Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Le Grand Prix de Detroit annulé; pas de course pour l’IndyCar et l'IMSA avant juin… au mieux !

Le Grand Prix de Detroit annulé; pas de course pour l’IndyCar et l'IMSA avant juin… au mieux !

Lundi 6 avril 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Joe Skibinski

Crédit photo: Joe Skibinski

Les organisateurs du Grand Prix de Detroit ont annoncé aujourd’hui que l'événement de cette année, qui était prévu les 29 et 30 mai, est annulé pour 2020. Ce devait être le seul programme double de la saison en série Indycar, en plus de présenter une épreuve de la série IMSA WeatherTech SportsCar pour voitures prototypes (DPi) et GTD.

S’il ne faisait plus aucun doute que l’événement ne pourrait être tenu fin mai en raison de l’épidémie de coronavirus et de ses conséquences majeures sur l’économie, les responsables de l’IndyCar, de l’IMSA et le promoteur de l'événement ont tenté de trouver des alternatives pour reprogrammer le Grand Prix à l’automne. Mais aujourd’hui, face à la difficulté, constituée notamment de la réduction de budget du commanditaire principal (Chevrolet), toutes les options pour tenir cette course en 2020 ont été épuisées.

La saison IndyCar 2020 devrait ainsi débuter le 6 juin sur l’ovale du Texas Motor Speedway. Par ailleurs, l'événement du 18 juillet au Iowa Speedway et celui du 20 septembre à Laguna Seca verront une première course présentée la veille, pour former ainsi un programme double. Le week-end du Iowa 300, celle-ci aura lieu en soirée le vendredi 17 juillet, quant au Grand Prix de Monterey à Laguna Seca, il verra la première épreuve être tenue le samedi 19 septembre.

De plus, les organisateurs de la série, qui appartient désormais à Roger Penske, ont annoncé avoir programmé une troisième course au Indianapolis Motor Speedway, un site racheté l'an dernier par le même Penske. En plus de la course du 4 juillet et l’Indy 500, reporté au 23 août, le samedi 3 octobre verra les pilotes de la série en découdre de nouveau sur le circuit routier d’Indianapolis, pour ce qui devrait être la finale de la saison.

Ce calendrier très remanié montre donc un total de 14 manches. Il est hélas loin d’être définitif, les épreuves de juin étant incertaines, ce qui pourrait repousser la course au Texas Motor Speedway à la mi-juillet en remplacement du Toronto Indy. Pour l'instant, celui-ci est bien au calendrier mais on devrait savoir d'ici un mois si ses organisateurs sont en mesure de l'organiser comme prévu.

Dans le cas de la série IMSA WeatherTech SportsCar, la prochaine épreuve au calendrier est désormais Watkins Glen, qui doit présenter fin juin les traditionnelles 6 Heures pour prototypes (DPi et LMP2) et GT (GTLM et GTD), en plus de la course de la série IMSA Michelin Pilot Challenge, qui n’était de toute manière pas à l’horaire du Grand Prix de Detroit.

D’abord présenté sur un ovale de terre battue à compter de 1905, le Grand Prix de Detroit a ensuite été disputé sur un ovale en asphalte (1928 à 57) avant de renaître sur un tracé temporaire en pleine ville pour accueillir la Formule 1 (1984 à 88), puis l’IndyCar de 1989 à 2001. L’événement a ensuite déménagé dans le parc de Belle Isle. L’IndyCar et L’IMSA se sont produits sur cette piste semi permanente tracée, comme le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal, sur une île proche du centre-ville, sans interruption depuis 2012.