Nouvelles Twitter

Le vétéran pilote de course Claude Bourbonnais se lance en politique !

Crédit photo: Coalition Avenir Québec

Certains diront que la course automobile est une forme de politique, avec toutes ces poignées de mains, ces sourires, ces tours de force pour réussir… D'une certaine manière, une carrière en sport automobile aguerrit à cet autre sport, la politique ! On ne devrait donc pas être étonné d'entendre qu’un pilote se lance dans le milieu politique, et pourtant...

Claude Bourbonnais, ancien pilote d’IndyCar, multiple vainqueur en Formule Atlantique, pilote de F2 et aux 24 Heures du Mans dans les années 1990, et présentement propriétaire d’une école de conduite sur glace, va, à 53 ans, tenter de se faire élire à l'échelle provinciale lors des prochaines élections.

Originaire de l’Île-Perrot, Bourbonnais essayera de devenir le député de Vaudreuil pour le parti Coalition Avenir Québec (CAQ), créé en 2011 par l’homme d’affaires François Legault qui lui-même tentera de devenir premier ministre du Québec le 1er octobre prochain.

« La CAQ m’a appelé pour me demander de devenir candidat. Je me suis dit, pourquoi pas ? » explique Claude, que nous avons rejoint au téléphone. « Au départ, j’ai été surpris de leur proposition, mais je les ai écoutés. Je n’avais jamais pensé à faire de la politique auparavant. Je me suis assis avec eux à plusieurs reprises, j’ai même rencontré monsieur Legault. Ils m’ont parlé de leur vision et de leurs points importants et ça m’a rejoint » ajoute-t-il.

Claude Bourbonnais précise : « J’avais du temps libre et j’avais aussi le goût d’une nouvelle aventure.» Bien entendu, il a à cœur plusieurs projets dans la région de Vaudreuil, notamment l’hôpital qui est l’un des plus gros enjeux de la région. « La plus grande priorité est l’hôpital. Le gouvernement présent n’a pas encore acheté le terrain, il ne se passe rien depuis 2010. Pour nous à la CAQ, c’est un de nos engagements prioritaires, la construction de l’hôpital débutera lors du premier mandat » affirme l'ancien pilote professionnel et candidat caquiste.

La course automobile aura certainement aidé Claude dans son cheminement politique puisqu’il n’est pas inconnu aux soirées de réseautage et aux poignées de mains. « J’ai toujours été confortable à serrer des mains. C’est certain que la politique, c’est différent de la course automobile, mais l’important et de toujours écouter les gens et de voir si on peut faire quelque chose pour les aider » confie-t-il.

Évidemment, Claude ne pouvait conclure sans glisser un mot sur le domaine automobile : « J’ai des choses en tête. Pas nécessairement pour le sport, mais pour la conduite automobile en général. Pour apprendre aux gens les vraies bases de la conduite, mais on n’est pas rendu-là ! ».

Claude se frottera à la députée libérale de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, qui semble détenir le plus d'intentions de votes pour l’instant. Mais, comme derrière le volant au temps de la filière Player's ou ailleurs, Claude Bourbonnais ne s'avoue certainement pas vaincu !