Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Première victoire Acura aux 24 Heures de Daytona; Mikaël Grenier deuxième en classe GTD !

Première victoire Acura aux 24 Heures de Daytona; Mikaël Grenier deuxième en classe GTD !

Dimanche 31 janvier 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Richard Dole / LAT Images

Crédit photo: Richard Dole / LAT Images

Hélio Castroneves, Alexander Rossi, Ricky Taylor et Filipe Albuquerque (Acura DPi, photo ci-dessus) ont remporté ce week-end la 59ème édition des 24 Heures de Daytona. Remplie de rebondissements, cette manche inaugurale de la saison 2021 de la série IMSA WeatherTech SportsCar a été courue à l’allure d’une course sprint… 4,7 secondes séparent les vainqueurs de la Cadillac de Kamui Kobayashi, Jimmie Johnson, Mike Rockenfeller et Simon Pagenaud au passage de la ligne d’arrivée.

La lutte pour la victoire amorcée entre prototypes Cadillac et Acura dès le départ a duré toute la course. À minuit, soit après un peu plus de 8 heures de course, seulement 30 secondes séparaient encore les 6 premiers. La nuit allait cependant être fatale aux espoirs de la Cadillac du trio français Bourdais/Duval/Vautier, après que Tristan Vautier ait heurté une Porsche de classe GTD, ce qui engendra des réparations de 90 minutes. Une seconde Cadillac allait cesser le combat pour la victoire au petit matin, celle du champion NASCAR Cup Chase Elliott, de Mike Conway et des Brésiliens Pipo Derani et Felipe Nasr. Dominante lors des premières heures, cette voiture de l’équipe Action Express termine loin de ses objectifs, au 8ème rang.

Une fois la nuit terminée, la lutte en tête concerna encore 2 Acura et 2 Cadillac, en plus de la Mazda DPi de l’équipe Multimatic, discrète durant la nuit mais revenue sur le tour des meneurs au lever du jour. Et comme souvent à Daytona, la victoire s’est décidée dans les derniers tours, ou plus exactement à 7 minutes du terme lorsqu’une crevaison (la seconde dans les 3 dernières heures de course pour cette voiture) vint forcer Renger Van der Zande, aux commandes de la Cadillac du Chip Ganassi Racing qui se battait pour le 1er rang, à entrer aux puits.

Dès lors, la course était jouée et pour Acura c’est une première victoire aux 24 Heures de Daytona. Pour le Wayne Taylor Racing en revanche, c’est la 4ème dans les 5 dernières années, mais les 3 précédentes avaient été acquises lorsque l’équipe engageait des… Cadillac !

Oliver Jarvis, HarryTincknell et Jonathan Bomarito (Mazda DPi) terminent 3èmes, devant l’Acura de Montoya/Allmendinger/Pla/Cameron. 5ème et dans le même tour que les vainqueurs, on retrouve la Cadillac du Ganassi Racing que pilotaient, outre Van Der Zande, l’ex-pilote F1 Kevin Magnussen et le sextuple champion IndyCar Scott Dixon.

Victorieuse en classe LMP2 et 6ème au général, l’Oreca de Paul-Loup Chatin, Ryan Dalziel, Kyle Tilley et Dwight Merriman devance d’un peu plus de 20 secondes les Français Mathieu Vaxivière, Tim Buret et Gabriel Aubry, associés au Canadian John Farano sur une autre Oreca. Le podium des LMP2 est complété par l’Oreca LMP2-07 de l’Ontarien Devlin Defrancesco, des Allemands Christopher Mies et Fabian Schiller, et d’Éric Lux, mais avec 4 tours de retard sur les deux premiers.

11ème au général et lauréate en classe GTLM, la Corvette C8.R No.3 (photo ci-dessous) de Jordan Taylor (le frère cadet de Ricky), Antonio Garcia et Nicky Catsburg emmène un doublé Corvette, devant la No.4 de Nick Tandy, Tommy Milner et Alexander Sims. Les Corvette C8.R ont dominé la majeure partie de la course mais l’opposition des deux BMW M8 GTE et de la seule Ferrari 488 inscrite dans cette classe a donné des luttes spectaculaires.

Un moment en tête et longtemps en bataille avec les deux Corvette, Bruno Spengler et ses équipiers (BMW No.25) ont fini par concéder un tour à 5 heures du terme. De quoi leur ôter toute chance de victoire. Ils finissent 5èmes en GTLM (15èmes au général), derrière la voiture-sœur (la No.24 de Farfus, Krohn, Wittmann et Edwards 3ème) et la Ferrari de Pier Guidi, Calado, Gounon et Rigon.

La classe GTD a également été très disputée, avec parfois les 6 premiers roulant en peloton serré. Discrètes en début de course, les Mercedes AMG GT3 se sont pointées en tête dans le dernier quart, celle de Mikaël Grenier suivant pendant les 8 dernières heures la voiture-sœur du Winward Racing emmenée par Maro Engel, sans toutefois parvenir à détrôner les meneurs.

Au final, c’est donc l’équipage composé de Maro Engel, Russell Ward, Philip Ellis et Indy Dontje qui remporte cette catégorie, 16 secondes devant la Mercedes du Sun Energy 1 Racing confiée à Mikaël Grenier, Raffaele Marciello, Kenny Habul et Luca Stolz. Pour Mercedes mais aussi pour Grenier, c’est assurément un fantastique résultat dans une catégorie regroupant pas moins de 19 GT3. Une Lamborghini, une Porsche, une Aston Martin (celle pilotée entre autres par l’Ontarien Roman de Angelis) et une BMW viennent compléter ce Top 6 diversifié.

Pour Zach Robichon et l’équipe Pfaff, l’espoir d’un podium dans la classe GTD s’est envolé à 4h15 de l’arrivée lorsque la Porsche 911 GT3-R de l’écurie canadienne fut ramenée au garage, victime d’un bris mécanique. Zach Robichon, Laurens Vanthoor, Lars Kern et Matt Campbell ont été classés 12èmes des GTD. Les autres canadiens à l’arrivée sont Daniel Morad (9ème en GTD sur Mercedes du Alegra Motorsports) et Cameron Cassels, 37ème au général et 6ème des LMP3.

Invitées à concourir en série IMSA WeatherTech SportsCar pour une première fois, les voitures de la classe LMP3 ont alterné les hauts et les bas, au gré des compétences des pilotes formant des équipages où se mêlaient professionnels ou amateurs de grand talent et concurrents pas toujours au niveau que réclame une telle course. Les écarts à l’arrivée reflètent ces différences. Ce fut d’ailleurs la seule catégorie avec des écarts de plus d’un tour entre les 2 premiers. La victoire revient à la No.74 (Ligier JS P320) de Gar Robinson, Spencer Pigot, Oliver Askew et Scott Andrews. Ils finissent 18èmes au général. Les 4 premiers de cette catégorie terminent tout de même devant les premières GTD. Au total, 37 des 49 équipages ayant pris le départ ont complété ces très spectaculaires 24 Heures de Daytona, entièrement disputées sur piste sèche.

Pour le classement complet de l’épreuve, cliquez ici… Le prochain rendez-vous des concurrents de l’IMSA WeatherTech SportsCar aura encore lieu en Floride, le 20 mars, avec la présentation des traditionnelles 12 Heures de Sebring.

Crédit photo: Michael Levitt / LAT Images