Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Mikaël Grenier en Autriche ce week-end... puis en août aux 10 Heures de Suzuka !

Mikaël Grenier en Autriche ce week-end... puis en août aux 10 Heures de Suzuka !

Mercredi 10 juillet 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Emil Frey

Crédit photo: Emil Frey

Mikaël Grenier sera en piste cette fin de semaine sur le circuit de Spielberg, en Autriche. Le pilote québécois, natif de Stoneham, sera de retour derrière le volant de l'une des Lamborghini Huracan GT3 Evo de l’écurie suisse Emil Frey, avec son coéquipier Norbert Siedler dans la série International GT Open.
 
Cette saison a bien débuté pour Grenier alors qu’il est au 2ème rang au championnat, à 1 point de retard des pilotes du Teo Martin Motorsport (McLaren 720s GT3), après avoir gagné 3 des 6 courses disputées jusqu'ici. « Nous avons trois victoires à notre actif et les meneurs au championnat n’en détiennent aucune. Par contre, la piste en Autriche n’est pas favorable à la Lamborghini, car c’est un circuit d’accélération, fait de beaucoup de virages lents et c’est là que les Mercedes et McLaren sont avantagées. La Lamborghini est bonne dans les virages rapides, mais il n’y en a pas beaucoup sur ce tracé » indique Grenier.
 
Emil Frey engage deux Lamborghini cette saison, l’autre étant conduite par Giacomo Altoè et Albert Costa qui se trouvent en 3ème position au championnat, à seulement 2 points de Grenier et Siedler. « Nous comptons trois victoires et nos coéquipiers une, dès ça commence à jouer un peu du coude ! Toutefois, la priorité d’Emil Frey est de remporter le championnat des équipes, peu importe avec quelle voiture. Ils nous ont fait comprendre qu’il faut écouter les consignes d’équipe » ajoute le seul pilote québécois évoluant dans une série d'Endurance en Europe.
 
Grenier ne s’est pas directement rendu à la piste aujourd’hui : « c’est un circuit sur lequel je n’ai jamais roulé, alors je me suis arrêté chez Emil Frey Racing pour pratiquer sur le simulateur. Bien entendu je connais quand même le tracé puisque c’est l’un des circuits sur lequel la Formule 1 évolue » précise Mikael. Rappelons en effet que le Grand prix d'Autriche 2019 a été disputé il y a moins de deux semaines sur cette piste appelée aussi le Red Bull Ring. « Ce n’est pas un circuit compliqué. Il n’est pas très long et n’est pas difficile comme Spa. Il y a beaucoup de virages lents sauf dans le troisième secteur. Nous avons la même Balance des Performances (BoP) qu’en Belgique. Ce n’était pas le meilleur BoP mais c’était tout de même correct » mentionne Mikaël.
 
Mikaël Grenier avait eu le volant de la Lamborghini in extremis l'hiver dernier, tout juste avant le début de la saison. Cette année, il espère un scénario différent en vue de 2020 : « les discussions pour la saison prochaine devraient être entamées cette fin de semaine. L’équipe sera de retour en Blancpain GT World Challenge Europe l’an prochain, et j’aimerais beaucoup rester avec eux et continuer l’aventure ».
 
Une fois le programme double de ce week-end à Spielberg complété, le prochain rendez-vous du pilote québécois sera les 10 Heures de Suzuka, au Japon, au mois d’août, dans le cadre de la série Interncontinental GT Challenge cette fois. Il sera alors de retour sur la Mercedes AMG GT3 de l'équipe SunEnergy 1 avec pour équipiers Kenny Habul et un autre pilote dont l'identité demeure à annoncer.