Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Plus de 200 tours couverts en essais, avec l'écurie Sauber F1, pour la Colombienne Tatiana Calderón

Plus de 200 tours couverts en essais, avec l'écurie Sauber F1, pour la Colombienne Tatiana Calderón

Lundi 19 novembre 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: Alfa Romeo Sauber F1

Crédit photo: Alfa Romeo Sauber F1

La jeune pilote de 25 ans a complété 202 tours, donc 590 kilomètres lors de ces deux journées d’essais. Ce n’était pas la première fois qu’elle prenait le volant de la F1 puisqu’elle avait effectué une vingtaine de tours pour une activité promotionnelle en marge du Grand Prix du Mexique en octobre, cette fois sur la Sauber Alfa Romeo à moteur Ferrari V6 hybride de la saison 2018.

Calderón, qui était la pilote de développement de Sauber en 2017, avant de graduer au rôle de pilote d’essai en 2018, a utilisé ces deux journées à Fiorano pour simuler des séances de qualifications ainsi que des courses, visant évidemment à s’améliorer.

Tatiana est présentement engagée en GP3, la série antichambre de la Formule 2, au sein de l’écurie Jenzer Motorsports. Elle est au 16ème rang du classement des pilotes, avec un rendez-vous restant à la saison, lors de la finale à Abou Dhabi, en soutien du Grand prix de Formule 1, ce week-end.

Bien que Sauber n’ait pas encore confirmé si l’équipe voudrait placer Tatiana en Formule 1 dans les prochaines années, ce n’est pas la première fois que l’écurie suisse engage une femme. En 2014, la pilote d’IndyCar Simona de Silvestro avait été nommée pilote affiliée mais jamais l'équipe fondée par Peter Sauber ne lui avait donné la chance de piloter la F1 de l'époque.

À ce jour, Suzie Wolff est la dernière pilote féminine à avoir pris part à des essais officiels à bord d’une Formule 1. En 2014, elle avait été nommé pilote d’essai pour Williams et avait participé aux essais du vendredi lors du Grand Prix d’Angleterre, à Silverstone. Avant elle, il faut remonter à la saison 1992 pour trouver trace d'une pilote féminine inscrite à un Grand Prix de Formule 1, alors que l'Italienne Giovanna Amati avait tenté de se qualifier à trois reprises, sans succès, aux commandes d'une Brabham.

Le meilleur résultat jamais décroché par une pilote féminine dans une épreuve comptant pour le Championnat du monde de Formule 1 est la sixième place de l'Italienne Lella Lombardi, au Grand Prix d'Espagne 1975.