Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Dakar 2020 : Carlos Sainz en tête à mi-parcours

Dakar 2020 : Carlos Sainz en tête à mi-parcours

Vendredi 10 janvier 2020 par René Fagnan
Crédit photo: Dakar.com

Crédit photo: Dakar.com

Carlos Sainz, le père du pilote McLaren de Formule 1 du même nom, occupe présentement la tête du prestigieux Rallye-Raid Dakar après la première semaine de compétition, mais l’Espagnol, ancien double Champion du monde des rallyes, demeure sous la pression de ses principaux rivaux et la moindre erreur n’est pas permise.

D’abord organisé par Thierry Sabine en Afrique à la fin de années 70, puis relocalisé en Amérique du Sud, le Dakar de cette année est le premier de l'histoire à être présenté en Arabie saoudite. Entre le 5 et le 17 janvier, les participants parcourront une distance totale de 7856 km dont 5097 seront chronométrés et 75% seront négociés dans des mers de sable.

Dès le départ, trois concurrents se démarquent par leur vitesse et leur capacité à ne pas commettre d’erreurs de navigation sur ce terrain piégeux où à peu près tout se ressemble. Nasser Al-Attiyah (Toyota), Carlos Sainz (Mini) et Stéphane Peterhansel (Mini) se glissent aux avant-postes dès le début de la compétition.

Les amateurs et les membres des médias ont toutefois les yeux rivés sur Fernando Alonso, le double Champion du monde de F1, qui effectue ses grands débuts au Dakar. Si les choses se sont bien déroulées lors de la première étape, tout a basculé lors de la seconde quand Alonso, aveuglé par la poussière, a percuté une roche, arrachant une roue et la suspension de son Toyota Hilux. Il a ainsi perdu plus de deux heures trente à effectuer une réparation d’urgence et parvenir à rejoindre l’arrivée, ce qui l’a évidemment fait chuter au classement. Simultanément, le pauvre Nasser Al-Attiyah était retardé par une succession de crevaisons inexplicables et coûteuses.

C’est à l’occasion de la troisième étape, longue de 427 km, que Sainz a pris la commande l’épreuve en remportant la victoire avec une avance de trois minutes et 31 secondes sur Al-Attiyah.

Par la suite, Peterhansel et Sainz se sont échangé les victoires lors des quatrième, cinquième et sixième étapes. Les deux protagonistes roulent à fond de train et commettent peu d’erreurs de navigation, ce qui est crucial au Dakar. Toutefois, Al-Attiyah n’a pas dit son dernier mot et parvient à conserver ses chances de victoire en attaquant à outrance et réduisant son retard sur le meneur.

Au fil des étapes, le décor change; les sentiers de pierres et de poussière faisant place à des dunes de sable où il est très facile de rester coincé. Aujourd’hui vendredi, Peterhansel, détenteur du record de victoires au Dakar avec 13, s'est adjugé une seconde victoire d'étape, permettant ainsi à Mini de décrocher une quatrième victoire d’étape consécutive. Le Français a croisé l’arrivée avec une mince avance de seulement une minute et 27 secondes sur Sainz. Al-Attiyah, qui a gagné le Dakar 2019 présenté au Pérou, a terminé au troisième rang.

Quant à Alonso, il progresse et accumule de l’expérience. Après sa mésaventure de début de course, il se classe désormais souvent dans le Top 10 et a aujourd’hui rallié l’arrivée en sixième place à 7’56” de Peterhansel.

Au classement général, Sainz est premier avec une avance de 7’46 sur Al-Attiyah et 16’18” sur Peterhansel. Yazeed Al-Rajhi, sur Toyota, est quatrième avec 36’46” de retard et Orlando Terranova se classe cinquième avec un retard de 43’52”.