Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

24 Heures du Mans : Toyota domine le début de course; Porsche et Corvette aux avant-postes en GT

24 Heures du Mans : Toyota domine le début de course; Porsche et Corvette aux avant-postes en GT

Samedi 15 juin 2019 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Porsche AG

Crédit photo: Porsche AG

Le départ de la 87ème édition des 24 Heures du Mans a été donné ce samedi, par la Princesse Charlène de Monaco. Devant un public venu comme d’habitude nombreux, et sous un ciel nuageux, les 61 concurrents se sont élancés à 15 heures précises (9h a.m. heure du Québec). La Toyota TS050 hybride No.7 du Toyota Gazoo Racing, pilotée par Mike Conway, gardait l'avantage de sa pole position, avec la No.8 de Sébastien Buemi dans son sillage.

Peu avant le départ, l'histoire et le futur avaient évolué en piste. Ainsi à 14h15, la mythique Ford GT40 gagnante de 1969, avec Jacky Ickx à son bord, bouclait un tour d'honneur pour célébrer les 50 ans de la ''marche'' victorieuse du champion belge. À 14h42, le futur, avec la LMPH2G, un prototype électrique hydrogène, pilotée par Olivier Lombard, a aussi fait un tour de piste pour une démonstration. MissionH24, collaboration entre l'ACO (les organisateurs) et GreenGT, a pour objectif la création d'une catégorie hydrogène aux 24 Heures du Mans à compter de 2024.

Alors que les premières heures défilent, le profil de cette édition est celui attendu : les Toyota sont loin, très loin devant, Kamui Kobayashi (No.7) et Fernando Alonso (No.8) poursuivant la domination entamée par leurs coéquipiers respectifs.

Pour trouver trace de bataille aux avant-postes, il faut regarder du côté des prototypes LMP2 et surtout des GTE Pro où 5 constructeurs différents occupaient les 5 premières places au terme de la première heure.

Depuis, les Aston Martin Vantage ont rétrogradé au classement, en raison essentiellement d'une Balance de Performances défavorable (réduction de la dimension de leurs réservoirs - un règlement pour le moins discutable juste avant le départ d'une course !), tandis que les Porsche 911 RSR apparaissent les plus fortes. Mais attention, rien n’est joué. Au cap de la deuxième heure, c’est le vétéran Jan Magnussen qui pointait en tête de cette passionnante catégorie, avec sa Corvette C7.R. James Calado (équipe AF Corse) a également montré qu’une Ferrari 488 Evo peut se mêler au débat pour la victoire, tout comme les Ford GT du Chip Ganassi Racing. Seules les BMW M8 GTE sont demeurées en retrait depuis le départ.

Qu’en sera-t-il demain lorsque le drapeau à damier tombera ? Bien des rebondissements peuvent se produire, spécialement durant la nuit qui promet d’être fraîche. Alonso remportera-t-il ses deuxièmes 24 Heures du Mans en deux participations ? Les Porsche matteront-elles leurs adversaires en GT ? C’est à suivre jusqu’à demain !