Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Robert Wickens désire essayer une voiture compétition avec des commandes au volant

Robert Wickens désire essayer une voiture compétition avec des commandes au volant

Jeudi 26 mars 2020 par René Fagnan
Crédit photo: robertwickens.com

Crédit photo: robertwickens.com

Le pilote ontarien Robert Wickens, gravement blessé lors d’un énorme accident survenu le 19 août 2018 sur le triovale de Pocono en série IndyCar, a révélé être intéressé à effectuer un essai à bord d’une voiture de compétition adaptée à son handicap physique.

Pilote de l’écurie Schmidt-Peterson Racing en 2018, Wickens avait alors subi plusieurs fractures lors de cet accident hyper spectaculaire, incluant la cassure d’une vertèbre thoracique qui lui a fait perdre l’usage de ses jambes.

Une fois opéré, le Torontois a entrepris un long et difficile travail de réadaptation et passe de nombreuses heures chaque jour à s’entraîner afin de récupérer, si possible, l’usage normal de ses jambes. Il faut avouer que ses progrès sont spectaculaires.

Wickens, aujourd’hui âgé de 31 ans, a d’ailleurs “repris la piste” à l’occasion de la présentation du Toronto Indy en juillet dernier en prenant les commandes d’une Acura NSX spécialement modifiée par Arrow et dotée de contrôles au volant.

Celui qui fut nommé pilote d’essais et de réserve de la défunte écurie Marussia de Formule 1 en 2011 vise à effectuer un essai à bord d’une monoplace IndyCar plus tard cette année. Pour se faire, il travaille avec son écurie, renommée Arrow McLaren SP team, afin de configurer un volant doté des meilleurs contrôles manuels possibles.

Parlant à nos confrères du magazine Autosport, Wickens a exprimé son désir d’essayer la BMW de série DTM qu’a piloté Alex Zanardi lors de la course présentée sur le circuit de Misano en 2018 ou la BMW GTLM M8 que le sympathique italien a piloté à Daytona. Zanardi a perdu ses deux jambes en 2001, mais cela ne l'a jamais empêché de conduire des voitures de compétition, ni de gagner des médailles olympiques.

Cette expérience unique permettrait à Wickens de mieux comprendre comment se pilote un tel bolide muni de commandes manuelles. Rappelons qu’entre 2012 et 2017, il a été un pilote Mercedes en DTM et a récolté six victoires dans cette série européenne.

Lors de sa première saison en série IndyCar en 2018, Wickens, pilote recrue, avait sincèrement impressionné. Il avait décroché la pole position pour la course de St-Petersburg en début de saison et avait récolté deux deuxièmes places sur l’ovale de Phoenix et à Mid-Ohio, ainsi que deux troisièmes places sur le circuit routier d’Indianapolis et dans les rues de Toronto.

On ne peut que souhaiter bonne chance à Robert qui démontre un moral d’acier et une volonté inébranlable en toutes circonstances.