Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Carlos Sainz triomphe au Dakar par seulement 6 minutes !

Carlos Sainz triomphe au Dakar par seulement 6 minutes !

Vendredi 17 janvier 2020 par René Fagnan
Crédit photo: Dakar.com

Crédit photo: Dakar.com

Carlos Sainz a eu les nerfs durement éprouvés durant ce Dakar 2020, car la pression n’a jamais baissé d’un cran tout au long de l’épreuve de 7800 km. L’Espagnol a croisé l’arrivée vendredi avec une mince avance de seulement six minutes et 21 secondes sur le Qatari Nasser Al-Attiyah.

Sainz, deux fois Champion du monde des rallyes et père du pilote de l’écurie de Formule 1 McLaren du même nom, a ainsi remporté sa troisième victoire au Dakar, ayant triomphé en 2010 avec Volkswagen, puis en 2018 avec Peugeot. Il remporte aussi le premier Dakar à avoir été organisé en Arabie saoudite.

L’épreuve fut toutefois endeuillée par le décès du pilote de moto portugais Paulo Gonçalves survenu suite à une très mauvaise chute lors de la septième étape. Il faut préciser que la seconde moitié du Dakar fut disputée sur des terrains difficiles faits de dunes de sable instable dans lequel il est très facile de s’enliser ou de commettre des erreurs de navigation.

Aux commandes de son Mini JCW X-raid, Sainz a perdu du temps lors de reprise de l’épreuve à la 8e étape, permettant à ses deux principaux rivaux, Nasser Al-Attiyah (Toyota Gazoo Racing) et Stéphane Peterhansel (Mini), de reprendre du terrain sur lui. À la fin de la journée, les trois premiers n’étaient séparés que par 13 minutes; à vrai dire, un clin d’œil sur le Dakar.

Peterhansel a ensuite remporté la 9e étape avec une avance de 15 petites secondes sur Al-Attiyah, tandis que Sainz voyait ainsi son avance fondre à seulement 15 secondes sur le Qatari. Sainz, sous pression, affirmait alors aux médias que le rythme fou du Dakar n’était pas celui d’un rallye-raid, mais plutôt celui d’un rallye !

Le tournant du Dakar est probablement survenu lors de la 10e étape quand Al-Attiyah et Peterhansel se sont perdus en tentant de trouver la borne du 223e kilomètre, perdant près de 15 minutes dans l’aventure, ce qui permettait à Sainz, qui ne s’était pas trompé, de souffler un peu.

C’est durant cette étape que Fernando Alonso, l’ancien pilote de F1, a effectué un tonneau à bord de son Toyota Hilux. Alonso, qui occupait alors la 10e place au classement général, a perdu du temps à arracher le pare-brise de son véhicule avant de reprendre la compétition.

Sainz a aussi perdu un peu de temps en ouvrant la route lors de la 11e étape, permettant à Peterhansel de lui reprendre près de cinq minutes au classement général. Avec une seule étape décisive à parcourir, Sainz était en tête avec une avance de 10’17” sur Al-Attiyah et de 10’23” sur Peterhansel.

Lors de cette 12e étape, parcourue ce matin, Sainz et son co-pilote Lucas Cruz ont conduit de façon propre et intelligente, sans trop forcer, pour finalement croiser l’arrivée à Qiddiya avec une priorité de 6’21” sur Al-Attiyah et de 9’58” sur Peterhansel.

Pour le Qatari, il s’agit d’un sixième podium lors des sept dernières éditions du Dakar, tandis que Peterhansel célèbre sa 17e présence sur le podium. Yazeed Al-Rajhi (Toyota privé), de l’Arabie saoudite, termine quatrième devant Giniel de Villiers (Toyota, et coéquipier d’Al-Attiyah) et Orlando Terranova (Mini).

Quant à Fernando Alonso qui disputait son premier Dakar, il se classe 13e au final, ayant perdu beaucoup de temps à deux reprises pour effectuer des réparations d’urgence sur son Toyota. Par contre, l’Espagnol a démontré de très belles aptitudes, réussissant à se classer parmi les 10 premiers des étapes à huit reprises, terminant même à une belle deuxième place lors de la 8e étape.