Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Un dimanche fait de joie et de déception pour Kami Laliberté

Un dimanche fait de joie et de déception pour Kami Laliberté

Dimanche 1er mai 2016 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Van Amersfoort Racing

Crédit photo: Van Amersfoort Racing

Le jeune Montréalais Kami Laliberté a connu un sort bien différent lors de chacune des deux courses qu’il a disputé aujourd’hui dimanche, à la dernière journée du second week-end du championnat de Formule 4 allemande, sur le Sachsenring. En matinée, parti de la 7e place, le pilote de l’équipe Van Amersfoort Racing (VAR) a géré quelques dépassements pour conclure à la 6e position et ce, malgré le choix d’utiliser pour cette première épreuve de la journée, un jeu de pneumatiques déjà usés afin de jouir de gommes neuves au départ de la seconde course. Puis, après ce meilleur résultat de la saison, partant en fin d’après-midi de la première ligne (2e), le jeune Canadien a été victime de son inexpérience en heurtant l’arrière de la voiture du meneur lors d’un freinage. Laliberté y a laissé son aileron avant et contraint de retourner à son stand pour réparer, il est revenu en piste à la 32e place. Le pilote est finalement remonté à la 21e place, trouvant au passage le moyen d’inscrire le 6e meilleur temps en course.

 

« Nous sommes heureux de la progression de Kami, les choses se mettent en place lentement mais sûrement. Nous apprécions son attitude générale et sa pointe de vitesse comme en témoignent ses temps au tour. Il est vraiment dans le coup à ce chapitre. Aujourd’hui, il a manqué de chance, peut-être aussi d’opportunisme, ce qui viendra sûrement avec l’expérience », a expliqué Frits Van Amersfoort, directeur principal de l’Équipe qui porte son nom et dont, après quatre décennies, l’expérience auprès de jeunes coureurs est incontestable.

 

« Aujourd’hui, je pense avoir bien géré ma première course, remontant 5e avant de redescendre 7e et revenir à la 6e place. Après deux week-ends l’an passé et deux cette année, c’est mon meilleur résultat à date dans ce championnat. C’est encourageant. En ce qui concerne la deuxième course, je reconnais mon erreur car je ne me suis pas méfié du freinage de celui qui me devançait. Je retiens la leçon mais je suis quand même heureux d’avoir pu terminer la course après avoir remonté une dizaine de coureurs », a soutenu le pilote montréalais qui figure présentement au 11e rang du classement mené par son coéquipier australien Joey Mawson.

 

Le championnat allemand de F4 fera maintenant relâche jusqu’au premier week-end de juin, où les pilotes seront sur un autre tracé allemand, le Lausitzring. Mais entretemps, question de parfaire son expérience, Kami sera les 13, 14 et 15 mai du 75e Grand Prix de Pau, disputé dans les rues de la cité béarnaise du sud-ouest de la France. Il y disputera les quatre courses du championnat français de Formule 4 inscrite au programme. « J’aime bien le circuit de rues de Pau, surtout que nous n’avons pas ce genre de tracé temporaire en championnat allemand. J’y ai couru en 2015 et je pourrai mesurer où je me situe un an plus tard », a conclu Laliberté.