Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Hyper spectaculaire et indomptable : Souvenirs d’un pilote de rallye exceptionnel, Colin McRae

Hyper spectaculaire et indomptable : Souvenirs d’un pilote de rallye exceptionnel, Colin McRae

Mardi 15 septembre 2020 par René Fagnan
Crédit photo: WRI2

Crédit photo: WRI2

Le 15 septembre 2007, l’ancien Champion du monde de rallye, Colin McRae, perdait tragiquement la vie dans un terrible accident d’hélicoptère survenu tout près de chez lui en Écosse.

Chez les McRae, le rallye est une affaire de famille. C’est sans réelle surprise que le jeune Colin s’essaie au rallye, car son père, Jimmy, et son frère, Alister, ont été d’excellents pilotes de rallye. Après avoir fait un peu de trial à moto, Colin effectue ses débuts en rallye régional, puis en Championnat d’Écosse. Déjà à cette époque, son style de pilotage, archi spectaculaire, plaît aux amateurs. En 1988, il décroche le titre national aux commandes d’une Vauxhall Nova.

Puis, les solides performances de McRae au volant d’une Ford Sierra XR 4x4 et d’une Sierra Cosworth dans quelques épreuves du Championnat du monde attirent l’attention de David Richards de Prodrive qui représente le constructeur automobile japonais Subaru en WRC.

En 1993, à sa première saison complète en WRC qui suit deux titres britanniques de rallye, McRae conduit sa Subaru Legacy RS à une première victoire en Nouvelle-Zélande. Deux ans plus tard, en 1995, il remporte son premier titre mondial devant son coéquipier Carlos Sainz. Cette saison fut marquée par la disqualification des Toyota officielles pour utilisation d’une bride de turbo truquée.

Puis, après s’être classé deux fois second et une fois troisième au championnat du monde avec Subaru, l’Écossais accepte l’offre salariale mirobolante que lui fait Ford. En quatre saisons passées chez le constructeur américain, McRae déroche neuf victoires, mais abandonne à 26 reprises, habituellement suite à de gros accidents ou des pannes mécaniques. McRae, c’est tout ou rien. Soit il termine sur le podium, soit il sort de route ou sa Ford RS le laisse tomber.

L’Écossait, qui roule bien ses “r” quand il parle, est ultra spectaculaire au volant, plaçant sa voiture en travers à des angles époustouflants. Dans certains virages, on est convaincu que sa voiture va tirer tout droit ou bien débouler un ravin. Eh bien non. Le maître s’en sort à coups de volant et en dansant sur les trois pédales en même temps. Il est si incroyable qu’il fait l’objet de jeux vidéo de rallye commercialisés par Codemasters, PlayStation, Windows et Xbox.

Une nouvelle génération de voitures WRC change tout

Toutefois, les bolides de rallyes WRC changent progressivement. Son style à couper le souffle devient son pire ennemi. En 2003, McRae signe avec Citroën pour piloter une Xsara WRC. Pour la première fois depuis 1994, il ne remporte aucune victoire cette année-là et doit se contenter d’un seul podium.

Lors d’une interview réalisée fin 2003, Jean-Claude Vaucard, le concepteur de la Xsara WRC, m’avait confié : « Il est pénalisant de mettre la voiture en travers. Les WRC sont extrêmement efficaces et surtout, très bien équilibrées. Les différentiels pilotés et la traction intégrale permettent d’accélérer très tôt et de sortir très vite des virages. L’appel/contre-appel, c’est terminé. Nous n’avons pas besoin de voir les noms sur les voitures pour reconnaître nos pilotes. On a une voiture constamment en travers et une autre très clean. Celle qui est toujours en travers est celle de Colin McRae. Ça fait dix ans qu’il conduit comme ça… et il ne figure plus parmi les plus rapides… »

Après cette saison décevante chez Citroën, McRae accepte l’offre que lui fait Skoda en 2005 et l’écurie privée Kronos en 2006 pour disputer quelques rallyes mondiaux, sans grands succès. Même s’il ne figure plus parmi les pilotes de rallyes les plus rapides de la planète, McRae demeure certainement le plus spectaculaire de tous et l’un des plus adulés.

L’Écossais touche aussi à d’autres formes de sport automobile, participant aux X-Games et à la Course des champions, disputant les 24 Heures du Mans et le Rallye du Dakar. Pour un événement marketing, il teste même une Jordan de Formule 1.

McRae était aussi fasciné par l’aviation. Il possédait et pilotait un hélicoptère Eurocopter AS350. Le 15 septembre 2007, lors d’un retour à la maison à Lanark en Écosse, Colin McRae, 39 ans, son fils Johnny âgé de cinq ans, un ami de Colin, Graeme Duncan et un copain de son fils, Ben Porcelli, perdent la vie lorsque l’hélicoptère s’écrase à moins de deux kilomètres de sa destination.

L’enquête qui a suivi a révélé que l'accident s'était produit parce que McRae avait effectué des manœuvres inutiles à basse altitude, ajoutant que son pilotage était, à ce moment, “imprudent” et “déraisonnable”.

Ainsi disparaissait un pilote de rallye plein d’enthousiasme et incroyablement talentueux. Regarder les vidéos de ses exploits nous donne des frissons et nous fait demander “Mais comment parvient-il à conserver le contrôle de sa voiture ?” McRae vivait sa vie à fond, n’avait peur de rien et savourait chaque moment passé derrière un volant.

D’ailleurs, il disait souvent : « Nous sommes sur terre pour avoir du bon temps, pas pour vivre le plus longtemps possible ».