Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Bilan du GP de Monaco : Lewis Hamilton vainqueur; une autre course difficile pour Lance Stroll (+ vidéo)

Bilan du GP de Monaco : Lewis Hamilton vainqueur; une autre course difficile pour Lance Stroll (+ vidéo)

Dimanche 26 mai 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Mercedes / LAT Images

Crédit photo: Mercedes / LAT Images

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté ce dimanche le Grand Prix de Monaco, la course la plus convoitée de la saison par les 20 pilotes du peloton de Formule 1. Si certains voulaient voir le pilote local, Charles Leclerc, gagner l’épreuve sur sa Ferrari, c’est plutôt une déception qui a emporté les chances du jeune monégasque, qui n’a pas terminé la course après un accrochage... et des qualifs ratées par la faute, une fois encore, d'une mauvaise stratégie de son équipe !
 
Lewis Hamilton a mené du départ au drapeau à damier, après avoir récolté la pole position. Régulier, Sebastian Vettel a terminé au 2ème rang, profitant d’une pénalité de 5 secondes donnée à Max Verstappen (Red Bull) pour relance non sécuritaire de son emplacement dans la ligne des puits, ce qui a provoqué un léger accrochage avec Valtteri Bottas aux environs de la mi-course. Malgré une voiture endommagée dans cet incident, Bottas (Mercedes) a pu finir 4ème sur la piste et 3ème au classement, Verstappen étant relégué de la 2ème à la 4ème position finale.
 
« Le GP de Monaco a été l’une des courses les plus difficiles de ma carrière, c’était très intense » déclare Lewis Hamilton. « Avec 20 tours à faire, je ne pensais pas me rendre jusqu’à la fin. Je pensais que j’allais finir par heurter le rail, car je me battais avec la voiture. Les pneus étaient finis et c’était difficile de garder la voiture sur la bonne trajectoire. Je me suis alors dit "qu’est-ce que Niki ferait ?". J’ai essayé de pousser, j’ai donné tout ce que j’avais. Je suis resté concentré pour ne pas faire d’erreur. Je sais qu’il me regardait de là-haut aujourd’hui, mais avec Niki à mes côtés nous avons réussi à le faire. J’ai porté un casque avec ses couleurs aujourd’hui et je ne voulais pas le décevoir. Il a été très important pour moi, et je voulais réussir pour lui ce week-end. J’étais déterminé à ne pas craquer sous la pression. Aujourd’hui c’est pour Niki ! » a ajouté le pilote Mercedes, en hommage à Niki Lauda décédé lundi dernier.
 
Pierre Gasly, sur la seconde Red Bull-Honda, complète le Top 5 en plus de marquer le point du meilleur tour. Il devance Carlos Sainz (McLaren-Renault) et les Toro Rosso-Honda de Daniil Kvyat et Alexander Albon, une fois encore rapides et réguliers. Daniel Ricciardo (Reanult) et Romain Grosjean (Haas-Ferrari) sont les deux derniers pilotes à marquer des points, aux 9ème et 10ème rangs.

Pour Lance Stroll (Racing Point), ce fut une autre course sans possibilité de marquer des points, alors que l’équipe a misé sur une stratégie de changements de pneus différente du la plupart du peloton. « Ça a été un week-end difficile pour l’équipe et malheureusement la course ne s’est pas bien déroulée. J’ai effectué un bon départ et nous avons pris une chance en terme de stratégie en restant en piste lors de la voiture de sécurité (consécutive à l'accrochage entre Leclerc et Ricciardo) pour gagner des positions. Mais ça n,a pas porté fruit. Après, ça a été une course tranquille. J'ai quand même souffert de la dégradation des pneus lors de la première portion de la course, puis lors de la seconde moitié, j'ai été pris pris dans le trafic. Pas le week-end voulu donc, mais nous allons revoir le tout et revenir en force au Grand Prix du Canada dans deux semaines » a résumé Stroll, plutôt fataliste. Il est classé 16ème sur 18 pilotes à l'arrivée, derrière la Williams de George Russell. Il a par ailleurs écopé de 5 secondes d epénalité pour contact évitable avec l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen, qui avait des mots plutôt peu aimables envers le pilote québécois à l'arrivée ! Sur la seconde Racing Point-Mercedes, Sergio Pérez a fini 12ème.
 
Le plus déçu au terme de ce Grand Prix était sans doute Charles Leclerc. Contraint de partir 15ème après que son équipe lui ait donné l'ordre de ne pas sortir pour d'ultimes tours en Q1 hier, de sorte qu'il se retrouva éliminé dès la première ronde des qualifiations (une autre gaffe stratégique de Ferrari cette saison !), Leclerc fit un début de course agressif. Mais en s'obstinant à forcer le passage au virage de la Rascasse (l'épingle à droite juste avant de plonger vers la section du départ/arrivée), Leclerc a pêché par précipitation. Si son dépassement a réussi face à Grosjean, au prix d'un petit contact tout de même, il a manqué sa manoeuvre face à Ricciardo. Pneu arrière droit crevé, il déchiqueta complètement la gomme dans un tour de piste à trop vive allure avant de rentrer aux puits. Suspension et carrosserie endommagées, il renonça quelques tours plus tard.
 
La prochaine épreuve aura lieu dans deux semaines à Montréal, lors du Grand Prix du Canada. Le cirque de la Formule 1 débarquera alors dans les tous nouveaux paddocks... qui devraient être prêts à temps !


** En vidéo ci-dessous, voyez les temps forts de ce Grand Prix de Monaco 2019...