Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Retour sur la course de Raphaël Lessard à Las Vegas : Derrière la déception, des signes très positifs...

Retour sur la course de Raphaël Lessard à Las Vegas : Derrière la déception, des signes très positifs...

Dimanche 7 mars 2021 par Marc Cantin
Crédit photo: GMS Racing

Crédit photo: GMS Racing

Aux commandes de sa Chevrolet du GMS Racing, le pilote de Saint-Joseph-de-Beauce Raphaël Lessard a réalisé une course remarquable vendredi soir à Las Vegas. Cela peut sembler étrange d’écrire cela alors que le Québécois a vu son épreuve être ruinée par une erreur de pilotage, mais il convient d’analyser sa performance dans son ensemble et noter qu’il s’agit de seulement sa deuxième faute directe de pilotage (après Pocono en juin 2020) en 26 courses depuis qu’il pilote à plein temps en camionnettes NASCAR. C’est somme toute, très peu pour un pilote novice.

Parti 13ème, il a fini le segment 1 en 20ème place, soit 7 positions de perdues. Au segment 2, il a débuté 17ème et a terminé 16ème malgré un sous-virage encore important. Enfin, en ligne pour repartir 9ème au début du segment 3, il a été pénalisé, étant victime de l’erreur d’un de ses mécaniciens qui, lors de l’arrêt du pilote peu avant, avait franchi le mur des puits trop tôt.

En ressortant des puits après sa pénalité, Raphaël était 27ème pour la relance au 64ème tour de la course, prévue pour 134 tours. 32 tours plus tard, il était remonté à la 13ème place avant que l’accident qu’il a provoqué ne ruine sa course et celle de quelques adversaires.

Lessard s’est excusé de son erreur mais cela ne doit pas occulter un bilan pas si décevant que cela, si l’on se fie aux performances du pilote en tout cas : après 60 tours de piste (les segments 1 et 2) passés à se battre avec une camionnette sous-vireuse, il avait concédé 9 positions. Une pénalité lui en a fait perdre 18 autres… Avant de voir Raphaël Lessard doubler 14 concurrents en 32 tours. Un Top 10 était assurément possible, un Top 5 pas totalement exclu.

S’il est clair que les Toyota dominent le début de saison et que l’équipe championne - GMS Racing - court encore après sa première victoire 2021, la pointe de vitesse de Raphaël, telle qu’on l’a vue vendredi lors du 3ème relai, cache l’excellent travail accompli par le pilote et son équipe.

Le travail global de d’équipe, allant du pilote à l’observateur en passant par le chef d’équipe pour aider le pilote à adapter son pilotage aux conditions et à diagnostiquer le problème, est à souligner. Les efforts acharnés et ultimement efficaces de l’équipe lors des arrêts pour régler le sous-virage, changeant plusieurs réglages et même ajoutant un boudin au ressort arrière gauche à la fin du second segment, le sont également.

Raphaël Lessard performe parmi les meilleurs lors de remontées mais aussi en fin de course, comme le font les pilotes d’expérience. Plus que la statistique d’une trentième position au classement final, c’est peut-être le vrai message à tirer de cette course dont il se souviendra longtemps, mais qui est tout de même prometteuse pour le reste de la saison 2021 du jeune pilote…