Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Touring Car : Pour devancer Nick, ça prenait un autre Wittmer !

Touring Car : Pour devancer Nick, ça prenait un autre Wittmer !

Dimanche 5 août 2012 par Philippe Brasseur

Le 4 août 2012.- Lorsqu’il s’est présenté dans les paddocks de la 43e édition du Grand Prix de Trois-Rivières pour disputer l’avant-dernier week-end (deux courses) du championnat B-Spec de la CTCC, Nick Wittmer était « parfait » avec 10 victoires en 10 départs au volant de la Honda Fit de Honda Ste-Rose de l’équipe Kunick Autosport.

Il ne visait rien de moins que deux autres victoires. Surtout qu’il avait l’avantage d’avoir déjà triomphé à plusieurs reprises sur cette piste dans le passé. Tout comme à Mosport, il y a quelques semaines, un de ses adversaires était son jeune frère Karl au volant de la Mazda2 du Groupe Vincent de Trois-Rivières en plus de Bertrand Godin avec l’autre Mazda2.

Nick a été à la hauteur des attentes lors de la séance de qualification du vendredi en roulant sept dixièmes de seconde devant Karl et huit dixièmes devant l’expérimenté Bertrand Godin. Il partait donc favori pour l’épreuve présentée au crépuscule dans la soirée de vendredi devant des gradins bondés à l’occasion de la « Soirée portes ouvertes ».

« Tout s’est bien déroulé au départ de la course. Nous étions tous les trois impliqués dans une lutte intense dans la première moitié, mais on devait composer avec les voitures plus rapide qui nous dépassaient dans des virages serrés, » explique Nick.

Karl – qui découvrait ce tracé – n’a pas mis longtemps à se sentir confortable. Il a profité de l’aspiration sur la longue ligne droite pour rejoindre son frère Nick. « Il m’a passé habilement puis je n’ai jamais été en mesure de le prendre en défaut. J’ai gagné les 10 premières courses devant 14 pilotes différents, mais il a fallu juste un autre Wittmer pour me battre. Je suis très heureux pour lui, il ne l’a pas volé cette victoire. Il impressionne tout le monde, moi le premier. » Il va sans dire que Karl était particulièrement heureux de cette première réussite en CTCC. « Surtout de battre Nick pour la première fois ici à Trois-Rivières. »

Son père Patrik et Kuno, l’ainé de la famille, mis au courant de ce résultat alors qu’ils étaient à Mid-Ohio se réjouissaient. « Je suis vraiment fier de mon petit frère car ce n’est pas facile de devancer Nick. »

Lors de cette course, il y a eu la victoire de Marc-Antoine Camirand devant Sasha Anis et Benjamin Distaulo en Super Touring, ainsi que celle de Paul Dargis devant Alain Lauzière et Adam Isman en Touring.

La réplique de Nick

Pour la deuxième course présentée en fin d’après-midi samedi, Nick avait l’occasion de se rependre. Il n’a pas raté cette occasion même si son frère Karl était devant lui pour le départ. Lors de cette épreuve qui s’est terminée sous une neutralisation, il a remporté sa 11e victoire de la saison – celle qui assure son titre, le premier de l’histoire en B-Spec- pendant que le héros de la veille, Karl terminait deuxième devant Bertrand Godin.

Camirand, Anis et Distaulo ont récidivé en Super Touring, mais en Touring c’est Alain Lauzière avec sa Mini qui a eu le meilleur devant Paul Dargis et Damon Sharpe.

Prochain rendez-vous pour un autre programme double, celui disputé au circuit Gilles-Villeneuve de l’île Notre-Dame dans le cadre du NAPA 200 du 16 au 18 août.

Des débuts difficiles pour la Viper

Il aura fallu patienter près de deux ans pour revoir Kuno Wittmer de retour en piste pour disputer une course professionnelle après avoir largement contribué au développement de la toute nouvelle SRT Viper GTS-Rs pour disputer les courses de l’American Le Mans Series.

C’était l’inconnu total en arrivant au circuit de Mid-Ohio pour la présentation de la course de 2h45 disputée en début d’après-midi samedi, immédiatement après la qualification de l’IndyCar.

Il n’aura pas fallu longtemps, dès les premiers essais, pour les quatre pilotes appelés à conduire les deux SRT Viper pour comprendre qu’ils ne pouvaient pas rivaliser avec les puissantes Corvette, Porsche, Ferrari et autres qui dominent la classe GT. « Notre plus gros handicap est au niveau de la puissance de notre moteur qui est bridé comme l’exige le règlement. Nous sommes incapables de suivre en ligne droite alors que dans les virages la voiture est performante. »

Ce dernier, tout comme son coéquipier Dominik Farnbacher n’ont pas participé à la qualification car il a fallu changer tout le système électronique et le moteur vendredi. « Un problème de jeunesse qu’ils ne parvenaient pas à identifier. La décision a été prise de tout changer avant la course. »

Kuno a commencé et a terminé laissant le volant à l’Allemand lors de la première neutralisation. C’est lui qui a fini en 10e place sur les 13 voitures ayant pris le départ. La consolation, ce duo avec la SRT Viper #91 a terminé devant la #93 de Marc Gossens et Tommy Kendall. « Il faisait extrêmement chaud et notre système de refroidissement en fonctionnait pas. Malgré cela, tout le monde est très heureux, cela a bien fonctionné entre moi et Dominik. Aucune sortie de piste, aucune égratignure pour nous, mais il nous manque beaucoup de puissance. J’ai beaucoup aimé mon expérience avec un premier Top 10 en ALMS. On sait où il faut travailler pour s’améliorer, » a conclu Kuno.

Faudra maintenant attendre la décision des dirigeants de l’équipe pour savoir si l’on poursuivra, ou non, la saison dont la prochaine course prévue à la piste Road America à Elkhart Lake au Wisconsin.