Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

L’écurie Racing Point perd la commandite de Sport Pesa; Williams présente aussi sa monoplace 2020 aujourd'hui

L’écurie Racing Point perd la commandite de Sport Pesa; Williams présente aussi sa monoplace 2020 aujourd'hui

Lundi 17 février 2020 par René Fagnan
Crédit photo: BWT Racing Point F1 Team

Crédit photo: BWT Racing Point F1 Team

Dans un communiqué de presse publié ce matin, l’écurie de Formule 1 Racing Point dévoile que son nom officiel pour la saison 2020 sera "BWT Racing Point F1 Team".

L’équipe, propriété d’un consortium mené par le milliardaire Lawrence Stroll, ne fait plus mention de Sport Pesa, et précise que Best Water Technology, BWT, devient un partenaire majeur et même le commanditaire titre de l’équipe. À noter que le dévoilement de la nouvelle monoplace a eu lieu à Mondsee, en Autriche, là où est basée l’entreprise BWT.

La nouvelle voiture, la RP20-Mercedes, reprend la couleur rose de BWT. Les choses seront toutefois passablement différentes l’an prochain quand l’écurie deviendra le bras armé d’Aston Martin (et sa couleur verte) en F1.

Le retrait de Sport Pesa n’est toutefois pas une réelle surprise. On apprenait tôt ce matin que Sport Pesa mettait fin, avec deux ans d’avance, à sa commandite de l’équipe de soccer d’Everton. Ce partenariat, qui apportait la somme de 7 millions de livres sterling par année au club, avait été signé en mai 2017 et avait une durée de cinq ans. Selon la presse économique britannique, Sport Pesa a été fondé il y a six ans de cela par des opérateurs de casinos bulgares avec le financement de riches et influents Kenyans de Nairobi.

On note que les commanditaires chers à Sergio Pérez, Claro et Telcel, sont de retour chez Racing Point. Même chose pour Lance Stroll avec Canada Life et... Bombardier ! Oui, ce même Bombardier qui se sépare actuellement de plusieurs de ses actifs afin de pouvoir rembourser sa dette colossale. Comment cette implication en F1 de Bombardier sera-t-elle perçue ici au pays alors que l’entreprise, chère au Québec Inc., part en morceaux ?

Nous avons contacté Bombardier Aviation au sujet de leur implication avec l'écurie Racing Point. Voici leur réponse : « Alors que les détails de notre partenariat avec l'équipe de Lawrence Stroll demeurent confidentiels, la branche des avions d'affaires de Bombardier soutient depuis longtemps les pilotes et les équipes du F1 en tant qu'activité marketing mondiale clé. Les activités et le budget de marketing du secteur d'avions d'affaires de Bombardier sont séparés de celles de nos avions commerciaux depuis longtemps – les annonces récentes de Bombardier n'ont aucune liaison avec ces activités. Nous avons l'intention d'honorer les termes de notre partenariat, qui a été établi bien avant les annonces récentes et qui nous permet de générer des opportunités de vente tout au long de l'année. »

L’écurie Williams, qui a engagé un deuxième Canadien en F1, Nicholas Latifi, a aussi dévoilé sa voiture 2020, la FW43 à moteur Mercedes. Le Britannique George Russell a effectué le déverminage de la voiture ce matin à l’occasion du tournage d’une vidéo promotionnelle sur le tracé de Barcelone. Ce roulage est permis si celui-ci s'effectue sur une distance maximale de 100 km et avec des pneus Pirelli de démonstration.

« Nous avons connu un rythme de développement sain en soufflerie, et nous avons amélioré le refroidissement de la voiture » explique Doug McKiernan, directeur du design chez Williams. « Nous avons résolu les problèmes mécaniques qui ont affecté la voiture 2019, notamment les freins et le poids total de la voiture. Nous avons effectué de bons progrès dans ces domaines et continuerons de nous y concentrer durant la saison. »

Toutes les équipes de F1 seront au travail à partir de mercredi cette semaine sur le circuit de Catalunya à Barcelone. Les équipes n’ont droit qu’à deux fois trois jours d’essais hivernaux cette année, soit deux journées de moins que lors des années précédentes. La première séance se déroulera les 19-20-21 février, puis la seconde aura lieu les 26-27-28. Puis, les équipes prendront le chemin de Melbourne pour y disputer le Grand Prix d’Australie le 15 mars.