Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Toutes les courses NASCAR annulées jusqu’au début mai... et l’IMSA de retour seulement fin juin !

Toutes les courses NASCAR annulées jusqu’au début mai... et l’IMSA de retour seulement fin juin !

Mardi 17 mars 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Rusty Jarrette / LAT Images

Crédit photo: Rusty Jarrette / LAT Images

Après avoir annulé les épreuves d’Atlanta et de Homestead-Miami, les officiels de NASCAR ont pris la décision d’en faire autant avec l’ensemble des épreuves prévues jusqu’à début mai. On parle ici de l’annulation, ou du report, des courses au Texas Motor Speedway (29 mars), Bristol (5 avril), Richmond (19 avril), Talladega (26 avril) et Dover (3 mai) pour les concurrents de la série NASCAR Cup.

Pour lceux de la série Xfinity, cela concerne les courses disputées en soutien de la Cup au Texas, puis Bristol, Talladega et Dover. Enfin, pour ceux de la série Truck, on parle de trois courses soit Texas, Richmond et Dover.

« La santé et la sécurité de nos fans, de l'industrie et des communautés dans lesquelles nous courons est notre priorité la plus importante, donc conformément aux récentes directives du CDC, NASCAR reporte actuellement tous les événements de course jusqu'au 3 mai, avec pour plan un retour à Martinsville. Nous apprécions la patience de nos fans et nous avons hâte de revenir présenter des courses » indique-t-on du côté de NASCAR.

Derrière cette formule désormais habituelle dans les circonstances, on note que l’organisation américaine entend présenter toutes les épreuves jusqu’ici annulées en modifiant son calendrier : « Nous avons l'intention d'organiser les 36 courses cette saison, avec un nouveau calendrier qui sera bientôt déterminé alors que nous continuons à surveiller cette situation de près avec les responsables de la santé publique et les experts médicaux. Tout cela dépasse largement le monde du sport et nous nous concentrons sur la sécurité et le bien-être de chacun alors que nous traversons cette période difficile ensemble ».

La saison devrait ainsi reprendre le week-end des 8-9 mai à Martinsville (Virginie) pour la NASCAR Cup, le week-end du 15 mai à Charlotte (Caroline du Nord) pour ceux de la série Truck, à laquelle participe le Québécois Raphaël Lessard, et le 23 mai à Charlotte pour l'Xfinity, à laquelle participe Alex Labbé.

Il s’agit ici de l’information officielle de NASCAR. Toutefois, selon nos sources, les dirigeants de l’organisation ne travaillent pas seulement sur un plan pour tenter de présenter les courses annulées en fin de saison, mais également sur le scénario de ne reprendre les activités que le week-end du 24 mai, dans le cadre de l’épreuve de 600 milles à Charlotte pour la série Cup.

Cela voudrait alors dire que 8 événements ne pourront être présentés, ce qui rend difficile le projet de les replacer à l’automne. L’idée de faire terminer la saison fin novembre, en ajoutant trois courses après la finale initialement prévue à Phoenix est également une option considérée.

Par ailleurs, les propriétaires du circuit de Mid-Ohio en concertation avec l’IMSA ont annoncé cet après-midi l’annulation de leur épreuve, comptant pour les championnats IMSA WeatherTech SportsCar et Michelin Pilot Challenge, prévue le week-end du 1er au 3 mai. C'est donc le Grand Prix de Detroit fin mai qui devrait être la deuxième manche de la saison de la série WeatherTech SportsCar, pour les classes DPi et GTD uniquement. Les autres catégories et la série Michelin Pilot Challenge devraient eux ne rouler que fin juin, lors du week-end des 6 Heures de Watkins Glen.

Enfin, la série Trans-Am a indiqué aujourd'hui que sa deuxième épreuve 2020, prévue à Road Atlanta fin de ce mois, est annulée, tandis que l'IndyCar prévoit toujours débuter sa saison le 8 mai, dans le cadre du Indianapolis Grand Prix. Présentement, on peut estimer que le plan le plus optimiste est un retour des activités en sport automobile autour de ce 8 mai, un peu partout dans le monde, mais la situation pourrait évidemment encore changer.