Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Papa Lacroix fier; le propriétaire d'écurie heureux ! (chronique A.Ménard)

Papa Lacroix fier; le propriétaire d'écurie heureux ! (chronique A.Ménard)

Mardi 4 août 2015 par Philippe Brasseur

Le 4 août 2015.- Si la défaite se vit en solitaire, la victoire, elle, attire toujours. Après la course Nascar Canadian Tire, disputée le dimanche 2 août, à Trois-Rivières, le puit de l'écurie Lacroix Racing était parmi les plus populaires. Conversations multiples, rires et boissons étaient au menu. 
 
Normal, le pilote cette écurie, Kevin Lacroix, était la vedette du jour, alors qu'il avait coiffé au fil d'arrivée Andrew Ranger. Lacroix remportait ainsi sa deuxième victoire, après seulement quatre courses dans la série cette année.
 
Devant le puit de l'équipe, Sylvain Lacroix, le papa du courreur dissimulait difficilement le sourire de la victoire.  De plus, le même Sylvain Lacroix, propriétaire de l'équipe, était drôlement fier de son pilote et de ses équipiers.
 
La victoire de Trois-Rivières venait couronner le long chemin parcouru depuis janvier dernier alors que Sylvain décidait de mettre sur pied une nouvelle écurie et ainsi offrir un nouveau volant à son fils dans la série la plus relevée au Canada. « Je venais de célébrer mon 55e anniversaire de naissance et la course avait toujours été dans nos vies. Ce sport représente encore aujourd'hui ma seule et unique passion», explique Sylvain. «Toutefois, depuis 2008, nous n'étions plus impliqués activement dans le sport automobile.»
 
En effet, à la fin de la saison 2008, l'écurie pour laquelle Kevin pilotait, soit l'écurie Walker, fermait ses portes. Le jeune pilote n'avait eu d'autre choix que de revenir au Québec et de travailler dans l'entreprise familiale, constituée de quatre magasins Uniselect situés dans la couronne nord de Montréal. « Évidemment qu'il n'était pas heureux de mettre de côté sa carrière de pilote », mentionne son père. « Une grande partie de sa vie avait été jusque-là consacrée au sport automobile, ayant piloté de 6 ans à 20 ans.» Or, même s'il était perçu comme un excellent pilote de la relève, comme bien d'autres pilotes d'ici, faute d'argent, il a été forcé de mettre en veilleuse sa carrière !
 
Aujourd'hui, quelques saisons plus tard, les Lacroix font un retour, jusqu'ici remarqué, dans le monde de la course automobile avec leur propre écurie. En effet, pour cette nouvelle aventure, plus question d'être à la remorque d'une autre écurie.  
 
Les moyens financiers étant toujours à la base des succès d'une écurie, le proprio de Lacroix Racing, travaille depuis le mois de janvier dernier à finaliser le montage financier pour la prochaine saison. Évidemment, la victoire du dimanche 2 août, à Trois-Rivières, ainsi que celle obtenue sur le circuit ICAR, à Saint-Eustache, le 5 juillet dernier facilitera les signatures de commanditaires. « Pas besoin d'attendre à lundi pour capitaliser sur l'excellent résultat de Kevin au Grand Prix de Trois-Rivières», expliquait Sylvain, quelques minutes après la course de dimanche. «Ils sont tous ici en ce moment.»
 
Selon le propriétaire de l'écurie, pour la saison 2016, un montant de 300 00 $ sera nécessaire simplement pour le roulement de l'équipe. «J'ai investi dans l'équipement, l'usine et dans les voitures. Cette usine est d'ailleurs à Daytona», explique Lacroix. « Nous aurons besoin des commanditaires pour faire rouler la voiture pour l'ensemble de la prochaine saison.» Pour la présente saison, l'équipe fonctionne avec un budget de 150 000 $.
 
Du travail sur ovale
 
Les succès sont grands pour Kevin Lacroix depuis le début de la saison.  Il a remporté autant de victoires, soit deux, que le meneur de la série, Scott Steckly, qui lui a disputé les 8 épreuves depuis le début de la saison. Toutefois, on ne s'emballe pas pour autant chez les Lacroix. «Notre plan demeure le même. Nous vivons présentement une d'apprentissage en Nascar Canadian Tire. À la fin de la présente saison, l'écurie sera stationnée dans notre usine à Daytona et Kevin participera alors à des courses sur circuit ovale. Nous utiliserons alors notre voiture de modèle SuperLate», explique Sylvain Lacroix.
 
Cette expérience sur ovale est primordial pour l'avenir de pilote. « Kevin est inscrit seulement à six courses cette année pour la simple et bonne aison qu'il n'a pas d'expérience sur les circuits orvales», ajoute son père. Avec l'expérience que Kevin va prendre en ovale durant l'hiver, nous pourrons participer au championnat des recrues la saison prochaine en Nascar Canadian Tire.»
 
Kevin Lacroix participera  aux 150 tours de l'épreuve PASS North, disputée ce samedi 8 août, à l'Autodrome Montmagny, dans la région de Québec.