Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

GP du Brésil : Hamilton gagne, Mercedes assure le titre des manufacturiers et Lance Stroll finit dernier !

GP du Brésil : Hamilton gagne, Mercedes assure le titre des manufacturiers et Lance Stroll finit dernier !

Dimanche 11 novembre 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: Wolfgang Wilhelm / Mercedes F1

Crédit photo: Wolfgang Wilhelm / Mercedes F1

Lewis Hamilton (Mercedes), déjà assuré d'un cinquième titre mondial de Formule 1 à l'issue de l'épreuve précédente au Mexique, a remporté le Grand Prix du Brésil ce dimanche, sur le circuit d'Interlagos en banlieue de Sao Paolo. Cette course, disputée sur une piste sèche du début à la fin malgré les menaces de pluie, n’a pas manqué d'action et elle a permis à Mercedes d'assurer son titre mondial des manufacturiers.

Bien qu’Hamilton soit sorti vainqueur de cette épreuve, c’est plutôt Max Verstappen qui a semblé longtemps être en mesure de s'imposer. Remonté de la 5ème position sur la grille de départ à la tête du peloton, le Hollandais de l'équipe Red Bull a mené une belle bataille avec Hamilton, pour le plus grand plaisir des amateurs de course qui ont exprimé leur joie dans les estrades d'interlagos lorsque la Red Bull a dépassé la Mercedes.

Mais Verstappen a perdu la victoire lors d'un accrochage avec la Force India d’Esteban Ocon, une monoplace qui est apparue particulièrement peu compétitive sur ce tracé. Parti 18ème, Ocon tentait de regagner son tour de retard et, alors que le meneur venait de le dépasser, il a tenté de reprendre l'avantage, plongeant à l'intérieur à la sortie du premier virage, provoquant l'accrochage avec Verstappen. Un incident qui a évidemment décidé du sort de la fin de la course, alors qu’Hamilton reprit la tête en dépassant la monoplace arrêtée de Verstappen. Reparti avec plus de 5 secondes de retard, et après avoir tout de même pris le temps de montrer son extrême mécontentement à Ocon par un geste du doigt bien évident, ce dernier n’a pas été capable de rattraper Hamilton, finissant tout de même devant la Ferrari de Kimi Räikkonen.

Cette deuxième position est amère pour le jeune Verstappen, qui n'avait pas décoléré au moment de monter sur le podium, qu'il a quitté avant même la douche au champagne. Chez Racing Point Force India, on a évidemment cherché à défendre Ocon, le responsable sportif de l'écurie indiquant après course que c’était tout à l'honneur de son pilote d’essayer de rattraper son retard, tandis que chez Red Bull, on était évidemment furieux qu’un retardataire pourchasse et provoque un accrochage avec le meneur de la course !

Ocon, qui a écopé d'une pénalité de 10 secondes pour sa responsabilité dans l'incident, est un pilote faisant partie de la filière Mercedes, a aidé Hamilton à remporter la course face à Red Bull. C'est une évidence. Mais faut-il pour autant parler de geste volontaire ? C'est probablement une coïncidence, mais qui arrive à un moment où Ocon espère que Mercedes facilitera son transfert chez Williams, autre équipe motorisée par Mercedes, en vue de la saison prochaine.

Dans le parc fermé après la course, ça a chauffé entre Ocon et Verstappen, alors que ce dernier a poussé le pilote français qui a ruiné sa course. Convoqués ensuite pour s'expliquer devant les officiels de l'épreuve, les deux pilotes se sont serré la main en sortant du bureau des officiels mais il est évident que pour Verstappen, qui avait traité Ocon d'idiot à l'arrivée, la pilule est dure à avaler.

Derrière Hamilton, Verstappen et Räikkonenn, Daniel Ricciardo (Red Bull) termine la course, chose qu’il n’avait pas faite depuis longtemps ! La bataille pour la troisième position a été très intense entre lui et Räikkonen, alors que l’Australien a mis beaucoup de pression en fin de course, mais pas assez pour monter sur le podium. En revanche,c e fut une course à oublier pour Sebastian Vettel qui termine au 6ème rang derrière Valtteri Bottas (Mercedes).

Parti à une très prometteuse 6ème place, le Suédois Marcus Ericsson (Sauber) a lui aussi connu une course difficile, qui s'est terminée prématurément après un bris. Par contre, son coéquipier et futur pilote Ferrari Charles Leclerc a fini au 7ème rang, en avant de Romain Grosjean (Haas), Kevin Magnussen (Haas) et Sergio Perez (Force India Racing Point), qui complètent le Top 10.

Le Québécois Lance Stroll termine dernier (18ème, Ericsson et Nico Hülkenberg sur sa Renault étant els deux seuls abandons de l’épreuve). Son coéquipier chez Williams, Sergey Sirotkin, a brillé par sa 15ème position en qualification, mais il n'a rien pu faire en course et finit en 16ème position.

Il ne manquait que 13 points à Mercedes pour remporter le titre des manufacturiers face à Ferrari. C’est désormais chose faite grâce à la victoire d’Hamilton. Mercedes aura donc raflé tous les titres avant la fin de la saison.