Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Une première expérience gratifiante pour Annie Doucet au Rallye des Gazelles

Une première expérience gratifiante pour Annie Doucet au Rallye des Gazelles

Jeudi 4 avril 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Rallye Aïcha des Gazelles Édition 2019

Crédit photo: Rallye Aïcha des Gazelles Édition 2019

Parmi les équipages canadiens au Rallye des Gazelles, celui d’Annie Doucet et de Marie-Pier Champagne était nouveau pour l’édition 2019. Le Rallye réservé aux femmes prenait place dans le désert du Maroc la semaine dernière. Annie Doucet, de retour à Montréal, s’est livrée au magazine Pole-Position pour parler de son expérience lors de laquelle son équipage a terminé au 43èmerang au classement général, et en 21ème place dans le championnat des recrues.
 
Parle-nous de ton expérience globale, comment as-tu apprécié ta première aventure au Maroc ?
 
« Je me lançais dans l’inconnu totalement. Je n’étais jamais allée au Maroc, je n’avais encore moins roulé dans un rallye, tout comme Marie-Pier. J’avais décidé de ne me faire aucune attente en arrivant là-bas, pour ne pas être déçue. Ayant fait les cadets dans ma jeunesse, la vie en bivouac ou bien me lever à des heures précises ne me faisait pas peur, donc dans un sens, dans l’inconnu j’ai retrouvé du connu. »
 
Quel était ton rôle lors du rallye ?
 
« J’étais la navigatrice, et Marie-Pier la pilote. Avant de partir, nous nous sommes pratiquées ici, mais on s’entend que cela n’a rien à voir avec monter et descendre les dunes de sable du Maroc. On ne connaissait vraiment pas ce genre de conduite même si on avait fait un cours avant notre départ. »
 
Rendu sur place, c’était comment l’expérience de conduite et de navigation ?
 
« Nous avons loué une Toyota Predo 4-roues motrices. La personne qui nous l’a loué nous a donné une formation de conduite proche de Marrakech. Nous étions trois équipes canadiennes à suivre ce cours. Nous voyant pas très certaines dans notre conduite, notre entraineur a décidé de nous donner un cours plus approfondi pour qu’on soit à l’aise avec la voiture et ça nous a beaucoup aidés. Pour ce qui est de la navigation, j’avais un peu peur, car je trouvais ça difficile de ne pas se déroger du chemin. Si on ne tient pas le cap, c’est facile de se diriger à des dizaines de mètres de l’endroit souhaité. Finalement, quand nous avons fait les trois étapes du prologue, tout s’est très bien déroulé et ça a été le coup d’envoi pour le reste de l’aventure. Nous avons pris de l’assurance une fois que nous avons débuté le rallye. »
 
Qu’est-ce qui t’a amené à faire le rallye ?
 
« Je voulais sortir des sentiers battus. J’avais vu ce rallye du temps que Mariloup Wolf le faisait et ça m’a plu. Le surpassement de soi a toujours fait partie de mes valeurs alors je voulais aller dans des conditions que les gens ne vont habituellement pas. »
 
Vas-tu participer à l’édition 2020 ou c’est terminé pour toi ?
 
« Je pense que l’édition 2020 arrive trop rapidement. C’est certain que nous partirions avec une longueur d’avance pour une prochaine édition, mais c’est difficile de trouver des commanditaires. Ça fait 4 ans que nous ramassons notre argent et c’est beaucoup de travail. Cela coûte entre 40 000$ et 42 000$ participer à l’aventure. C’est environ 20 000$ l’inscription à l’événement, la location et l’assurance du véhicule c’est 10 000$, puis le reste c’est en logement, avion, équipement, etc. »