Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Grand Prix du Canada : Une septième victoire sous le sceau de la controverse pour Lewis Hamilton ! (+ vidéo)

Grand Prix du Canada : Une septième victoire sous le sceau de la controverse pour Lewis Hamilton ! (+ vidéo)

Dimanche 9 juin 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: LAT Images

Crédit photo: LAT Images

Septième épreuve du Championnat du monde de Formule 1 2019, le Grand Prix du Canada n’a peut-être pas connu les rebondissements attendus sur la piste (aucune neutralisation cette année !), mais cette édition demeurera marquée par la controverse survenue pour déterminer le nom du gagnant. 

En effet, une seule petite excursion dans le gazon de la part de Sebastian Vettel (Ferrari) au circuit Gilles-Villeneuve est devenue un événement mondial à lui seul ce dimanche ! Revenant en piste sous le nez de Lewis Hamilton afin de conserver les commandes de l'épreuve qu'il menait depuis le départ, il a obligé le pilote Mercedes à freiner afin d'éviter un éventuel contact, avec la voiture de Vettel ou éventuellement avec le mur de béton à la sortie du virage 3. Manoeuvre dangereuse ? Certainement pas ! Plutôt le coup de volant d'un pilote qui reprend tant bien que mal le contrôle de sa monoplace, sans gagner ni perdre de position.
 
Mais cet incident a suffit pour que les officiels donnent 5 secondes de pénalité (ajoutées sur son temps total de la course) à Sebastian Vettel, qui a croisé le fil d'arrivée en tête avant d'être retrogradé dans le calssement au deuxième rang, derrière Hamilton. Une décision grandement critiquée par toutes les personnes présentes sur le site... et des commentaires depuis cet après-midi pour le moins virulents sur le web ! 
 
D'habitude adulé du très nombreux public du circuit Gilles-Villeneuve, Lewis Hamilton s'est cette fois fait huer par les fans encore présents sur le site au moment des cérémonies de podium. Parlant de podium, Vettel y est arrivé hors de lui, après avoir arrêté sa monoplace à même la ligne des puits et non dans le parc fermé des 3 premiers, qui comptait donc seulement la voiture d’Hamilton et celle de Charles Leclerc, son coéquipier chez Ferrari, qui a terminé au 3ème rang sans jamais avoir eu à livrer de lutte pour une position.
 
« J’ai perdu l’arrière de la voiture » est venu expliquer Vettel en conférence de presse. « Ce n’était évidemment pas volontaire. J’ai été dans le gazon, une surface bien connue pour ne pas être abrasive, je suis revenu en piste et je me suis assuré d’avoir la voiture sous contrôle. J’ai regardé dans mes rétroviseurs et j’ai vu Lewis derrière moi » a-t-il ajouté.
 
Après cette pénalité controversée des officiels, Vettel a soulevé des questions que plusieurs se posaient déjà, et pas seulement pour la discipline qu’est la Formule 1, mais dans beaucoup d’autres séries également : « Je parlais à des anciens pilotes de F1, des plus vieux. C’était mieux dans leur temps. Maintenant, on ne peut plus dire ce que l’on pense, on doit suivre une ligne directrice quant à nos agissements, on ressemble à des avocats en utilisant un langage formel ! Pour moi, c’est de la course ce qui s’est produit aujourd’hui, et je pense que tout le monde s’entend pour le dire. Ce n’est plus le sport avec lequel je suis tombé en amour étant petit. Lewis et moi-même avons un profond respect l’un pour l’autre et nous avons fait beaucoup ensemble ». L'image d'une F1 de plus en plus "politiquement correcte" jusque dans l'interdiction de simplement bloquer le passage à un adversaire quand on est meneur (rappelons qu'en aucun temps il n'y a eu contact entre les deux pilotes, comme le montre la photo ci-dessus !) en a effectivement pris un coup ce 9 juin au circuit Gilles-Villeneuve...
 
Parlant de coup, c'est assurément une victoire qu'Hamilton n'aurait jamais voulu décrocher dans ces conditions, qui plus est celle qui fait de lui l'égal de Michael Schumacher au nombre de gains (7) au Grand Prix du Canada : « Ça a toujours été une bonne course pour moi ici, je me suis toujours senti supporté et accepté » déclare Lewis, visiblement émotif et qui a manqué les premières minutes de la conférence de presse officielle (une pénalité à prévoir pour lui aussi ?). « C’est un de mes événements préférés, et aujourd’hui c’était étrange de me faire huer, c’est une victoire amère. C’était une belle course entre deux écuries rivales. J’étais plus rapide que Vettel et je tentais de le pousser à l’erreur, mais ce n’est pas facile de faire faire une erreur à un quadruple champion du monde » a-t-il précisé.

Bien loin de cette controverse née d'une décision pour le moins difficile à comprendre des officiels, le pilote montréalais Lance Stroll a connu une très bonne course ce dimanche à bord de sa Racing Point F1. Il se classe 9ème après s'être élancée de la 17ème position. « La voiture a très bien performé et c’était très spécial d’inscrire des points à Montréal » de dire le jeune pilote, qui a reproduit à l'identique le scénario de 2017 (parti 17ème et finit 9ème) lorsqu'il avait marqué ses premiers points en F1, alors qu'il disposait d'une Williams. « La fin de semaine n’a pas été facile, surtout après que le moteur ait cassé samedi et avoir dû prendre l’ancien, mais nous avons continué à pousser pour tenter d’inscrire des points. Le départ de la course s’est très bien déroulé, ce qui m’a permis de gagner quelques positions. Notre stratégie était de partir sur des pneus durs et de faire un long relais. Lorsque nous avons changé pour des pneus intermédiaires, j'étais en bonne position et j’ai pu poursuivre Carlos Sainz, le dépasser et terminer 9ème ».
 
Lance Stroll conclut : « C’était une course très amusante; j’ai donné tout ce que j’avais à offrir aujourd’hui et j’ai aimé chaque minute de l’épreuve. L’équipe mérite cela, ils ont travaillé de longues heures ce week-end et ça nous redonne confiance. Ça a été une très belle semaine avec beaucoup de support de la foule. Je vais m’en souvenir longtemps !» En revanche, son coéquipier Sergio Pérez n’a pu inscrire de point cette fin de semaine alors qu’il a terminé au 12ème rang, attribuant son résultat à une stratégie moins bonne que celle de Lance.
 
Quelqu’un qui se souviendra longtemps de cette course c’est bien Daniel Ricciardo qui a signé son meilleur résultat en carrière depuis qu'il a rejoint Renault en début d'année. En effet, l’Australien a terminé au 6ème rang, après s'être qualifié 4ème. « J’ai donné tout ce que je pouvais en piste et je suis content du résultat » de dire Ricciardo. « C’est la première fois cette saison que l’équipe termine avec les deux voitures dans les points, avec Nico Hülkenberg en 7ème position. Nous ne pouvions demander mieux ! Il y a beaucoup de signes positifs à retenir de cette fin de semaine. Nous savons que les équipes principales sont plus fortes que nous, mais j’ai eu beaucoup de plaisir à me battre avec Valtteri Bottas (Mercedes) durant quelques tours » a-t-il conclu.

Derrière Hamilton, Vettel et Leclerc, on retrouve à l'arrivée Valtteri Bottas, qui n'a jamais été en lutte pour le premier rang de toute la fin de semaine, et Max Verstappen. C'est un revirement de situation chez Red Bull alors que Max termine au pied du podium, lui qui s'était qualifié en 11ème position, tandis que son coéquipier Pierre Gasly, qui s'élançait 5ème, a connu une course bien décevante, finissant 8ème. Lance Stroll et Daniil Kvyat (Toro Rosso) complètent le Top 10. Seulement deux pilotes n'ont pas terminé l'épreuve en raison de bris mécaniques : Alex Albon (Toro Rosso) et Lando Norris (McLaren). Williams reste la seule écurie à n'avoir inscrit aucun point au championnat à ce stade de la saison (7 courses sur 21).

Le prochain Grand Prix sera celui de France, au Castellet, dans deux semaines.


** Pour revoir les temps forts de ce Grand Prix du Canada 2019, voyez le vidéo ci-dessous...