Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

6ème titre mondial pour Lewis Hamilton; Bottas l’emporte à Austin et Stroll finit 13ème (+ vidéo)

6ème titre mondial pour Lewis Hamilton; Bottas l’emporte à Austin et Stroll finit 13ème (+ vidéo)

Dimanche 3 novembre 2019 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Wolfgang Wilhelm / Mercedes

Crédit photo: Wolfgang Wilhelm / Mercedes

Dix-neuvième des 21 épreuves de la saison 2019 de Formule 1, le Grand Prix des États-Unis, disputé ce dimanche sur le Circuit des Amériques à Austin (Texas) a vu le Finlandais Valtteri Bottas décrocher la victoire après s’être élancé de la pole position. Le pilote Mercedes a cependant dû batailler avec son coéquipier Lewis Hamilton lors des trois derniers tours pour décrocher sa 7ème victoire en Formule 1.

Les stratégies de pneus des deux pilotes Mercedes étant différentes, Hamilton s’est retrouvé en tête à trois reprises durant ce Grand Prix, plus stratégique que réellement passionnant. La dernière fois, ce fut dans les derniers 10 tours alors que le Britannique était sur des pneus usés tandis que Botas revenait sur lui avec des gommes neuves. Malgré un bref duel, Hamilton n’insista pas trop, la deuxième place, tout juste devant un Max Verstappen (Red Bull-Honda) agressif, lui suffisant pour s’assurer d’un 6ème titre mondial.

Doublé Mercedes donc, et triomphe pour ses pilotes puisque Hamilton a décroché le titre 2019, après ceux de 2008, 2014, 2015, 2017 et 2018, tandis que Bottas s’est assuré de terminer la saison avec le titre de vice-champion du monde pour une 1ère fois en carrière. Au palmarès des champions du monde, Lewis Hamilton dépasse ainsi l’Argentin Juan-Manuel Fangio (5 titres dans les années 1950) et se rapproche à une couronne du record toujours détenu par Michael Schumacher.

Charles Leclerc emmène la seule Ferrari à l’arrivée au 4ème rang, au terme d’une course anonyme dans laquelle le jeune monégasque n’a jamais été en position de se battre parmi les meneurs. Cela lui permet tout de même de consolider sa 3ème place au championnat des pilotes, devant Verstappen, tandis que son coéquipier Sebastian Vettel a rapidement abandonné. Après avoir perdu 6 places dans les 2 premiers tours, Vettel, qui partait en 1ère ligne aux côtés de Bottas et devant Leclerc et Verstappen, a fini par briser la suspension arrière de sa Ferrari en escaladant un vibreur au 8ème des 56 tours.

De nouveau très combattif, Alex Albon, sur la seconde Red Bull, complète le Top 5, devant Daniel Ricciardo (Renault), Lando Norris (McLaren), Carlos Sainz (McLaren), Nico Hülkenberg (Renault) et Daniil Kvyat (Toro Rosso-Honda). Ce dernier a toutefois écopé d’une pénalité de 5 secondes pour contact évitable avec Sergio Pérez (Racing Point-Mercedes) au dernier tour, ce qui permet au Mexicain de retrouver le point de la 10ème place.

Pérez a livré une excellente course, après avoir dû partir des puits. Il avait été pénalisé à l’issue des essais libres pour avoir manqué de se présenter à la balance en entrant aux puits. Le genre de pénalité disproportionnée dont la F1 a le secret !

Si Pérez peut être satisfait de sa course, Lance Stroll lui, n’a guère brillé 14ème au départ, il finit 13ème. Stratégie d’arrêt aux puits ratée ou manque de compétitivité ? « L’après-midi a été long et j’avoue avoir déjà passé des jours meilleurs » a indiqué le pilote québécois, avant d’ajouter : « C’est dommage parce que la voiture allait bien et je sais que nous pouvons nous battre pour des points, mais malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Je n’ai pas eu le meilleur départ possible, j’ai été tassé hors-piste et subi des dommages au 1er virage. La piste est très bosselée et, peu après à l’extérieur du virage 2, j’ai heurté une bosse. Cela m’a envoyé en survirage et j’ai encore perdu des places. Compte-tenu de ma position sur la piste, l’équipe a essayé une stratégie différente d’arrêts aux puits, à deux arrêts ».

C’est là que les choses sont un peu plus gâtées pour Lance : « Je n’avais tout simplement plus aucune adhérence avec les pneus en fin de la course, mon second relais était trop long. C’est dommage, mais il arrive parfois que vous ayez des journées comme celles-là. Nous devons simplement tourner la page et revenir plus fort au Brésil ».

Grâce à Pérez, Racing Point a désormais repris un point d’avance à Toro Rosso, au 6ème rang du championnat des constructeurs. Mercedes, Ferrari et Red Bull sont assurées de terminer dans cet ordre, aux 3 premiers rangs de ce championnat, tandis que McLaren et Renault devraient compléter le Top 5.

Le prochain Grand Prix aura lieu dans deux semaines (17 novembre) au Brésil, sur le circuit d’Interlagos, près de Sao Paulo.


*** En vidéo ci-dessous, les temps-forts de ce Grand Prix des États-Unis 2019...