Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Spécial Saint-Valentin (Partie 3) : Michela Baggio

Spécial Saint-Valentin (Partie 3) : Michela Baggio

Samedi 13 février 2016 par Eliane Gilain

Le 13 février 2016.– Vous l'avez sûrement croisée dans les paddocks ou la ligne des puits d'une épreuve de circuit routier au Québec. Michela Baggio est conjointe de pilote mais aussi une très grande passionnée de course automobile. Et ce, avant même de rencontrer son conjoint Didier Schraenen, homme des médias et pilote multiple champion canadien et québécois en Formule 1600.
 
Depuis longtemps, Michela s’intéresse au sport automobile, que ce soit la Formule 1, l'IndyCar ou ChampCar auparavant, le NASCAR, etc. Elle est aussi déjà allée à des rallyes, courses sur glace, karting... Pour elle, pas de différence, tant que c'est du sport motorisé, la passion demeure : « j’aime tellement les courses que je n’ai pas de préférence de série. J'étais tout récemment aux 24 Heures de Daytona à voir rouler prototypes et GT, mais j’aime autant la F1600 » dit-elle.
 
Pour Michela, la course était une passion individuelle avant de devenir une passion de couple. Cependant, « avoir la même passion, ça aide dans le couple, si les deux n’aimaient pas ça, ce serait plate ». Didier et Michela sont tellement "accros" à la course que lorsqu’ils partent en vacances l’hiver, c’est pour aller aux courses à Daytona, Sebring et ailleurs en Floride.
 
Quand on en vient à parler de Formule 1600, la vision est différente : « en F1600, émotionnellement parlant, ce n’est pas la même chose quand t’es impliqué. Ce sont deux sortes d’émotions, on ne regarde pas la course de la même façon lorsqu’un proche court dans une série. Quand t’es spectatrice, c’est une passion, quand Didier court, ça vient nous chercher dans les tripes » raconte-t-elle.
 
Plus qu’une simple spectatrice, Michela est également emportée par l’envie de sauter dans une voiture de course : « ce n’est pas l’envie qui manque » explique-t-elle, « Didier me l’a offert souvent (de piloter une voiture de course). J’ai eu plusieurs opportunités, mais pour l’instant on se concentre sur la carrière de Didier. Il a gardé sa Honda de course pour moi si je veux faire du Touring un jour, mais le temps me manque. Présentement, j’en reste donc au karting pour le plaisir ».
 
Quand Michela dit qu’elle se concentre sur la carrière de Didier, elle est aussi le pilier central de l’écurie. Elle s’assure que tout est en ordre, aide les équipiers dans leurs tâches, s'occupe de la logistique. Conjointe de pilote, elle est aussi un membre actif de l’écurie de son conjoint. Didier et elle forment une équipe solide, et Michela sait gérer des situations délicates. « Ce qui se passe en piste c’est entre les pilotes, mais je ne dis pas que je n’ai jamais rien dit à un autre pilote !… Ceci dit, plus je vieillis, plus je les laisse s’arranger » confie-t-elle.
 
Michela ne semble pas prête à laisser de côté la course, tout comme Didier qui est l’un des pilotes les plus expérimentés du Québec. Leur passion semble intacte au fil des années. Vous risquez donc de voir le duo sur les circuits routiers du Québec pour longtemps encore !