Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Après seulement une saison et demi d’existence, la série électrique Jaguar I-Pace cesse ses activités

Après seulement une saison et demi d’existence, la série électrique Jaguar I-Pace cesse ses activités

Mardi 19 mai 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Jaguar Media

Crédit photo: Jaguar Media

La série Jaguar I-Pace eTrophy, championnat de véhicules VUS à motorisation électrique, ne vivra pas de troisième saison. Les dirigeants de Jaguar ont en effet annoncé aujourd’hui que la série s’arrêtait, après une saison complète et un début de saison 2019/2020 limité à trois courses, en série de soutien de la Formule E.

Sans surprise, les dirigeants de Jaguar ont indiqué que cette décision était la conséquence de la pandémie de coronavirus. Si cette raison est plus que compréhensible, il faut tout de même noter que le I-Pace eTrophy n’a hélas jamais réussi à faire sa marque. Peu d’inscrits, des véhicules très lents, une communication et une promotion déficiente (obtenir les résultats des courses était un exercice plus que compliqué !), bref, rien qui faisait penser à une série professionnelle.

L’idée d’avoir enfin une série de soutien à la Formule E était pourtant excellente. Mais avec des temps au tour qui avaient parfois du mal à dépasser les 65 km/h de moyenne, les I-Pace faisaient pâle figure. À titre de comparaison, nous avions réalisé une simulation avec le tracé du Grand Prix de Trois-Rivières et obtenu comme résultat que si les I-Pace avaient un jour roulé au GP3R, leurs chronos moyens auraient été d’environ 8 à 10 secondes au tour plus lents que les petites Micra S de la Coupe Nissan.

Avec une dizaine d’inscrits en moyenne, les chances de voir la série être présente l’an prochain, coronavirus ou pas, semblaient bien minces. « La Jaguar I-Pace eTrophy a atteint de nombreux objectifs que nous nous étions fixés » a pourtant indiqué le Britannique James Barclay, le directeur de la série. « Toutefois, en ces temps inédits liés à la crise du Covid-19, nous avons décidé de modifier notre stratégie et pris la décision d’arrêter la série après deux saisons réussies » peut-on encore lire dans le communiqué.

Le Brésilien Sérgio Jimenez a été couronné champion de la première saison (2018/19), devant son compatriote Caca Bueno. Lors de la seconde saison, Jimenez a décroché deux nouvelles victoires (en Arabie saoudite puis au Mexique) sur les 3 courses qui ont eu lieu avant que la saison ne soit arrêtée. Le Néo-Zélandais Simon Evans a pour sa part remporté la course inaugurale.

Deux pilotes canadiens ont pris part à des courses de cette série, soit Stefan Rzadzinski (7 épreuves sur les 10 que comptait la saison 2018/19, avec deux podiums à la clé) et Mark Hacking (1 course disputée, lors de la finale de la saison 2018/19).