Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Le Rallycross mondial au GP3R ce week-end : Partie 3 - Rencontre Kenneth Hansen

Le Rallycross mondial au GP3R ce week-end : Partie 3 - Rencontre Kenneth Hansen

Jeudi 3 août 2017 par Marc Cantin
Crédit photo: Peugeot Sport

Crédit photo: Peugeot Sport

Nous sommes à Lydden Hill, la piste anglaise où le Rallycross fut inventé en 1967, pour la cinquième ronde du Championnat mondial de Rallycross 2017. La piste demeure calme ce vendredi alors que les équipes se contentent d’astiquer les voitures et leurs installations. Kenneth Hansen (en photo ci-contre avecs es fils Timmy et Kevin), le légendaire patron de l’équipe Team Peugeot Hansen nous "donne" 45 minutes.

À tes débuts en 1976, as-tu imaginé arriver au point où le sport et toi vous retrouvez aujourd’hu i?

Absolument pas. En Kart d’abord puis dans différentes séries de plus en plus professionnelles, le rallycross restait concentré dans le nord de l’Europe et en France. Pour moi à l’époque, faire le tour du monde, voir les fabricants s’en mêler à fond, les coûts mirobolants, la montée technologique, les gros commanditaires, c’était pour la F1. Me voilà aujourd’hui avec une entreprise importante, un grand fabricant et des partenaires plus petits, mais néanmoins essentiels, une équipe de 25 personnes à la piste à gérer, et trois pilotes dont un multiple champion du monde (Sébastien Loeb, 9 titres en rallye mondial). La transformation est extraordinaire.

Tu étais bien préparé au niveau sportif à une telle explosion ?

Je crois que oui, avec 10 titres au Championnat de Suède et 14 titres (41 victoires) au Championnat d’Europe de 1989 à 2008. J’y ai accumulé une expérience en gestion de mon équipe  comme en pilotage. À la retraite comme pilote depuis 2009, je prends mon plaisir à diriger ma troupe avec ma famille, mes équipiers et mon sport. J’aide aussi des jeunes pilotes et techniciens en leur donnant accès à une équipe de niveau mondial afin de les aider à faire leur chemin dans les sports motorisés.

La complexité du sport ne fait qu’augmenter. Aimes-tu cette évolution ?

J’adore ! Travailler avec les ingénieurs du fabricant et de grands spécialistes comme Sébastien Loeb et Bruno Famin (Directeur technique chez Peugeot), les gens chez Avon (pneus) et Öhlins (amortisseurs), est stimulant au possible. Suivre l’évolution du pilotage, devenu de plus en plus efficace, précis et rapide, travailler avec les concepteurs des pistes, gérer un énorme budget et les relations avec les commanditaires – tout me plait !

Quel est selon toi l’élément le plus important à amener afin d’assurer la croissance continue du Rallycross ?

J’en vois deux. D’abord continuer à aller chercher les jeunes et leur faire partager les grands moments du sport. IMG, le promoteur du WRX, accomplit du bon boulot à ce niveau avec leur accent sur les réseaux sociaux.

Deuxièmement, construire des pistes vouées au rallycross, et comportant une ligne droite pas trop longue, de la terre meuble qui « bouge » durant la course et change de profil à chaque tour de piste. Ajoutez un saut avec une approche graduelle, et un virage en « S » pour permettre des dépassements de la droite ou de la gauche dans le virage, et des dénivellations, comme une descente sur le droit. Une autre idée serait de placer la ligne d’arrivée en co-terminus avec la sortie du Joker pour un meilleur spectacle au finish.

Et finalement, quelle est la clé de ton succès ?

Travailler en équipe et toujours renforcer l’image de notre sport : intensité, recherche constante de l’amélioration et de la perfection,  aller au cœur des problèmes et ne jamais se satisfaire de moins que la perfection, maîtriser le plus rapidement possible les nouveaux outils, méthodes, et techniques. Attirer, motiver, former et garder les meilleurs collaborateurs.  Toujours donner le meilleur de soi-même, et toujours prendre son plaisir dans ce que l’on fait.

Et gagner ?

Et comment !  Surtout pour toute l’équipe et ma famille, avec mon épouse et mes fils Timmy et Kevin, deux de nos pilotes.


Surveillez bien les trois pilotes de l’équipe Team Peugeot-Hansen, deuxième au cumul des points après 7 des 12 épreuves au programme WRX 2017. À Trois-Rivières ce week-end, nous verrons Sébastien Loeb, Timmy et Kevin Hansen aux prises avec les Petter Solberg et Johan Kristofferson (VW Polo), Andreas Bakkerud (Ford) et Mattias Ekström (Audi).