Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Marco Signoretti : Une recrue qui impressionne en Coupe Nissan Micra !

Marco Signoretti : Une recrue qui impressionne en Coupe Nissan Micra !

Vendredi 28 juin 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Mélanie Drolet

Crédit photo: Mélanie Drolet

Le Torontois Marco Signoretti, l’un des deux pilotes de l’équipe PayPal/Motorsports In Action en Coupe Nissan Micra, est, au terme du premier tiers de la saison, l’étonnant meneur. Étonnant car jamais un pilote arrivant directement du karting n’avait à ce point impressionné. Débutant cette saison dans la série et en circuit routier, Marco, 21 ans, n’a pas raté un seul podium depuis le début de la saison. En quatre courses, il a terminé à trois reprises au deuxième rang, et une fois en troisième position.

Durant la pause entre l’événement de début juin à Calabogie et la prochaine Classique d’été au Circuit Mont-Tremblant, il nous a livré, dans cette entrevue, ses impressions sur la série et sur ses performances...

Marco, t’attendais-tu à être d’entrée de jeu aux avant-postes en Coupe Nissan Micra ?

J’espérais bien performer mais je ne m’attendais pas à mener le championnat après 4 courses ! Mais mes premiers événements se sont très bien déroulés, avec trois 2èmes et une 3ème position. Je suis monté sur le podium et j’ai été constant. J’ai inscrit beaucoup de points lors de ces épreuves. Je pense toutefois que j’aurais pu obtenir la victoire lors de la course de dimanche à Calabogie, en juin dernier, mais j’ai fait une erreur de pilotage. Je dois travailler là-dessus, car ce n’est pas la première fois que je rate des opportunités à cause d’erreurs. J’aurais eu besoin de cette victoire, car la course au championnat est très serrée en ce moment, avec seulement 2 points d’avance sur Kevin King, ça aurait été bien d’avoir quelques points de plus !

Tu as mentionné que tu as fait quelques erreurs. Par manque d’expérience de courses en circuit routier après tes 12 années de karting ?

Les erreurs que j’ai commises l’ont été lorsque mes pneus étaient froids, en début de course. En Coupe Nissan Micra, ça prend beaucoup de temps pour réchauffer les pneus arrière. Et il y a aussi le manque d’expérience de ma part. Nous pouvons donc dire que ce sont des erreurs de débutant. Toutefois, après quelques courses, je ne pourrai continuer d’utiliser cette excuse, je dois faire attention et je ne peux me permettre de faire des erreurs. J’ai eu ma leçon à Calabogie lorsque je menais la course et je suis sorti de piste par ma faute.

Tu vas évoluer prochainement sur deux tracés qui te sont inconnus, le Circuit Mont-Tremblant et le circuit urbain du Grand Prix de Trois-Rivières. Comment prépares-tu ces événements ?

Habituellement, avant les courses, je regarde des vidéos de caméras embarquées. Carl, le directeur de l’équipe Motorsports In Action, m’aide beaucoup sur ce point. Il m’envoie des vidéos de pilotes ayant roulé sur la piste en question, et je peux ainsi revoir autant de fois que voulu ces images avant le week-end. C’est certain que c’est différent une fois que tu es toi-même dans la voiture, mais au moins cela me donne des points de référence, ce qui est appréciable lorsqu’on découvre un nouveau circuit. L’univers du Circuit Mont-Tremblant ne me sera toutefois pas inconnu car j’ai connu le succès sur la piste de karting là-bas. De plus, le village touristique est toujours plein de vie et l’atmosphère est agréable Ça me donne donc confiance pour la Classique d’été en juillet. Bien entendu, le fait que je n’ai jamais piloté sur le circuit routier fera en sorte que je devrai tout apprendre dès les premières séances en piste. Je sais que Kevin est rapide sur ce tracé, il y a gagné plusieurs fois…

Et pour Trois-Rivières ?

Je crois que ce sera très spécial car c’est un tracé urbain en plein cœur de la ville et il y a beaucoup de spectateurs. Pour un pilote, il n’y a pas de place à l’erreur entre les murs ! Je dois donc être sûr de moi-même, car les erreurs commises à Calabogie, comme sortir de piste dans le gazon, ne pourront être renouvelées au GP3R.


*** L'entrevue complète (3 pages spéciales) de Marco Signoretti vous sera présentée dans la prochaine édition du magazine Pole-Position, qui paraîtra le 16 juillet.