Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Première épreuve en sol québécois pour Louis-Philippe Dumoulin

Première épreuve en sol québécois pour Louis-Philippe Dumoulin

Mercredi 27 juin 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: Matthew Manor / CSCG

Crédit photo: Matthew Manor / CSCG

Louis-Philippe Dumoulin et les équipiers #47 WeatherTech Canada | Groupe Bellemare sont emballés de compétitionner devant les amateurs du Québec ce samedi 30 juin à l’Autodrome Chaudière (Vallée-jonction). Le souci de performance demeure toujours présent en piste, en plus de prendre une signification plus intense devant les partenaires, famille et amis présents pour les encourager. A l’instar de sa performance en 2017, le Québécois compte bien s’approprier de nouveau le spectacle et terminer sur le podium.

« L’Autodrome Chaudière est une piste que nous affectionnons particulièrement, notamment pour l’organisation qui effectue un excellent travail et parce que c’est très motivant de courir là-bas devant les fans de Québec. Nous nous battions pour la victoire l’an dernier et notre programme sur circuit ovale de la voiture #47 WeatherTech Canada | Groupe Bellemare est potentialisé de semaine en semaine. Nous avons très hâte de rouler ce week-end, nous nous présentons pour gagner, » explique Louis-Philippe Dumoulin.

La piste du Riverside International Speedway (Antigonish, Nouvelle-Écosse, 9e épreuve - 18 août 2018) est considérée comme la réplique du célèbre Bristol Motor Speedway (Bristol, Tenesse, États-Unis). Au même titre, l’Autodrome Chaudière est surnommée « Le petit Bristol québécois ». Cette piste ovale asphaltée (un quart de mile) est également la plus inclinée au Québec. « C’est une piste courte avec inclinaison prononcée dans les virages permettant de rouler côte-à-côte. Cette piste ovale est populaire dans le stock-car au Québec. Ce sera un très bon spectacle pour les partenaires, les fans et les amateurs, tout un show à prévoir ! », mentionne avec enthousiasme le pilote.

Les puits situés à l’extérieur de la piste nécessitent un arrêt complet de la course, prévu par la série à la mi-course. « Il s’agit d’un enjeu supplémentaire puisque toutes les équipes doivent entrer aux puits en même temps afin d’effectuer le changement de pneus et le ravitaillement en essence. Les voitures reprennent ensuite leur position pour la relance de la course », explique Louis-Philippe Dumoulin. Les pilotes peuvent également entrer aux puits à tout autre moment au cours de l’épreuve.