Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Le Grand Prix d’Australie annulé quelques heures avant que les pilotes n’entrent en piste !

Le Grand Prix d’Australie annulé quelques heures avant que les pilotes n’entrent en piste !

Jeudi 12 mars 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Renault Sport

Crédit photo: Renault Sport

La nouvelle, attendue de tous, est finalement officielle : en dépit de la volonté des organisateurs australiens de faire le maximum pour maintenir leur épreuve, un vote à la majorité des équipes de Formule 1 a fait basculer la situation; le Grand Prix d’Australie 2020 est annulé. Les pilotes devaient prendre la piste pour la première séance d’essais libres dans quelques heures.

Certains d'entre eux, Lewis Hamilton en tête, avaient d’ores et déjà manifesté leur mécontentement à l’idée que cette manche inaugurale soit présentée suite à l’épidémie de coronavirus. Mais c’est le fait qu’un seul membre du personnel de l’écurie McLaren ait été testé positif ce matin qui a fait basculer les choses.

Dans la foulée de cette annonce, l’équipe McLaren avait annoncé son forfait de l’épreuve. On peut présumer que, par solidarité, toutes les autres écuries anglaises, qui représentent la majorité en F1, ont voté pour faire annuler l’épreuve... Mais pas seulement. Il semble à vrai dire que toute l'ambiance entourant la panique née dans le monde autour de ce virus ait eu raison de la volonté des écuries de F1 de poursuivre leur week-end. Dans un communiqué, Mercedes indique : « Mercedes-AMG Petronas F1 Team a envoyé aujourd'hui une lettre à la FIA et aux organisateurs de la F1 demandant l'annulation du Grand Prix d'Australie 2020. Nous partageons la déception des fans du sport que cette course ne puisse pas se dérouler. Cependant, la santé physique et mentale et le bien-être des membres de notre équipe et de la communauté F1 au sens large sont notre priorité absolue. À la lumière des événements que nous vivons en ce qui concerne la pandémie de coronavirus, nous pensons que la sécurité de nos employés ne peut plus être garantie si nous continuons à participer à l'événement. Nous sympathisons fortement avec l'aggravation de la situation en Europe, en particulier en Italie, et en outre, nous ne pensons pas qu'il serait juste de participer à un événement où d'autres concurrents tels que McLaren ne sont pas en mesure de le faire. Notre équipe entamera donc les préparatifs du retour sur le circuit dès ce matin (vendredi en Australie)».

Notons au passage que toutes les personnes impliquées dans l’événement, et bien évidemment déjà sur le site comme bon nombre de milliers de spectateurs, vont maintenant devoir reprendre le chemin de l’aéroport après s’être côtoyées depuis au moins deux jours dans les paddocks. Si contamination il devait y avoir, il ne faut pas être grand devin pour comprendre qu’elle a déjà eu lieu et ce n’est pas deux ou trois jours de plus passés sur le site qui aurait changé grand-chose. Mais telle n’était pas la volonté de certains apparemment.

Le point qui concerne les accords entre écuries et organisateurs régissant la Formule 1 ne doit pas non plus être négligé dans cette affaire et Ross Brawn, le représentant de Liberty Media, l’avait d’ailleurs rappelé en début de semaine : si une seule des 10 écuries ne peut participer, le Grand Prix doit être annulé. On se demande dès lors pourquoi les officiels n'ont pas immédiatement confirmé la chose lorsque le forfait de McLaren a été acté.

Chose certaine, il est regrettable que la situation en soit arrivée là mais à la défense des organisateurs de la F1 et de l’événement, rappelons que les événements se sont grandement précipités dans les derniers jours.

Reste maintenant à savoir si les équipes vont plier bagages pour regagner leurs bases européennes et ainsi forcer l’annulation du Grand Prix de Bahreïn, prévu une semaine plus tard, ou si elles vont se diriger vers le royaume du Moyen-Orient pour ainsi débuter la saison 2020 à huis clos.

Un autre scénario voudrait que les trois premières épreuves soient annulées ou reportées, incluant donc le Grand Prix du Vietnam prévu pour le début avril. La saison débuterait alors avec le Grand Prix des Pays-Bas, le 3 mai prochain à Zandvoort. Une hypothèse qui semble la plus raisonnable mais qui demeure à être confirmée dans les prochains jours.