Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

8 Heures d’Indianapolis : Victoire BMW; Mikaël Grenier 9ème et Nick Wittmer 2ème en GT4

8 Heures d’Indianapolis : Victoire BMW; Mikaël Grenier 9ème et Nick Wittmer 2ème en GT4

Lundi 5 octobre 2020 par Eliane Gilain
Crédit photo: SRO Motorsports Group

Crédit photo: SRO Motorsports Group

Outre la finale des championnats World Challenge Amérique (GT3, GT4 et TC America) et un programme double d'IndyCar, le circuit routier de l'Indianapolis Motor Speedway a été l’hôte d'une épreuve de la série Intercontinental GT Challenge le week-end dernier. Il s'agissait de la deuxième manche de la saison pour cette série, qui a connu plusieurs reports et annulations, trois semaines avant les traditionnelles 24 Heures de Spa.
 
L'écurie allemande Walkenhorst était la représentante officielle de BMW dans cette épreuve et le moins qu'on puisse dire c'ets que l'équipe n'a pas fait le voyage depuis l'Europe pour rien ! En effet, la première de ses M6 GT3, pilotée par les pilotes officiels BMW Augusto Farfus, Nicky Catsburg et Connor de Phillippi, a remporté l’épreuve. L’autre BMW M6 GT3 de l’équipe, pilotée par Martin Tomczyk, Nicholas Yelloly et David Pittard, a terminé au deuxième rang, sur le tour des vainqueurs. Le trio composé de Mario Farnbacher, Dane Cameron et Renger van der Zande, sur l'une des deux Acura NSX GT3 Evo officielle (équipe Honda Racing), a complété le podium.
 
Mikaël Grenier était inscrit à cette épreuve. Le pilote de Québec qui dispute cette saison le championnat GT World Challenge en Europe, évoluait cette fois sur la Mercedes-AMG GT3 de l’écurie SunEnergy1, avec comme coéquipiers Kenny Habul (pilote et propriétaire de l'équipe) et Martin Konrad. Le trio a terminé au 3ème rang de la classe Pro/Am, mais en 9ème position toutes catégories. Ce sont George Kurtz, Colin Braun et Ben Keating (Mercedes AMG GT3 du DXDT Racing) qui ont remporté cette classe, suivis par la Ferrari 488 GT3 Squadra Corse, pilotée par Alessandro Balzan, Martin Fuentes et Mark Issa.

À noter aussi la quatrième place finale de Mirko Bortolotti, Markus Winkelhock et Spencer Pumpelly (Audi Sport Team Hardpoint WRT). Favorite de la série cette saison, l'équipe WRT a connu une épreuve difficile à Indianapolis, avec des pénalités, une crevaison... mais tout de même de belles batailles en piste.

Cette édition 2020 des 8 Heures d'Indianapolis a été haute en action, alors que la pluie est arrivée dès que le drapeau vert ait été donné. Tout le peloton était cependant parti sur des pneus lisses, sauf une voiture : la Mercedes de SunEnergy1, rentrée aux puits lors du tour de chauffe pour chausser des pneus pluie. Une stratégie qui a souri à Konrad, alors qu’il a pu remonter le peloton facilement, les autres voitures rentrant aux puits pour faire les changements une fois l'épreuve lancée.
 
Toutefois, lors du relais d’Habul, cette avance a fondu notamment à cause d’une sortie de piste et d’une stratégie douteuse. Ceci a donné du fil à retordre à Grenier qui a réussi à regagner 3 tours durant ses relais, mais ceci n’était pas suffisant pour terminer plus haut dans les classements. « Nous avons eu une très bonne stratégie de pneus au départ, ce qui nous a permis de mener la course, même si nous sommes Pro/Am » explique Grenier. « Mais lors du relais de Kenny, nous avons adopté une mauvaise stratégie dans le choix des pneus et il a du s’arrêter 3-4 fois, ce qui nous a fait perdre beaucoup de temps. Somme toute ça a quand même été une très bonne fin de semaine, tout le monde était content ! » conclut-il.

En classe GT4, même scénario qu’en GT3 alors que BMW signe le doublé. Bill Auberlen, Chandler Hull et James Clay (équipe BimmerWorld) ont dominé l'épreuve avec leur BMW M4 GT4. Pour la deuxième place, une belle lutte a opposé à un peu plus d'une heure de l'arrivée la M4 GT4 (photo ci-dessous) de l'écurie canadienne ST Racing, pilotée par Samanthan Tan, le Québécois Nick Wittmer et Jon Miller, à la Porsche 718 Cayman GT4 (GMG Racing) de Robin Liddell, Andrew Davis et Jason Bell. Miller, au volant de la BMW canadienne, a réussi à pousser à la faute le vétéran Liddell pour s'empoarer de la 2ème place, que l'équipe a conservée jusqu'à l'arrivée. Liddell tenta ensuite de reprendre le 2ème rang lors du dernier relais, face à Nick Wittmer. En vain mais les deux voitures se sont tout de même touchées. « C’était un incident de course » de dire Wittmer. « J’ai redonné la position pour ne pas avoir de pénalité » ajoute celui qui a repris le 2ème rang, définitivement peu après, Liddell et se séquipiers finissant troisièmes.

Si en GT4 la domination de la BMW d'Auberlen a été assez évidente, au classement toutes-catégories la course aurait pu être remportée par une multitude d’équipe, notamment par K-PAX Racing et leur Bentley qui était en chasse pour la victoire, mais qui a été sortie par un pilote de GT4. Le début de course laissait présager une épreuve intense mais une fois que la pluie s'est arrêtée, il était clair que la BMW du Walkenhorst Motorsport avait course preque gagnée, alors que Catsburg avait réussi à se donner plus de plus de 30 secondes d'avance face à l’autre BMW de l’équipe .
  
La prochaine épreuve de l’Intercontinental GT Challenge sera présentée dans le cadre des 24 Heures de Spa-Francorchamps, du 22 au 25 octobre.

Crédit photo : SRO Motorsports Group