Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Chase Carey divulgue les résultats financiers de la F1 et donne quelques pistes pour le calendrier 2020

Chase Carey divulgue les résultats financiers de la F1 et donne quelques pistes pour le calendrier 2020

Jeudi 7 mai 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Steve Etherington / Mercedes F1

Crédit photo: Steve Etherington / Mercedes F1

Lors de la publication de ses états financiers trimestriels aujourd’hui, Liberty Media a annoncé que les revenus de la Formule 1 avaient chuté de 84% au cours du premier trimestre de 2020 en raison de la pandémie de coronavirus ayant amené à l’annulation de toutes les épreuves prévues en mars, avril, mai et juin.

En comparaison, en janvier, février et mars 2019, la F1 avait généré des revenus de 246 millions de dollars US et deux Grand Prix avaient été disputés pendant cette période. Évidemment, sans aucune épreuve disputée à ce jour cette année, les revenus de la F1 ont chuté drastiquement pour s’établir à 39 millions de dollars. La baisse a été encore plus importante pour les revenus primaires, c’est-à-dire la promotion, la télédiffusion ou encore les revenus de publicité et de commandite qui ont chuté de 93%, passant de 198 à 13 millions de dollars US.

La situation sera encore pire au deuxième trimestre 2020, alors qu’à pareille époque l’an dernier sept Grand Prix avaient eu lieu en avril-mai-juin, contre zéro cette année, le premier de la saison devant se tenir, rappelons-le, en Autriche le 5 juillet. La F1 a tout de même pu diminuer ses coûts d’activité de 52 à 43 millions US. Les paiements anticipés donnés aux écuries n’ont pas été inclus dans le calcul car ils seront comptabilisés uniquement lorsque la saison débutera.

La F1 est tout de même encore loin d’être en difficulté financière, alors que le rapport de Liberty Media d’aujourd’hui parle de 2,5 milliards de dollars US en trésorerie présentement, dont 1 milliard en liquidités disponibles pour les seules opérations de la F1.

Lors de la présentation en ligne de ces résultats financiers, le grand patron de la F1 Chase Carey a également indiqué aux actionnaires de Liberty Media de s’attendre à ce que les courses de F1 commencent en juillet avec 15 à 18 épreuves au total de la saison. Il souligne aussi que des épreuves non prévues au calendrier initial pourraient faire leur apparition, sur des sites de course mieux adaptés à recevoir la série dans de bonnes conditions sanitaires et en fonction des restrictions actuelles.

Ce commentaire a bien sûr ouvert la porte à plusieurs spéculations, comme un possible retour du Grand Prix d’Allemagne à Hockenheim ou encore une épreuve sur le circuit de Portimao, dans la région de l’Algarve au Portugal. Des épreuves à huis clos et en Europe dans ce cas, mais il n’est pas impossible qu'il y ait aussi une nouvelle épreuve à huis clos en Amérique du Nord ou du Sud...

Chose certaine, les différents calendriers qui circulent ici et là ces jours-ci ne contiennent que très peu d’éléments "coulés dans le béton" car les négociations se poursuivent entre les dirigeants de la F1, les promoteurs et les responsables d’équipes. On peut raisonnablement s’attendre à ce qu’un calendrier partiel soit publié dans les deux prochaines semaines. Celui-ci ne contiendra sans doute que la liste des manches européennes de juillet et août, à huis clos, avant un calendrier complet en juin donnant les dates des courses hors Europe qui devraient, espérons-le, avoir lieu avec le public admis sur le site. C’est le cas du Grand Prix du Canada, qui fait toujours bien partie des plans de la saison 2020.