Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

La première Tyrrell de F1 a disputé son premier Grand Prix au Mont-Tremblant en 1970

La première Tyrrell de F1 a disputé son premier Grand Prix au Mont-Tremblant en 1970

Lundi 16 novembre 2020 par René Fagnan
Crédit photo: WRI2

Crédit photo: WRI2

Ken Tyrrell fait courir la toute première monoplace de Formule 1 à porter son nom à l’occasion du Grand Prix du Canada en 1970 présenté sur le circuit du Mont-Tremblant dans les Laurentides.

Cette fameuse Tyrrell 001 à moteur Ford-Cosworth DFV a été l’un des secrets les mieux gardés de l’histoire de la F1. Personne, sauf quelques employés de l’écurie Tyrrell à Ockham dans le Surrey, étaient au courant de la conception et de la fabrication de cette première voiture d’un constructeur qui a marqué le sport automobile du début des années 70.

La création de cette monoplace est née d’un conflit commercial. En 1969, Jackie Stewart a remporté le titre mondial au volant d’une voiture Matra MS80 propulsée par un moteur Ford Cosworth et engagée par Ken Tyrrell. Toutefois, les choses se sont compliquées quand Matra, désireuse d’accroître sa part de marché dans l’industrie automobile, s’est associée à Simca, partiellement détenue par Chrysler, la grande rivale de Ford.

Ne voulant absolument pas vexer Ford qui le soutient financièrement, Ken Tyrrell décide alors de couper ses liens avec Matra. S’il conserve le moteur Ford Cosworth, il n’a toutefois plus de châssis ! Ken se tourne vers les constructeurs qui pourraient lui vendre ou lui louer des châssis, mais tous refusent. Il contacte alors un nouveau constructeur, March, dirigé par Max Mosley, celui qui deviendra plus tard le président de la FIA.

Mosley accepte de fournir des châssis March 701 à Tyrrell qui leur greffe des moteurs Ford. Jackie Stewart remporte le Grand Prix d’Espagne, deuxième manche de la saison 1970, mais il est vite évident que la 701 est trop lourde et est dotée d’un comportement routier imparfait.

Ken Tyrrell prend la décision risquée de produire sa propre voiture. Il recrute Derek Gardner, un excellent ingénieur issu de l’entreprise de transmissions Ferguson, mais qui n’a jamais conçu une voiture complète. Ken brise sa tirelire et investit ses économies personnelles, 22 000£ (soit 38 000 dollars canadiens à l’époque), pour faire concevoir et fabriquer cette Tyrrell 001.

Il est crucial que le projet, codé SP (Special Project), demeure absolument secret, car Tyrrell craint, à juste titre, que Mosley lui retire les March 701 s’il a vent de l’affaire. Gardner transforme la chambre à coucher de sa maison de Leamington Spa en bureau d’études. Tout le développement de la 001 sera fait chez lui, et par lui.

Il fabrique une maquette en bois du châssis à laquelle sont ajoutés un moteur Cosworth et une boîte de vitesses Hewland FG400. Une autre maquette, beaucoup plus petite, de la voiture complète est évaluée dans la soufflerie de l’université de Surrey.

Gardner possède plusieurs contacts avec des fournisseurs de l’industrie aérospatiale. Il commande donc des pièces à ces spécialistes, ce qui évite d’ébruiter la conception de la 001 chez les fournisseurs traditionnels du sport automobile britannique. Les feuilles d’aluminium de calibre 18 sont découpées par l’entreprise Maurice Gomm Metal Development et la monocoque est assemblée par quelques mécanos de Ken Tyrrell dans un atelier tenu secret.

Une fois assemblée, la Tyrrell 001 est dévoilée dans la salle d’exposition de Ford à Londres le 17 août 1970. Jackie Stewart lui fait disputer sa première course à l’occasion de la Gold Cup à Oulton Park le 22 août, une discrète course hors-championnat. Stewart y inscrit un chrono record, mais abandonne en course sur un ennui de moteur.

Les essais qui suivent font surgir plusieurs soucis techniques comme des ennuis de pompe à essence, des fuites d’huile et des bris de suspensions. Cette 001 est ensuite expédiée outre-mer pour y participer au Grand Prix du Canada au Mont-Tremblant en fin de saison le 20 septembre. Le monde de la F1 découvre, avec étonnement, cette première Tyrrell F1 en action. Mais cette dernière n’est pas encore au point et des soucis répétitifs obligent Stewart à beaucoup rouler avec sa March 701.

Stewart décroche la pole position avec un temps de 1'31”5 au volant de la Tyrrell 001. Il domine la course, mais doit abandonner au 32e tour sur bris d’un porte-fusée avant alors qu'il menait avec 16 secondes d'avance sur Jacky Ickx aux commandes d’une Ferrari.

L’année suivante, Stewart décroche un deuxième titre mondial, remportant six victoires en 11 courses au volant de la Tyrrell 003, une évolution de la 001 originale.

Pour les lecteurs plus jeunes, si le nom Tyrrell ne vous dit pas grand-chose, sachez que cette écurie fut vendue à plusieurs reprises, devenant British American Racing, puis Honda, Brawn ensuite pour finalement devenir l’actuelle écurie Mercedes AMG Petronas !