Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Michel Sallenbach aux 24 Heures de Dubaï…sur une Ligier JS2R !

Michel Sallenbach aux 24 Heures de Dubaï…sur une Ligier JS2R !

Lundi 16 décembre 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Nordchleife Racing

Crédit photo: Nordchleife Racing

Multiple champion canadien de Voitures de Tourisme, le pilote québécois Michel Sallenbach n'est pas en manque de compétition et de diversité ces derniers temps puisqu’il se rendra aux Émirats Arabes Unis en janvier pour une épreuve de 24 heures à l’Autodrome de Dubaï. Sa dernière épreuve remonte à novembre dernier alors qu’il avait participé aux 24 Heures d'Austin sur une Peugeot.

À Dubaï, Sallenbach sera aux commandes d'une Ligier JS2R de l’écurie Nordschleife Racing, avec les Français Thierry Blaise, François Riaux et Guillaume Roman pour équipiers. Contrairement à l’épreuve à Austin qui était divisée en deux segments, à Dubaï, ce sera une course continue de 24 heures (comme au Mans ou à Daytona) qui débutera le vendredi 10 janvier pour se terminer le lendemain à 15 heures.

« L’écurie a reçu la Ligier seulement 15 jours avant d’être envoyée par bateau à Dubaï » explique Michel. « Mario Villeneuve et moi sommes allés en France pour aider Gemo Sport, qui prépare la voiture pour l’équipe. Nous avons travaillé fort pendant une semaine. J’ai pu prendre contact avec la voiture là bas. L'écurie a aussiinvité Mario à Dubaï. Il pourra nous aider à plusieurs niveaux » ajoute-t-il. Rappelons que Mario Villeneuve est l’un des co-fondateurs de la monoplace Formule 1600 CMV, le "V" étant pour Villeneuve.

La Ligier JS2R est quant à elle la version Endurance de la voiture actuellement utilisée par la série Coupe Ligier JS. « Ce modèle est développé à partir des essais que nous avons fait à Barcelone cet été. Beaucoup de nouvelles pièces ont été ajoutée, comme des lumières et un système de freinage plus imposant. Pour moi, il s’agit d’un défi » avoue Michel Sallenbach à propos de cette voiture en tout début de développement. « Je n’ai jamais piloté une voiture à propulsion, ça sera donc un peu différent » confie-t-il encore.

Tous les yeux seront rivés sur Sallenbach ainsi que l’écurie puisqu’il s’agira de la première Endurance de cette voiture. « Par la suite, l’équipe Nordschleife Racing prévoit faire les 24 Heures du Nürburgring, course que je ne peux faire puisque je n’ai pas la licence. La course de Dubaï sera une preuve de ce que la voiture peut faire, donc je vois ça comme un défi, nous avons beaucoup de pression ! » souligne-t-il.

Sallenbach et ses équipiers s’illustreront dans la classe TCX, dans laquelle seulement deux autres bolides sont inscrits; les deux Ginetta G55 de l’écurie Anglaise CWS. S’il est presque certain de signer un podium, le nombre d’inscrits dans la classe ne veut pas nécessairement dire qu’il n’y aura pas de compétition puisque à ce jour, environ 78 voitures au total sont inscrites pour cette édition 2020 des 24 Heures de Dubaï. « C’est beaucoup de monde en piste ! Surtout que la nuit est longue dans le désert. Ceci dit, lors de mes dernières épreuves, j’ai toujours fait deux des trois relais de nuit alors ça ne me dérange pas » précise encore Sallenbach.

Après Dubaï, Michel espère courir encore disputer l’épreuve de Barcelone, puis celle d'Austin pour faire le Championnat des Continents en entier dans la série 24H du promoteur Creventic. Toutefois, son calendrier au Canada est incertain pour l'an prochain : « Il y a plusieurs séries qui me tentent, comme le ChampCar ou bien le CTCC. La Mini est dans mon garage, prête à retourner en piste. Mais j'aime découvrir de nouveaux circuits à l'étranger et ces courses d'Endurance. J’envisage même aussi les 25 Heures de Spa-Francorchamps en VW Beetle (série Fun Cup). Chose certaine, je ne vais pas rester de janvier à septembre (des 24 Heures de Dubaï à celles de Barcelone) sans rouler ! » conclut-il.