Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

5 choses à savoir sur… Alex Labbé !

5 choses à savoir sur… Alex Labbé !

Vendredi 13 septembre 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Stéphane Gagné

Crédit photo: Stéphane Gagné

Alex Labbé, champion 2017 de NASCAR Pinty’s, participera cette fin de semaine à sa 7ème épreuve de la saison dans la série NASCAR Xfinity, à Las Vegas. Le pilote québécois, originaire de St-Albert près de Victoriaville, a déjà piloté sur cet ovale de 1,5 mille (2,4 kilomètres) l’an dernier. Il avait terminé en 16ème position. Il sera de retour au volant de la voiture No.90 de DGM Racing.

Par ailleurs, engagé à temps plein en série NASCAR Pinty's cette saison, Labbé est un pilote très occupé. Après vous avoir présenté son entrevue complète dans Pole-Position Magazine au printemps dernier, nous vous présentons cette entrevue dans le cadre de notre rubrique hebdomadaire "5 choses à savoir sur...", dédiée d'abord et avant tout à l'actualité immédiate d'Alex...
 
1. Tu es de retour au Las Vegas Motor Speedway cette fin de semaine en NASCAR Xfinity. Ton opinion de ce circuit ?
 
« C’est une très belle piste, typique d’un mille et demi. Ce n’est pas le tracé le plus technique et l’aérodynamisme y est très important, surtout dans le trafic. Toutes les grosses équipes performent très bien là bas, car c’est une piste rapide et l’aspiration est très importante également, ce qui est difficile à gérer en comparaison d'un ovale d'un mille.»
 
2. Tu as fait des études en Ohio jusqu'à l'an dernier, peux-tu nous en dire plus ?
 
« J’ai fait un cours de mécanique avancée à l’University of Northwestern Ohio, où je me suis spécialisé en haute performance. Les gens qui suivent ce cours évoluent souvent en IndyCar ou en Endurance. J’ai fait mon cours en 2 ans au lieu de 3, alors j’avais des journées de 10 heures de cours ! Avant cela, je travaillais avec mon père et je me concentrais sur ma carrière. Maintenant, je prépare des autos de Late Model dans mon garage de course et j’aide au sein de l’entreprise familiale, le Centre du VR Victoriaville.»
 
3. D’où est venue ta passion pour le sport automobile ?
 
« Ça a débuté quand j’étais jeune, grâce à mon père. Il était impliqué dans une équipe de course en terre battue. Je n’en ai jamais fait, mais c’est de là que c’est parti ! J’ai commencé à courir en kart à l’âge de 7 ans, de 2000 à 2006, puis en 2008 j’ai commencé le stock-car. En 2007, j’ai fait du 4 roues et je me suis cassé la jambe… Donc ça n’a pas été très fructueux ! J’ai aussi fait du 4 roues sur glace, mais j’ai arrêté quand j’ai commencé le NASCAR Canadian Tire à l’époque.»
 
4. Aujourd'hui, as-tu un but précis en sport automobile ?
 
« Non, c’est encore assez vague. Je n’ai pas le temps d’avoir un emploi normal à cause de mes courses. Mais éventuellement j’aimerais beaucoup avoir ma propre équipe de course en NASCAR Pinty’s. Cependant, c’est un but à moyen ou long terme. Pour l’instant, mon objectif principal est d’être pilote de course, mais ça peut changer dans les prochaines années.»
 
5. Tu as visité beaucoup de circuits en Amérique du Nord, quel est ton tracé préféré ?
 
« Bristol ! C’est une piste d’un demi-mille qui peut être considéré comme une "short track". J’adore tout le complexe, l’ambiance et les fans. C’est comme un stade de football. En tant que pilote, c’est toujours une course très intense qui représente un beau défi car tu n’as pas de pause quand tu es derrière le volant. J’y ai également toujours signé de bons résultats alors ça aide à aimer un tracé ! »