Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Bahreïn, Vietnam et Rallye d’Argentine aussi annulés : précaution ou absence de logique ?

Bahreïn, Vietnam et Rallye d’Argentine aussi annulés : précaution ou absence de logique ?

Vendredi 13 mars 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Antonin Vincent / Sauber Media Group

Crédit photo: Antonin Vincent / Sauber Media Group

Le fameux coronavirus continue de faire des ravages. Après les reports et annulations en série annoncés hier, il apparaît que la panique, beaucoup plus dangereuse dans certains pays que le virus finalement, a eu raison de trois nouvelles épreuves internationales aujourd’hui, alors que l’on a appris ce matin que les Grand Prix de Bahreïn et du Vietnam n’auraient pas lieu, tandis que les organisateurs du Rallye d’Argentine ont fait savoir que leur épreuve de WRC ne serait pas non plus présentée début mai.

On s’attendait évidemment aux annulations en F1 après l’extrême confusion qui a régné en Australie hier. L’événement de Melbourne passera donc à l’histoire comme celui où, pour la première fois un Grand Prix aura été annulé parce qu’un membre d’une seule écurie participante avait une maladie contagieuse !

Faut-il désormais s’attendre à voir d’autres événements internationaux ou nationaux annulés par ce qu’un musicien a une gastro ou qu’un agent de sécurité a une bronchite ? On respecte évidemment les personnes malades et on leur souhaite prompt rétablissement (tout en pensant à celles qui souffrent de bien d'autres handicaps et maladies et dont on ne parle jamais dans l'actualité) mais il est tout de même difficile de comprendre où est la logique dans la réaction des différentes organisations.

Comprenez-nous bien : nous soutenons parfaitement les décisions de prendre des précautions et annuler des événements à venir, mais ceux déjà en cours, quand tout le monde est déjà sur le site, où est la logique ? En Formule 1, les responsables de la discipline ont annoncé, non seulement l’annulation ou le report (cela restera à voir si des dates peuvent être trouvées en fin de saison pour présenter ces événements) de Bahreïn et du Vietnam mais ils ont aussi mis en point d’interrogation la tenue des Grand Prix des Pays-Bas et d’Espagne, prévus les 3 et 10 mai. Sachant que rien n’a jusqu’ici pu être prédit avec précision dans le dossier de cette épidémie, on comprend mal que tout d’un coup on met en doute la tenue de courses prévues dans une cinquantaine de jours quand personne n’avait pris de décision ferme et précise jusqu’à deux heures avant que les pilotes ne se préparent à aller en piste à Melbourne !

Autre exemple concret d’absurdité : le Grand Prix de St-Petersburg, en Floride. Il aura lieu à huis clos ce week-end, avec en piste séries IndyCar, Indy Lights, USF2000, GT4 America et Coupe Porsche GT3 américaine. Huis clos, cela veut dire sans spectateurs admis, donc en théorie uniquement les membres des équipes et de l’organisation (on rappelle que les seuls cas testés jusqu’ici dans le monde du sport automobile sont des membres d’écuries, mais apparemment ce point n’a pas été pris en compte !).

Mais que faire des médias, les journalistes et photographes qui couvrent l’événement ? Et bien les organisateurs de l'événement floridien ont décidé de les admettre sur le site hier, en leur précisant qu’ils ne pourraient pas utiliser leur propre véhicule pour y entrer mais se stationner au loin pour ensuite prendre des autobus; parce qu’on sait tous que le risque de contamination est bien moindre dans un transport en commun que seul dans son auto (ça sent bon l’intelligence tout ça !). Mais hier soir sur le coup de 22h30, ils ont révisé leur décision, pour annoncer que finalement les médias n’étaient plus admis ce week-end pour couvrir l’événement et que ceux qui avaient déjà leur dossards étaient priés de revenir à l’accréditation les rapporter ce matin. Donc une seconde fois passer dans un local fermé et rempli de monde. C’est beau la logique n'est-ce pas ?

Un qualificatif qui s’applique aussi aux organisateurs du Rallye d’Argentine. Pourtant, le Rallye du Mexique se dispute présentement et ne rencontre aucun problème. Les WRC vont vite, sont spectaculaires, le rallye est bien organisé et tout le monde a du plaisir. C’est donc terrible, il y a présentement du monde sur la planète qui a du fun à vivre une course automobile ! Ils ne sont pas contaminés par la peur ? Vite, supprimons cela braves gens !

Faut-il donc en déduire que le Rallye d’Argentine des 1er, 2 et 3 mai prochains est annulé parce qu’il n’y a aucun cas de coronavirus en Argentine mais que des fois que quelqu’un tousse sur le podium à l’arrivée du Rallye du Mexique ce dimanche, le principe de précaution doit s’appliquer ? Un petit chiffre par ailleurs : selon des experts médicaux, il est tout à fait possible que 70% de la population mondiale soit porteuse du coronavirus, ou ait déjà été en contact et ne s’en soit jamais rendue compte.

Terminons par ceci : l'Indianapolis Motor Speedway a indiqué ce matin ne rien changer à ses activités prévues ce printemps, incluant l'Indianapolis Grand Prix, les 500 milles et l'ouverture quotidienne de son musée. Enfin une bonne nouvelle... pour l'instant !