Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Nasser Al Attiyah décroche sa 4ème victoire au Dakar; Sébastien Loeb deuxième

Nasser Al Attiyah décroche sa 4ème victoire au Dakar; Sébastien Loeb deuxième

Vendredi 14 janvier 2022 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Quatorze jours de compétition, 12 étapes spéciales (une journée de repos et une étape annulée en début d’épreuve) ont permis au Rallye-Raid Dakar 2022, présenté en Arabie saoudite, de rendre son verdict. En catégorie auto, le Qatari Nasser Al Attiyah et son navigateur français Matthieu Baumel ont dominé l’épreuve, gardant la tête durant tout le rallye en dépit d’une menace d’exclusion lors de la troisième journée pour avoir disputé une parie de la spéciale avec le système GPS de contrôle des performances du véhicule désactivé.

Aux commandes de son Toyota Hilux T1+ disposant d’un moteur V6 biturbo à essence, de suspensions spéciales et engagé par l’écurie officielle Toyota Gazoo Racing, Nasser Al Attiyah s’est ainsi offert une quatrième victoire à l’événement après les éditions 2011, 15 et 19. Grand favori avant le départ, il n’a eu comme seul rival le duo Sébastien Loeb et Fabian Lurquin, avec leur buggy Hunter BRX de l’équipe Prodrive.

Ralenti par un souci de transmission, quelques erreurs de navigation et des crevaisons durant la première semaine, Loeb a attaqué au maximum à chaque spéciale de la seconde moitié de l’événement mais ce fut trop peu trop tard pour le nonuple champion du monde des rallyes et son expérimenté navigateur belge. Le duo termine deuxième, à 27 minutes et 46 secondes après 39 heures de temps chronométrés.

Le podium est complété par le Toyota Hilux de l’équipe Overdrive piloté par le local Yazeed Al Rajhi, co-piloté par le Britannique Michael Orr. Réguliers tout au long de l’épreuve et lauréats d’une étape (contre 2 à Loeb-Lurquin), ils ont néanmoins concédé plus d’une heure sur les vainqueurs.

L’Argentin Orlando Teranova, sur le deuxième des trois véhicules de l’équipe BRX Prodrive, et le second Toyota officiel, celui du Sud-Africain Giniel de Villiers, complètent le Top 5. Pour de Villiers et son navigateur Dennis Murphy, toute chance de victoire s’est envolée suite à une pénalité pour avoir heurté, à deux reprises pendant l’événement, un concurrent en moto !

Pour Audi, les grands débuts de ses RS Q e-tron au Rallye-Raid Dakar auront été compliqués. Erreurs de navigation et bris mécaniques ont coûté beaucoup de temps aux vedettes de l’équipe, soit Carlos Sainz (12ème) et surtout Stéphane Peterhansel (57ème avec 68 heures de retard !). C’est finalement le seul pilote recrue de l’équipe allemande, Mattias Ekström, qui a réalisé le meilleur résultat, terminant 9ème.

70 concurrents ont terminé l’événement en catégorie T1 FIA pour les véhicules les plus modifiés. Fait à noter, aucun accident grave n’est survenu dans les catégories autos durant l’événement, hormis l’explosion d’un véhicule d’assistance l’avant-veille du départ. Un drame qui a blessé sérieusement le pilote du VUS impliqué et qui a d’abord été considéré comme un attentat terroriste avant d’être requalifié comme un incident mécanique après enquête.

Pour les classements complets dans toutes les catégories, cliquez ici.