Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Succès LMP3 en Prototype Challenge : Un avant-goût de ce qu'on verra à Trois-Rivières

Succès LMP3 en Prototype Challenge : Un avant-goût de ce qu'on verra à Trois-Rivières

Vendredi 17 mars 2017 par Olivier Bédard
Crédit photo: ANSA Motorsports

Crédit photo: ANSA Motorsports

En soutien des 12 Heures de Sebring ce week-end, le championnat IMSA Prototype Challenge a débuté sa saison, avec deux courses et une toute nouvelle réglementation pour cette série considérée par l'IMSA comme l'antichambre de son championnat vedette.

En prototype Challenge, les prototypes LMP3 européens font leur entrée en Amérique du Nord, tandis que les courses demeurent dans un format d'épreuve sprint de 45 minutes. Les bolides, à la même apparence que les prototypes courant aux 24 Heures du Mans, sont sur les circuits depuis 2015 en Europe, dans des courses d’endurance de 4 heures et plus. En IMSA, c'est dans la série appelée autrefois Prototype Lites qu'ils sont désormais admis, en compagnie des anciennes voitures de la série qui devraient en principe accuser une différence de temps au tour d’environ 3 secondes, bien qu'à Sebring les écarts étaient nettement plus proches.

La première course disputée hier fut un succès sur toute la ligne, avec 25 pilotes au départ. De l’action dès les premières minutes jusqu’au drapeau à damier avec plusieurs bagarres à travers le peloton, parfois même entre les deux modèles de voiture. La course fut toutefois dominée par le pilote d’Indy Lights Nico Jamin à bord d’une Ligier LMP3. La seconde épreuve, courue en fin de matinée aujourd'hui, n'a hélas pas pu offrir autant d'action, étant longuement neutralisée à deux reprises suite à des accidents. C'est finalement derrière la voiture de sécurité que l'arrivée a été jugée, le Français Nico Jamin l'emportant de nouveau, devant l'Américain Colin Thompson (châssis Norma) et le Mexicain Andres Gutiérrez (Ligier).

Les bolides LMP3 semblent difficiles à conduire alors que nous avons observé plusieurs tête-à-queue et dérapages contrôlés par les pilotes, autant débutants qu’expérimentés. C’est certainement un facteur qui sera très intéressant à surveiller lorsque la série se produira au Grand Prix de Trois-Rivières, du 11 au 13 août prochain.

Après l’analyse de ces premières courses, nous pouvons tout de même nous questionner sur la fragilité des LMP3 avec quelques abandons et passage aux puits préventifs. Est-ce que le redoutable circuit de Sebring, réputé comme étant très bosselé, est trop dur pour ces Prototypes conçus d'abord et avant tout pour les pistes d'Endurance aux normes F1 de l'Europe ? Ce sera un autre point à surveiller sur le circuit urbain de la ville de Trois-Rivières, entre les murs serrés qui accumulent la chaleur du mois d’août.