Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

5 choses à savoir sur… Nicolas Barrette !

5 choses à savoir sur… Nicolas Barrette !

Vendredi 16 août 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Mélanie Drolet

Crédit photo: Mélanie Drolet

Dans cette nouvelle rubrique hebdomadaire, 5 choses à savoir sur…, nous vous présentons des faits inusités sur des gens, des séries, des pistes, des événements, etc. que vous ne saviez pas ! La passion d'un pilote, les coûts pour disputer un événement et d'autres sujets plus méconnus du sport automobile seront abordés dans cette rubrique.

Pour notre coup d’envoi, nous vous présentons Nicolas Barrette, pilote de la Coupe Nissan Micra et membre du programme de développement FestiDrag. Le nom de famille vous dit sans doute quelque chose. En effet, Nicolas est le fils de l’humoriste Michel Barrette, qui fait également de la course. Michel, Nicolas et son frère aîné Martin étaient d'ailleurs réunis au Grand prix de Trois-Rivières le week-end dernier, avec à la clé un triple classement dans le Top 12 à l'arrivée de l'épreuve du samedi en Coupe Nissan Micra.

Nicolas est certes comédien à ses heures dans les paddocks, mais contrairement au père, il aimerait se concentrer sur sa carrière en sport automobile. Le jeune pilote de Beloeil a d’ailleurs connu son meilleur résultat à vie en Coupe Nissan Micra, en signant une troisième position lors de la course de dimanche du GP3R.

1. Nicolas, ta passion pour le sport automobile a débuté quand ?

 « Très jeune ! Je dirais vers l’âge de 7 ou 8 ans lorsque mon père nous a amené, mon frère et moi, faire du karting de location à SH Karting, la piste de Mont-St-Hilaire. Mon père faisait également beaucoup de simulateur à la maison et je le regardais souvent jouer. Un peu plus vieux, je me suis assis à mon tour sur le siège du simulateur et je ne me suis jamais relevé ! Durant toute mon adolescence, je me pratiquais au simulateur et je prenais ça au sérieux, plus que ce que les gens pensent. Je pratiquais sous différentes conditions; la pluie, la neige et la terre.»

2. Ton plus beau souvenir d’enfance ?

« La première fois que j’ai fait du karting sous la pluie, un soir avec mon frère Martin, vers l’âge de 10 ans. Même si ce n’était que des karts de location, c’est à ce moment-là que j’ai vécu pour la première fois l’excitation de combattre la peur à chaque virage en même temps que d’avoir une belle bataille sur la piste avec mon frère.»

3. Ton but en sport automobile ?

« À long terme, il n'est pas précis. Je veux toucher au plus de catégories possibles et je veux pouvoir faire au minimum un championnat complet chaque saison. Je réalise depuis que j’ai débuté à quel point c’est difficile de trouver des commanditaires pour avoir la chance de pouvoir courir à temps plein. Je suis très fier chaque fois que j’ai une nouvelle entente avec une entreprise qui souhaite que je les représente en piste. Pour la saison 2020, j’ai espoir d’avoir un volant pour un week-end en NASCAR Pinty’s au Grand Prix de Trois-Rivières, en plus d’avoir la chance de participer au Grand Prix du Canada en F1600 et, pourquoi pas, participer à quelques rallyes. Je me fixe beaucoup d’objectifs et je mets beaucoup d’efforts pour les réaliser.»

4. Quelque chose que les gens ne savent pas à propos de toi ?

« Malgré que j’ai toujours eu cette passion et rêvé de faire de la course automobile, j’avais juste conduit des karts de location jusqu’à l’âge de 23 ans. Ma première expérience en piste était dans une vieille Kia 2003 lors d’une journée de lapping à Sanair et ça n’a pas pris un tour pour que je réalise mon potentiel. Toute mon adolescence, quand je me pratiquais au simulateur, je voyais que j’avais le talent pour continuer, mais je me disais que je n’allais peut-être jamais avoir la chance de prouver que je pouvais disputer des courses sur une piste réelle… Et maintenant je vis mon rêve et j'espère bien que ce n’est qu’un début !»

5. Pourquoi avoir choisi la Coupe Nissan Micra pour tes débuts ?

 « La première fois que j’ai entendu parler de cette série-là, j’ai réalisé que mon rêve de courir était possible puisque c’était la série la plus abordable et que ses courses sont très disputées. À partir de ce jour-là, j’ai étudié chaque résultat de la série, je regardais chaque vidéo de chacune des courses et je me suis mis comme objectif d’y participer un jour. Objectif qui s’est réalisé en mai 2017 lors de ma première course en Coupe Nissan Micra où j’ai terminé 11ème sur 22 voitures, sous la pluie à Mosport, remportant de plus le trophée de la meilleure recrue. Je n’ai jamais été aussi fier de moi-même et c’est ce jour-là que j’ai réalisé que c’était le début de ma carrière et que rien n’allait m’arrêter.»


*** N’hésitez pas à nous écrire si vous avez des suggestions pour cette nouvelle rubrique... Et si vous désirez en savoir davantage sur Nicolas Barrette, nous vous invitons à lire ou relire son entrevue, parue dans la première édition 2019 de Pole-Position Magazine !