Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Porsche au Mans, partie 7 : Retour et tour du chapeau dans les années 2010

Porsche au Mans, partie 7 : Retour et tour du chapeau dans les années 2010

Dimanche 14 juin 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Sébastien Krings

Crédit photo: Sébastien Krings

Fin 2011, Porsche a créé un nouveau département à Weissach, en banlieue de Stuttgart, aux côtés du département course des voitures GT, qui avait connu de nombreuses années de succès : Le Mans Prototype Team. Une structure partie de zéro dont la philosophie de course était la suivante : construire une voiture rapide, ensuite s’occuper d’en faire une voiture d’endurance.

À partir de la mi-2013, les essais privés de ce nouveau prototype LMP1 appelé 919 Hybrid débutèrent sur différents circuits européens. La tâche était de développer ce qui serait l’une des voitures de course les plus complexes de l'histoire du sport automobile. Et le tout rapidement puisque les débuts était planifiés pour la saison 2014. La 919 Hybrid convertit l'énergie cinétique produite lors du freinage vers une unité turbogénératrice dans le flux de gaz d'échappement du turbo d’un moteur essence de seulement 4 cylindres. Le système global se retrouve ainsi à délivrer environ 900 chevaux.

La 919 Hybrid a été inscrite aux 24 Heures du Mans de 2014 à 2017. Lors de la première année, aucune des deux machines n’a rallié l’arrivée. Mais dès 2015, Porsche mettait fin à la domination Audi dans la discipline en réalisant le doublé après avoir décroché les 3 premières places aux qualifications. Après un duel intense avec Audi, la 919 No.19 pilotée par Earl Bamber, Nick Tandy et le pilote de Formule 1 Nico Hülkenberg décrochait la 17ème victoire de Porsche au Mans, 45 ans jour pour jour après la première victoire toutes-catégories d'une Porsche au Mans.

L'édition suivante, 2016, est entrée dans l'histoire du sport automobile alors que duel entre Porsche et Toyota a éclipsé tout jusqu'à 3 minutes de l'arrivée. Toyota allait gagner, cela ne semblait plus faire de doute lorsque la TS050 de tête s’arrêta au moment de débuter son dernier tour, après 23h57 minutes de course ! Un incroyable scénario qui profita à Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, qui suivaient à moins d'un tour avec leur 919 Hybrid. La 18ème victoire Porsche était acquise dans des conditions jamais vues encore.

La 919 Hybrid a fait ses adieux au Mans en 2017 (photo ci-dessus). Une autre édition pleine de rebondissements. Tombée 54ème après 4 heures de course, la Porsche du trio Earl Bamber, Timo Bernhard et Brendon Hartley transforma un déficit de 13 tours (environ 1 heure de course au Mans) en une victoire, la 19ème et dernière à ce jour de Porsche au Mans. Il faut dire que cet équipage était passé par toutes les émotions avant d’en arriver là, bénéficiant au passage de l’abandon de l’autre 919 Hybrid, qui menait confortablement, et des multiples soucis mécaniques des Toyota.

Si Porsche a gagné trois fois de suite pour son retour en prototype, la marque est demeurée présente en catégorie GT tout au long de la décennie, comme elle l'avait fait dans les années 2000. Les modèles 911 RSR, qui ont remplacé les GT3 RSR en 2013, ont concouru dans la classe GTE Pro et GTE Am avec souvent du succès… et des batailles très spectaculaires contre Corvette, Ford, Ferrari, Aston Martin, Viper et BMW.

À compter de 2017, Porsche est revenu officiellement dans la classe GTE Pro et une 911 RSR radicalement nouvelle a été engagée, avec un moteur atmosphérique développant 510 chevaux et étant situé directement devant l'essieu arrière. En 2018, cette voiture a réalisé le doublé dans sa catégorie tandis que l’écurie privée appartenant à l’acteur Patrick Dempsey (Dempsey Proton Racing) imposait également une 911 RSR, en classe GTE Amateur.

Cette année, crise économique faisant suite à la pandémie de coronavirus oblige, Porsche a réduit de moitié sa présence officielle. Deux 911 RSR seront tout de même au départ en GTE Pro, avec l’objectif de la victoire les 19 et 20 septembre prochains.

C’est la première fois depuis 1968 que les 24 Heures du Mans ne seront pas disputées en juin. L’édition 2020 aurait normalement dû avoir lieu ce week-end, aux mêmes dates que l’édition de 1970 que Porsche avait gagné pour la première fois au niveau toutes-catégories. Le clin d’œil à l’histoire n’aura pas lieu mais alors que la décennie 2020 s'ouvre, la présence de la marque allemande aux 24 Heures du Mans n'est pas terminée pour autant…


LES 19 VICTOIRES PORSCHE AUX 24 HEURES DU MANS *

1970 : Richard Attwood (GB) et Hans Herrmann (D), Porsche 917 KH (Porsche Salzburg)
1971 : Helmut Marko (A) et Gijs Van Lennep (NL), Porsche 917 KH (Martini Racing Team)
1976 : Jacky Ickx (B) et Gijs Van Lennep (NL), Porsche 936 (Martini Racing)
1977 : Jürgen Barth (D), Hurley Haywood (USA) et Jacky Ickx (B), Porsche 936 Martini Racing)
1979 : Klaus Ludwig (D), Bill Whittington (USA) et Don Whittington (USA), Porsche 935 K3 (Kremer Racing)
1981 : Derek Bell (GB) et Jacky Ickx (B), Porsche 936/81 Spyder (Porsche System)
1982 : Derek Bell (GB) et Jacky Ickx (B), Porsche 956 (Rothmans Porsche Team)
1983 : Hurley Haywood (USA), Al Holbert (USA) et Vern Schuppan (AUS), Porsche 956 (Rothmans Porsche Team)
1984 : Klaus Ludwig (D) et Henri Pescarolo (F), Porsche 956 (Joest Racing)
1985 : Klaus Ludwig (D), Paolo Barilla (I) et Louis Krages (D), Porsche 956 (Joest Racing)
1986 : Derek Bell (GB), Al Holbert (USA) et Hans-Joachim Stuck (D), Porsche 962 C (Rothmans Porsche Team)
1987 : Derek Bell (GB), Al Holbert (USA) et Hans-Joachim Stuck (D), Porsche 962 C (Rothmans Porsche Team)
1994 : Mauro Baldi (I), Yannick Dalmas (F) et Hurley Haywood (USA), Porsche 962 Dauer GT (Le Mans Porsche Team)
1996 : Davy Jones (USA), Manuel Reuter (D) et Alexander Wurz (A), TWR-Porsche WSC (Joest Racing)
1997 : Michele Alboreto (I), Stefan Johansson (S) et Tom Kristensen (DK), TWR-Porsche WSC (Joest Racing)
1998 : Laurent Aïello (F), Allan McNish (GB) et Stéphane Ortelli (F), Porsche 911 GT1 (Porsche AG)
2015 : Earl Bamber (NZ), Nico Hülkenberg (D) et Nick Tandy (GB), Porsche 919 Hybrid (Porsche Team)
2016 : Romain Dumas (F), Neel Jani (CH) et Marc Lieb (D), Porsche 919 Hybrid (Porsche Team)
2017 : Earl Bamber (NZ), Timo Bernhard (D) et Brendon Hartley (NZ), Porsche 919 Hybrid (Porsche Team)

* Succès toutes-catégories uniquement.


Pour revoir tous les segments de ce dossier spécial, cliquez ici :
- Galerie photos : 200 photos spéciales de 1970 à 2019.
- Partie 1 : 50 ans depuis la première victoire toutes-catégories !
- Partie 2 : La transition vers les années 1970 et les premiers gains.
- Partie 3 : 1977, un exploit signé Jacky Ickx !
- Partie 4 : Les années 1980 et le règne des Groupe C.
- Partie 5 : Un prototype qui dérange dans les années 1990 !
- Partie 6 : Les années 2000 et la victoire en GT pour objectif.
- Partie 7 : Retour et tour du chapeau dans les années 2010.