Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Dernière journée des essais présaison de l’IMSA à Daytona : Un record de piste vieux de 26 ans est tombé !

Dernière journée des essais présaison de l’IMSA à Daytona : Un record de piste vieux de 26 ans est tombé !

Dimanche 6 janvier 2019 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

La troisième et dernière journée du "Roar before the 24", les essais officiels présaison de la série IMSA WeatherTech SportsCar sur le circuit routier de Daytona, a été marquée ce dimanche par un nouveau record de piste, de quoi prédire une édition exceptionnelle des 24 Heures de Daytona à la fin du mois.

Deux nouvelles séances d’essais libres avaient lieu aujourd’hui, mises à profit par les équipes de prototypes et de GT pour travailler les réglages avant le début de la saison et les 24 Heures. Mais il y avait aussi une séance de qualification au programme, pour les catégories DPi, LMP2 et GTLM (les GTD avaient déjà eu leur séance de qualifs hier).

Lors de cette courte séance de 15 minutes, le Britannique Oliver Jarvis (photo ci-dessus) a réalisé un chrono record aux commandes de la Mazda DPi No.77 du Team Joest. En bouclant son tour le plus rapide en 1’33’’398, à la moyenne de 137,212 milles à l’heure, Jarvis a éclipsé de près d’une demi-seconde le record détenu depuis 26 ans par Parnelli Jones Jr au volant d’une Toyota GTP (1’33’’875).

Tout au long des 3 journées d’essais, le Team Joest a démontré son savoir-faire et impressionné avec ces prototypes Mazda qui semblent enfin fiables et véloces. D’ailleurs, c’est la seconde Mazda, la No.55 confiée à Harry Tincknell lors de la qualif, qui a réalisé le 2ème meilleur temps, devant l’Acura / Team Penske d’Hélio Castroneves et les 3 premières Cadillac, soit celles pilotées par Felipe Albuquerque et Felipe Nasr, de l’équipe Action Express Racing, et celle de Jordan Taylor, le coéquipier de Fernando Alonso et Kamui Kobayashi au sein du Wayne Taylor Racing.

Les Canadiens Misha Goikhberg et Devlin DeFrancesco, associés à Rubens Barrichello et Tristan Vautier sur la Cadillac No.85 du JDC-Miller Motorsports, sont 8èmes (chrono réalisé par Vautier).

À noter aussi que meilleurs chronos des deux séances d’essais libres de ce dimanche ont vu Tincknell puis Loïc Duval, au volant de la Nissan DPi du Core Autosport, récolter les meilleurs temps respectifs.

En classe LMP2, Nicolas Lapierre a signé les meilleurs temps des deux séances libres avec l’une des deux Oreca-Gibson de l’équipe Dragonspeed tandis que lors de la qualification, c’est un autre Français, Gabriel Aubry (PR1 Mathiasen Motorsports), qui s’est montré le plus rapide.

En GTLM, la lutte pour le premier rang a été spectaculaire tout au long de la séance de qualifs. Au final, le vétéran Jan Magnussen (Corvette C7.R) a devancé les Ford GT de Richard Westbrook et Joey Hand, les Porsche 911 RSR de Earl Bamber et Nick Tandy, et la Ferrari 488 GTE de Davide Rigon. La BMW M8 GTE de John Edwards, coéquipier d’Alex Zanardi sur la No.24, complète le Top 7, devant la seconde Corvette (Oliver Gavin) et la seconde BMW (Conor de Phillippi). Il est plus que probable toutefois que certains concurrents n’ont pas travaillé sur la performance pure lors de cette séance, la priorité chez Porsche notamment étant clairement de préparer les voitures en vue des 24 heures.

Quant aux séances libres de ce jour, elles ont vu Westbrook (Ford) puis Patrick Pilet (Porsche) s’échanger le premier rang.

En classe GTD, rappelons que la séance de qualification avait eu lieu dès hier et celle-ci avait confirmé la vélocité des Acura NSX GT3. C’est le seul équipage entièrement féminin inscrit à cette édition 2019 des 24 Heures de Daytona et à la série IMSA qui s’est signalé, la Brésilienne Ana Beatriz récoltant la pole position. Beatriz partage les commandes de l’Acura N.57 du Michael Shank Racing avec Christina Nielsen, Katherine Legge et Simona de Silvestro.

La Lexus RCF GT3 de l’équipe en partie canadienne AIM Vasser-Sullivan, pilotée par Frank Montecalvo lors de la séance de qualification, a pris le deuxième rang, devant la seconde Acura inscrite, celle de Trent Hindman, coéquipier d’AJ Allmendinger.

Le meilleur pilote canadien qualifié en GTD est Daniel Morad, qui a hissé l’Audi R8 LMS du Land Motorsport au sixième rang. Zach Robichon s’est pour sa part classé 14ème avec la Porsche 911 GT3 R de Pfaff Motorsports, deux rangs devant Roman de Angelis sur l’Audi R8 WRT/Audi Canada. Paul Dalla Lana, en action pour qualifier la Ferrari 488 GT3 de l’équipe Spirit of Race, a dû se contenter de la 19ème place.

Aujourd’hui, les GTD n’étaient pas invitées à aller en piste pour les deux ultimes séances libres.

Les essais présaison ne sont certes pas la course et beaucoup de choses vont changer durant la saison, à commencer par les 24 Heures de Daytona. Toutefois, cela semble très prometteur. En DPi, ce ne sera pas seulement une lutte entre Cadillac, Acura et Nissan. Mazda est assurément un candidat au titre, désormais.

En LMP2, s’il n’y a pas beaucoup d’inscrits (4 sur les 47 ayant participé aux 3 journées du "Roar"), on sait au moins que chaque équipe peut espérer gagner, tandis qu’en GTLM, c’est encore une fois très disputé. Si les voitures officielles que sont les Porsche, Corvette, Ford et BMW semblent prêtes au combat, il ne faut pas oublier la seule Ferrari engagée, qui a démontré cette fin de semaine être capable de se battre pour le 1er rang.

En GTD enfin, personne ne peut prédire qui gagnera cette année. La diversité est là, la quantité aussi avec plus de 20 inscrits pour toute la saison. Un équipage 100% féminin peut gagner, un pilote canadien aussi… Mais il faudra tenir compte de l’important trafic en piste, particulièrement dans cette catégorie avec des pilotes de talent très inégal. Verdict dans 3 semaines, sur ce même circuit de Daytona !