Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Essais de la voiture de nouvelle génération en NASCAR : Il reste beaucoup à faire !

Essais de la voiture de nouvelle génération en NASCAR : Il reste beaucoup à faire !

Jeudi 19 novembre 2020 par Eliane Gilain
Crédit photo: Jared C. Tilton/Getty Images

Crédit photo: Jared C. Tilton/Getty Images

NASCAR vient de conclure deux jours d’essais de la nouvelle génération de la série Cup, au Charlotte Motor Speedway. Des tests très attendus car même si les débuts de ce modèle ont été repoussés d'un an à la suite des problèmes engendrés par la situation mondiale cette année, de nombreuses nouveautés sont apportées à cette voiture. Mais après ces premiers tours de piste, les responsables de NASCAR ont eux même avoué que la voiture, qui devrait faire son apparation en 2022, a besoin de plus de travail. En clair, la nouveauté n’est clairement pas aussi performante que souhaité !
 
Un pilote Chevrolet, Kurt Busch, et un Toyota, Martin Truex Jr, avaient été désignés pour mettre le bolide à l’essai sur la piste ovale hier toute la journée, après avoir essayé la voiture sur le Roval (mélange ovale et circuit routier) lundi dernier. Les deux pilotes se sont entendus pour dire que la voiture réagissait très bien sur le circuit routier grâce à sa capacité de freinage plus importante qu'avec l'ancien modèle et à sa boîte de vitesse, désormais séquentielle.
 
Sur la piste ovale, ce fut une tout autre histoire. Busch et Truex ont pris la piste, parfois ensemble, parfois séparément. Les deux ont simulé des situations de course, évoluant côte à côte ou bien l’un derrière l’autre. Il s’agissait de la première fois que la voiture de la nouvelle génération était mise à l’épreuve de la sorte.
 
Le verdict ? « Les commentaires quant aux essais sur l’ovale n’étaient pas aussi bon que ceux sur le circuit routier » a indiqué John Probst, Vice-Président Senior des innovations course chez NASCAR. « Nous avons récolté beaucoup de données ces trois derniers jours et nous allons les étudier au centre de recherche et de développement. Nous allons pouvoir comprendre les modifications qui devront être apportées. Nous allons également demander l’aide des manufacturiers et équipes pour prendre les bonnes décisions et finaliser le design de la voiture dans les prochains mois » ajoute-t-il, masquant ainsi quelque peu la déception ressentie par les pilotes au volant.
 
Les détails des commentaires des pilotes n’ont pas été divulgués, mais Truex a tout de même admis qu’il s’attendait à ce que les essais de mercredi soient plus difficiles. Toutefois, Probst a précisé que ces essais effectués par les deux pilotes se sont bien passés. Busch a conduit le prototype P3 préparé par Richard Childress Racing et NASCAR, tandis que Truex a conduit la voiture préparée par Action Express, une écurie évoluant dans la série d'Endurance IMSA WeatherTech SportsCar mais travaillant régulièrement avec les marques de General Motors.
 
Ces essais ont également bénéficié au manufacturier de pneus Goodyear qui a récolté des données en vue des gommes qui seront utilisées en 2022. « Nous pensons que nous avons récolté assez de données pour faire des suggestions lorsque les NASCAR reviendront sur ce tracé en 2022 » de dire Probst, qui précise encore : « nous devons nous rappeler qu’il reste plus d’un an avant que cette voiture ne soit en piste ».
 
NASCAR souhaite maintenant procéder à des essais de la voiture P3 à la mi-décembre, cette fois à Daytona. Ce sera l’occasion de jouer avec les performances du moteur ainsi que valider les réactions de la voiture dans l’aspiration. « Après cela, nous prévoyons essayer des pneus avec Goodyear. Les manufacturiers terminent la construction de leurs véhicules, et nous débuterons l’essai du Wheel Force Transducer (WFT) en mars avec les trois voitures en piste ensemble » a conclu Probst.

S'il reste encore beaucoup de travail pour amener cette voiture de nouvelle génération à un niveau suffisant de compétitivité, NASCAR entend bien garder le cap de la saison 2022 pour son entrée en compétition.