Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

BMW annonce son retour en prototypes, en classe LMDh !

BMW annonce son retour en prototypes, en classe LMDh !

Vendredi 11 juin 2021 par Julie Bouchard
Crédit photo: Archives Pole-Position Magazine

Crédit photo: Archives Pole-Position Magazine

Après Audi, Porsche et Acura, BMW Motorsport annonce aujourd’hui sa participation à la nouvelle catégorie LMDh et son retour dans les courses de prototypes internationales.

Après avoir confirmé hier qu'une voiture LMDh était en cours de développement pour être utilisée dans la série nord-américaine IMSA WeatherTech SportsCar, BMW a confirmé ce vendredi son engagement à partir de la saison 2023 en LMDh et ainsi concourir pour les victoires toutes-catégories dans les classiques d’Endurance que sont Daytona, Sebring, Road Atlanta (Petit Le Mans), etc.

« BMW est de retour sur la grande scène du sport automobile » a déclaré Markus Flasch, PDG de BMW M GmbH. « En entrant dans la catégorie LMDh, BMW M Motorsport remplit les conditions préalables pour se battre pour la victoire générale dans les courses d'endurance les plus emblématiques au monde à partir de 2023. Nous nous concentrerons pleinement sur ce défi. Il règne ici un esprit d'optimisme. BMW a une histoire de succès dans les courses de prototypes. Notre victoire aux 24 Heures du Mans en 1999 est inoubliable ! Faire revivre cette histoire avec un prototype moderne ravira les fans de BMW M Motorsport » ajoute-t-il.

Pour Flasch, « le concept LMDh garantit un contrôle maximal des coûts et offre un large éventail d'applications possibles, y compris dans la série IMSA WeatherTech SportsCar, un marché extrêmement important pour BMW. Nous sommes tous impatients de nous lancer dans la catégorie LMDh avec un véhicule compact et très efficace ».

Mike Krack, directeur de BMW M Motorsport, responsable du développement, ajoute de son côté : « Tout le monde dans notre équipe partage la même motivation : nous voulons nous mesurer à nos adversaires les plus forts sur la piste. À ce titre, le projet LMDh est pour nous une véritable affaire de cœur et exactement le nouveau challenge que nous espérions. Se battre pour des victoires générales à Daytona et Sebring est une motivation énorme. Nous avons beaucoup de travail devant nous, mais l'attente est immense ».

La réglementation des voitures LMDh stipule qu'elles ont à la fois un moteur thermique et un moteur électrique. Bien que chaque constructeur puisse développer son propre moteur à combustion, le moteur électrique et la batterie, ainsi que la transmission, sont des pièces standard. Le châssis est également construit par un partenaire externe. 4 options sont possibles : Multimatic, le manufacturier canadien avec qui Audi et Porsche ont déjà décidé de faire affaire, Oreca, Ligier ou Dallara. BMW indique vouloir faire des tests comparatifs avec deux de ces fournisseurs de châssis avant de prendre sa décision.

Le nom de l’équipe officielle et la composition des équipages des deux prototypes LMDh qui porteront les couleurs de BMW M Motorsport seront annoncés ultérieurement. Le Québécois Bruno Spengler et les autres pilotes ayant fait partie du programme GTLM de la marque ces dernières saisons, sont bien évidemment pressentis.

À noter enfin que les voitures de classe LMDh seront aussi éligibles aux 24 Heures du Mans. Cela signifie donc que l’on pourrait voir au Mans dès 2023 une bataille entre prototypes LMh que sont Ferrari, Peugeot, Toyota et Glickenhaus, et LMDh Audi, porsche, BMW, Acura et sans doute Cadillac, dont GM devrait annoncer prochainement l’implication.

La dernière grande victoire au Mans d'un prototype BMW date de 1999, avec la V12 LMR (photo ci-dessus). Ce prototype a également remporté les 12 Heures de Sebring au cours de la même saison.