Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Grand Prix de Monaco : Les enjeux d'un des trois grands événements internationaux de ce dimanche...

Grand Prix de Monaco : Les enjeux d'un des trois grands événements internationaux de ce dimanche...

Mercredi 22 mai 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Ferrari Media

Crédit photo: Ferrari Media

Grand Prix de Monaco, 500 milles d'Indianapolis, 600 milles de Charlotte (la plus longue course NASCAR série Monster Energy de la saison) : une fois encore, ces trois grands événements du monde du sport automobile auront lieu le même jour, ce dimanche 26 mai.

6ème étape 2019 du championnat du monde de Formule 1, deux semaines avant le GP du Canada à Montréal, l'épreuve disputée dans la petite principauté mongésque en bordure de la mer méditérannée et de la France est l’événement par excellence pour attirer vedettes (notamment celles venant du festival du cinéma de Cannes, tout proche) et gratin de la haute société, incluant bien sûr la famille princière monégasque.
 
Si l’effervescence de l’événement est enivrante, la course elle, est souvent sans action. En effet, il est extrêmement difficile d’effectuer des dépassements sur le tracé urbain, étroit et bosselé, de Monaco. L’an dernier, le Top 6 des qualifications est resté le même en course. Décrocher la pole position est donc primordial.
 
Ce qui avait mis du piquant l’an dernier, c’était lorsque Max Verstappen avait frappé le mur lors de la troisième séance d’essai, le samedi matin. Le jeune pilote Red Bull avait donc été privé de la séance de qualification et était parti du dernier rang en course. Au prix dequelques dépassements spectaculaires, il était remonté jusqu’en 9ème position finale.
 
En ce moment, Lewis Hamilton (Mercedes) mène au championnat des pilotes, avec Valtteri Bottas, son coéquipier, à ses trousses avec seulement 7 points. Max Verstappen, le 3ème, a déjà 39 points de retard sur Bottas. En cinq Grand Prix, c’est Mercedes qui a remporté tous les gains : 5 pole positions et 5 doublés en course. Fiche parfaite ! Cette saison 2019 est donc plus que prévisible et ne plaît guère aux amateurs qui auraient aimé voir des batailles plus serrées. C’est ce qui avait été promis lorsque les nouveaux ajustements aérodynamiques des F1 2019 avaient été annoncés l’an dernier, mais le résultat en piste démontre une chose : Mercedes a produit une voiture supérieure aux autres, se spilotes n'ont fait aucune erreur... et l'équipe non plus !
 
On ne peut en dire autant de la Scuderia Ferrari. En matière de compétitivité de la voiture et de gestion d'équipe en tout cas. Car côté pilotage, le Monégasque Charles Leclerc ne cesse d’impressionner depuis le début de la saison. Le jeune pilote sera chez lui cette fin de semaine. Bien que la plupart des pilotes de F1 vivent à Monaco, Leclerc est lui, véritablement de ce petit pays.

Lance Stroll (Racing Point) n'a pas un très bon palmarès au Grand Prix de Monaco. En deux participations, il compte un abandon et une arrivée au dernier rang. Alors chez Williams, il avait abandonné en 2017 et, l'an dernier, un accrochage en début de course lui avait coûté deux tours aux puits pour changement d'aileron.
 
À ce jour, trois pilotes n’ont marqué aucun point en cinq courses : Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) et les deux pilotes de l'équipe Williams, Robert Kubica et George Russell. Par ailleurs, ce tracé comportant 18 virages ne rendra pas la tâche facile à Kubica, qui a un handicap à la main depuis un accident en rallye en 2011. Le vétéran polonais sera t-il à l'aise sur ce tracé ? Avec une voiture manquant de compétitivité comme l'est la Williams, il serait surprenant que Kubica, et même Russell, parviennent à quitter les derniers rangs du peloton.
 
L’an dernier, Daniel Ricciardo avait offert une victoire très attendue à l'équipe Red Bull, après avoir signé le meilleur temps en qualifications. Est-ce que le pilote australien, passé chez Renault, réussira un nouveau bon résultat en principauté ? On ne s'attend certes pas à une victoire car les Renault n'ont guère brillé depuis le début de la saison, mais Ricciardo, qui a toujours été très à l'aise sur ce tracé, doit tout de même espérer un bon résultat. Son coéquipier Nico Hülkenberg n’a pas connu plus de succès jusqu'à présent cette saison, lui qui avait pourtant été le champion du reste du peloton l’an dernier en terminant 7ème au classement derrière les pilotes Mercedes, Ferrari et Red Bull.
 
Le départ du Grand Prix de Monaco sera donné à 15h10 locales (9h10 a.m. heure du Québec).