Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Denny Hamlin lauréat d’un Daytona 500 marqué par l’accident de Ryan Newman

Denny Hamlin lauréat d’un Daytona 500 marqué par l’accident de Ryan Newman

Mardi 18 février 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Russell LaBounty / LAT Images

Crédit photo: Russell LaBounty / LAT Images

Lancé plus de 24 heures plus tôt par le traditionnel "Démarrez vos moteurs !" dit par le président Donald Trump, le Daytona 500 s’est conclu hier, lundi, en soirée. Il faut dire qu’après 20 tours couverts dimanche, menés par le détenteur de le pole position Ricky Stenhouse Jr, la course avait dû être interrompue, les averses de pluie s’abattant sur la région.

Relancée hier sur le coup de 16 heures, l’épreuve a sans doute plu aux amateurs d’accidents et autres carambolages en série, mais pour les passionnés ce fut un bien décevant Daytona 500. Au final et alors que la course aura duré 9 tours de plus que prévu suite aux relances vert-blanc-damier pour enfin finir sur le vert, à peine une dizaine de voitures ont croisé le fil d’arrivée en un morceau.

Ce n’est pas ce qu’on aime voir d’une course automobile, avouons-le. Et que dire de l’accident du dernier tour, qui a envoyé Ryan Newman à l’hôpital avec des blessures dont on ignore encore la nature exacte plus de 12 heures plus tard. Il faut dire qu’après l’époque de grand voyeurisme où les bilans médicaux étaient rendus publics dans les années 1990, on est passé à la culture du secret du côté de NASCAR, ce qui est peut-être mieux mais ouvre la porte à toutes les rumeurs possibles lorsqu’un accident grave survient. Ainsi, après que les médias sociaux aient été envahis des prières habituelles, on a pu apprendre que si la vie de Newman n’est pas en danger, son état de santé est considéré comme sérieux.

Chose certaine, la cage de sécurité a écrasé sous la force de l’impact avec la voiture de l’infortuné Corey Lajoie, après que Newman soit parti en tonneau, poussé par Ryan Blaney dans le dernier virage. Soulignons tout de même que Newman s’était placé dans une situation pour le moins vulnérable en tentant de se rabattre vers l’intérieur pour fermer la porte à un Blaney lancé à pleine vitesse pour tenter d’endiguer la manœuvre de Denny Hamlin derrière lui.

Le vainqueur de ce Daytona 500, c’est donc Denny Hamlin. Le pilote du Joe Gibbs Racing n’a en rien volé son succès. Bien que dépassé par Newman et Blaney dans le dernier tour, il a récupéré in-extremis une victoire qui lui tendait les bras depuis plus de 120 tours, tant sa domination fut réelle sur cette épreuve.

La Toyota de Hamlin l’emporte donc par 14 millièmes de seconde sur la Ford de Blaney ! C’est la deuxième arrivée la plus serrée dans l’histoire du Daytona 500. Chris Buescher, David Ragan, Kevin Harvick et Clint Bowyer complètent le Top 6, tous sur Ford.

Si elles ont perdu la victoire, les Ford ont brillé lors de cette édition 2020, mais attention, Daytona n’est jamais le reflet de la saison. Si l’on veut tenter d’oublier les trop nombreux accrochages, accidents, neutralisations, qui ont émaillé cette édition, on note que le niveau est très élevé et certaines équipes, telles le Roush-Fenway Racing (Ford) ou le JTG Daugherty Racing (Chevrolet) qui s’est adjoint les services de Stenhouse, semblent être de retour aux avant-postes.

La saison NASCAR Cup a débuté avec un Daytona 500 un peu trop derby de démolition. Mais c'est souvent le cas lors de cet événement et les performances affichées laissent entrevoir que plus de la moitié des 40 partants ont des chances de victoire. C’est prometteur pour la suite…