Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Indy Lights : Mikaël Grenier se cherche une nouvelle écurie

Indy Lights : Mikaël Grenier se cherche une nouvelle écurie

Samedi 9 juillet 2011 par Philippe Brasseur

Le 9 juillet 2011.– Mikaël Grenier est au Grand prix de Toronto ce week-end, mais il ne participe pas à la course Indy Lights. Déjà contraint de laisser tomber les manches américaines mi-juin par manque de budget, le pilote de Québec doit maintenant affronter une nouvelle difficulté : se chercher une nouvelle écurie. En effet, la série Indy Lights a suspendu l’écurie O2 Racing Technology et son propriétaire Mark Olson, jusqu’à la fin de la saison 2012 pour avoir enfreint des règlements lors de l'épreuve qui a eu lieu à Milwaukee les 18 et 19 juin derniers. Notons que Mikaël Grenier ne participait pas à cette course.

Cette situation, hors de contrôle de Mikael Grenier, fait que le Québécois doit maintenant faire aussi une croix sur les courses de Toronto et vraisemblablement d'Edmonton dans deux semaines. Et comme il n'a pas été en mesure de concrétiser d'entente de dernière minute hier à Toronto pour la course prévue en fin de semaine, la situation paraît compliquée.

Selon l'optimisme habituel des communiqués de presse réalisés par l'agent de communication de Mikael Grenier, « tous les espoirs sont permis pour le Grand Prix de Trois-Rivières dont la direction a été mise au courant de la situation ». Il apparaît en effet que François Bordeleau, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, va essayer d'aider Grenier : « Nous allons tout faire pour aider Mikael afin qu’il puisse trouver un volant pour notre épreuve » a mentionné Bordeleau.

Rappelons que la série Indy Lights effectue un retour à Trois-Rivières le mois prochain (5-6-7 août), après 13 ans d’absence. Les prochaines journées seront cruciales pour Mikaël Grenier qui tente de multiplier les contacts auprès des écuries d'Indy Lights, celles-ci n'étant toutefois pas nombreuses. À titre de référence, seulement 13 pilotes sont inscrits ce week-end à Toronto, dont 2 Américains et un Canadien (David Ostella, de Maple, Ontario).