! Ce record n’a toujours pas été battu, bien que l’épreuve ne soit plus ouverte qu’aux véhicules historiques. 

Stirling Moss participa aussi à des rallyes mondiaux, comme le Monte-Carlo, ainsi qu’à des records de vitesse sur le lac salé de Bonneville, aux États-Unis. En 1957, au volant d’un prototype MG EX181, il établit un record à 395 km/h.

Parmi les nombreux hommages qui affluent depuis l'annonce de son décès, nous avons retenu les messages de Mario Andretti et de Lewis Hamilton, deux champions du monde de F1. Pour l'Américain, titré en 1978 : « Je viens d’apprendre la triste nouvelle de la mort de mon cher ami Stirling Moss. Il était mon héros et un homme très gentil, aimé de tous. C’était un véritable géant de notre sport et il nous manquera pour toujours. Mes plus profondes sympathies vont à sa dévouée épouse Suzie ». Émotion aussi pour Lewis Hamilton : « Aujourd'hui, je dis au revoir à Sir Stirling Moss, la légende du sport automobile. Nos conversations vont assurer me manquer. Je lui suis vraiment reconnaissant d'avoir eu ces moments spéciaux. J’envoie mes pensées à sa famille ».

Atteint du cancer, Stirling Moss avait mis un terme à sa carrière de pilote en 2011 avant de se retirer de toute activité publique en 2018. Il est décédé aujourd’hui à l’âge de 90 ans. Parmi les anciens coéquipiers de Fangio, l’Allemand Hans Hermann (92 ans) est désormais le seul encore en vie.

Crédit photo : Daimler Media