Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

5 choses à savoir sur… le Daytona International Speedway !

5 choses à savoir sur… le Daytona International Speedway !

Vendredi 20 décembre 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Scott R LePage

Crédit photo: Scott R LePage

Lorsque l'année débute, un site de sport automobile est tout spécialement en activité : le Daytona International Speedway. Dès les premiers jours de janvier, concurrents des séries IMSA WeatherTech SportsCar, Michelin Pilot Challenge et LMP3 sont en action pour les essais officiels d'avant-saison, sur le circuit routier. Suivront dans l'hiver les voitures NASCAR et les motos... Ce tracé polyvalent a accueilli les meilleurs pilotes du monde, que ce soit en NASCAR ou bien lors d’épreuves sur ce circuit routier long de plus de 5 km et qui emprunte tout de même une partie de l’ovale.
 
Vous planifiez vous rendre en Floride dans les trois prochains mois ? Il y aura sans doute une épreuve important sur le fameux Speedway. Pour vous mettre dans l'ambiance, voici donc 5 choses à savoir sur le Daytona International Speedway (DIS) !
 
1. Histoire : La construction du DIS a débuté en novembre 1957, et la piste ouvrit un peu plus d’un an plus tard, en février 1959 pour présenter une toute première épreuve de NASCAR : le Daytona 500 Series, une course de 500 milles tenue annuellement, aujourd'hui légendaire. Avant le DIS, c’est dès 1902 que le Daytona Beach Road Course avait été inauguré. Il s’agissait alors d’un tracé qui empruntait une section de la plage, lieu de prédilection des amateurs de course au début du 20ème siècle.
 
2. Rolex à Daytona : Rolex est devenu la compagnie officielle de chronométrage à Daytona en 1962. Tous les temps étaient alors pris sur des Rolex. La montre chrono officielle a été baptisée "Daytona" un an plus tard, en 1963. À ce jour, le premier modèle de "Daytona" est la pièce historique la plus convoitée de l’horloger suisse. Aujourd'hui la marque est associée à Daytona pour donner son nom aux 24 Heures, l'étape inaugurale de la saison IMSA pour les prototypes et GT.
 
3. Daytona Rising : En 2013, le DIS a connu sa première rénovation d’envergure. Le nom Daytona Rising représenta alors la résurrection grandement attendue du site. 400 millions de dollars américains ont été injectés dans la modernisation des installations et les gradins furent changés pour accueillir des sièges plus larges, synonymes de plus de confort pour les fans. 60 loges furent aussi construites pour donner une expérience à la hauteur des attentes des invités corporatifs. Au total, c'est aujourd'hui précisément 101 500 personnes qui peuvent entrer sur le site.
 
4. Canadiens à DIS : Seulement un pilote canadien est monté sur la plus haute marche du podium toutes-catégories lors des 24 Heures de Daytona. Il s’agit de Ron Fellows en 2001 alors qu’il faisait équipe avec Chris Kneifel, Franck Fréon et Johnny O’Connell chez Corvette Racing. Toutefois, le Trifluvien Jean-François Dumoulin a été le premier pilote canadien à décrocher deux gains de classe lors des 24 Heures, en 2004 et 2007 en GT. Plus récemment, le Montréalais Jesse Lazare a reçu une montre Rolex pour sa victoire dans la classe GTD en 2017 et un autre Mointréalais, Kuno Wittmer, a remporté en janvier dernier l'épreuve de 4 heures comptant pour la série Michelin Pilot Challenge.
 
5. Mythe : Daytona est certes le nom associé à NASCAR mais ce n'est pas le premier lieu de compétition des courses de NASCAR. En effet, la première édition officielle du Daytona 500 a été courue en 1959, mais l’événement principal de la série était alors le Southern 500, tenu depuis 1950 au Darlington Raceway en Caroline du Sud.

Le Daytona International Speedway présentera les 24 Heures (IMSA) les 25 et 26 janvier prochains, puis le Daytona 500 (NASCAR Cup) le 16 février.