Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Michel Sallenbach : Une expérience très positive en série WRL, avec l'équipe Ice Drivng Canada

Michel Sallenbach : Une expérience très positive en série WRL, avec l'équipe Ice Drivng Canada

Mardi 21 septembre 2021 par Eliane Gilain
Crédit photo: Courtoisie Ice Driving Canada

Crédit photo: Courtoisie Ice Driving Canada

La série World Racing League (WRL) a présenté un événement au Virginia International Raceway (VIR) le week-end dernier. Ancien champion de la série CTCC, le Québécois Michel Sallenbach était en piste pour les deux épreuves de 8 heures dans le cadre de cet événement. Le pilote de Roxton Pond était au volant d’une Audi RS3 TCR de l’écurie Ice Driving Canada, ses équipiers étant le propriétaire de l’équipe Jean-Sébastien Sauriol, ainsi qu'un autre Canadien, Michael Heim.

Cela faisait trois ans que Sallenbach ne s’était pas illustré sur le tracé de la Virginie, alors qu’il avait effectué une épreuve dans la série TC America sur une Mini Cooper. « Je voulais essayer une Audi TCR » explique Sallenbach qui n’a pas effectué ses voyages en Europe cette année, pour participer à la série 24H comme il avait l’habitude de faire. « Je ne connaissais pas Jean-Sébastien Sauriol mais nous avons pris contact plus tôt cet été. Il m’a parlé de l’opportunité de faire l’épreuve à VIR et nous nous sommes tout de suite entendus. Le but n’était pas de remporter la course, mais bien de développer la voiture et gagner en expérience. Je m’attendais à devoir faire des ajustements sur la voiture tout au long du week-end » ajoute Michel.

L’équipe canadienne a terminé au 31ème rang général lors de la première épreuve de 8 heures le samedi, et 17ème dans la classe GTO. « La série prend la moyenne des meilleurs temps des séances d’essais du vendredi pour bâtir la grille de départ de la première course. Nous sommes partis 30ème car nous n’étions pas très rapides le vendredi, ce qui est normal puisque nous nous habituions encore à la voiture » précise Michel Sallenbach, qui ajoute : « Lors de la première épreuve, nous avons perdu quelques tours à cause d’erreurs, par exemple j’ai été trop vite dans la ligne des puits, tandis qu'un de mes équipiers avait sa visière ouverte lors d’un arrêt. Cela a singifié des pénalités. Cependant, nous étions plus rapides que lors des séances du vendredi alors nous étions tout de même contents. Le niveau des pilotes en WRL est relevé, il y a beaucoup de gens très rapides sur de bonnes voitures ».

L’équipe s’est élancée de la 28ème position pour l’épreuve de dimanche, mais les pilotes de l'écurie Ice Racing Canada ont réussi à remonter jusqu'en 15ème position dans la classe GTO, 19ème au classement général. « Nous nous sommes améliorés de 6 dixièmes de seconde au tour lors de la 2ème épreuve. Lors des deux courses, j’ai aussi réussi à établir le meilleur temps de l’équipe et je dois avouer que j’étais dans mon élément puisque la Mini Cooper est également une traction avant, j’ai donc adopté l'Audi RS3 rapidement. Nous avons également fait des ajustements à la suspension le samedi soir, ce qui a aidé » mentionne Sallenbach.

Le pilote dresse un bilan positif de son expérience en WRL : « l’objectif était d’apprendre et de ramener l’auto en un morceau, ce qui est mission accomplie. Nous avons eu du plaisir et nous n’étions pas loin des temps des Audi TCR de Hammer Motorsports, une équipe qui roule ces voitures depuis quelques années. Nous savons que nous avons des choses à améliorer; par exemple le freinage n’était pas optimal et nous étions trop conservateurs sur les disques ».

Sallenbach n’est pas encore fixé quant à ses plans 2022 : « j’observe toutes les options; soit aller en Europe dans la série 24H ou encore refaire des épreuves en WRL. Cette série visite de très beaux tracés américains comme Mid-Ohio, Watkins Glen, Road Atlanta, etc. Je veux certainement faire de l’Endurance ». Il sera d’ailleurs de retour en piste en novembre prochain avec Nordschleife Racing Team dans la série 24H. Ce sera alors la finale de la saison à Sebring e sallenbach pilotera la Ligier JS2 R de l’écurie.