Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Max Verstappen triomphe à Imola dans un Grand Prix aux multiples rebondissements; Lance Stroll Top 7

Max Verstappen triomphe à Imola dans un Grand Prix aux multiples rebondissements; Lance Stroll Top 7

Dimanche 18 avril 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Mark Thompson/Getty Images

Crédit photo: Mark Thompson/Getty Images

Max Verstappen a remporté ce dimanche le Grand Prix d'Émilie-Romagne, disputé sur le circuit d’Imola (Italie). Cette deuxième des 23 épreuves de la saison 2021 du Championnat du monde de Formule 1 a été remplie d'action et de rebondissements, en plus d’avoir été disputée en deux parties alors que peu avant la mi-course, un accrochage à très haute vitesse impliquant Valtteri Bottas et George Russell était venu forcer le déploiement du drapeau rouge, avant une relance une trentaine de minutes plus tard.

Troisième au départ, derrière Lewis Hamilton et Sergio Pérez, Max Verstappen a pris les commandes dès le premier virage, tassant légèrement Hamilton sur le vibreur. Le pilote de la Red Bull-Honda No.33 a ensuite dominé, perdant seulement la commande pour un tour à la faveur de son premier arrêt pour changer de pneus, passant alors des pneus pluie qui avaient été chaussés sur toutes les voitures en début de course en raison d’une forte averse survenue peu avant le départ, aux gommes intermédiaires.

Qualifié en pole position puis en lutte avec Verstappen jusqu’au premier changement de pneus Lewis Hamilton (Mercedes) a vécu une course bien plus mouvementée. Commettant une erreur de pilotage sur piste humide, il sortit au virage de Tosa avant de parvenir à s’extraire du bac à graviers juste avant que la course ne soit arrêtée par l'accident Bottas-Russell. Coup de chance pour le champion du monde en titre qui se retrouva ainsi 8ème à la relance. Il entama alors une magnifique remontée pour terminer deuxième. En réalisant de plus le tour le plus rapide en course, au détriment de Verstappen à trois tours de la fin, Hamilton conserve ainsi pour un petit point (44 à 43) le premier rang au championnat des pilotes.

Lando Norris (McLaren-Mercedes) complète le podium au terme d’une exceptionnelle course qui lui a valu le titre de pilote du jour suite au vote des fans de la F1. Septième sur la grille de départ, il a éclipsé son coéquipier Daniel Ricciardo dès le premier tiers de course avant de se retrouver deuxième à la relance. S’il a cédé face à Hamilton à 4 tours de la fin, il mérite assurément son second podium en carrière en F1. Il occupe désormais la 3ème place du championnat, après deux Grands Prix disputés.

La course a pris un tournant inattendu au 30ème des 63 tours, alors que le virage de Tamburello, hélas célèbre pour ses accidents dans l’histoire de la F1 (dont celui d’Ayrton Senna le 1er mai 1994) a été le théâtre d’un accrochage pour le moins étrange entre Bottas (Mercedes) et Russell (Williams-Mercedes). Les deux pilotes s’en sont heureusement tirés indemnes après avoir frappé le mur à haute vitesse. Bottas, qui a mis du temps avant de reprendre ses esprits, a ensuite accusé Russell de l’accrochage. S’il est vrai que cela s’est produit après que Russell ait perdu le contrôle de sa Williams en mettant une roue dans l’herbe pour éviter Bottas, l’Anglais de chez Williams (et, rappelons-le, pilote de réserve Mercedes !) accusait lui Bottas de l’avoir tassé dans le gazon.

En visionnant les images de caméra embarquée des deux pilotes, on constate que les deux ont... raison ! Bottas a bien été envoyé dans le mur parce que Russell a perdu le contrôle, mais cela s'est produit suite à un léger tassement de Bottas vers Russell. Comme dans l’accrochage entre Nicholas Latifi (Williams-Mercedes) et Nikita Mazepin (Haas-Ferrari) au premier tour, on peut dire que les torts sont donc partagés. À noter toutefois que l’accrochage Latifi-Mazepin a un scénario fort différent : le Canadien, excellent au début du week-end et bien qualifié (14ème) effectua un tête-à-queue au troisième virage. En reprenant la piste, il fut heurté et envoyé dans le mur par Mazepin. Si le Russe commet beaucoup d’erreurs depuis ses débuts en F1, dans ce cas-ci on peut aussi reconnaître que Latifi est quelque peu revenu sur sa trajectoire.

Derrière Verstappen, Hamilton et Norris, les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz complètent le Top 5. Les deux pilotes ont effectué quelques petites sorties de piste, mais sans conséquence sur leur classement final, contrairement à Sergio Pérez. Parti en 1ère ligne, devant Verstappen donc, le Mexicain a vite concédé des places. Un tête-à-queue à 15 tours de la fin marqua la fin de ses espoirs de finir dans les points. Assurément une course à oublier pour "Checo"...

Daniel Ricciardo a pris la sixième place sur la seconde McLaren, devant Lance Stroll. Une fois encore seul pilote Aston Martin à évoluer dans le Top 10 tout au long de la course, le Québécois a manifestement tiré le maximum de sa monoplace tandis que son coéquipier Sebastian Vettel s’est battu entre la 12ème et la 17ème place avant d’abandonner à deux tours de la fin, suite à un souci de boîte de vitesses.

Pierre Gasly (AlphaTauri-Honda), Kimi Räikkönen (Alfa Romeo-Ferrari) et Esteban Ocon (Alpine) complètent le Top 10. Ocon marque ainsi le premier point de la marque Alpine en Formule 1 dans une course où il a toujours dominé son coéquipier Fernando Alonso. S’il fait beaucoup moins d’erreurs que Vettel, Alonso semble peiner à trouver le bon rythme avec sa nouvelle équipe en ce début de saison. Pour le classement complet de ce Grand Prix, cliquez ici.

Après ce Grand Prix très passionnant, que nous réserve la troisième épreuve de la saison ? Réponse le 2 mai prochain sur le circuit de Portimao, pour le Grand Prix du Portugal.